Place Royal : Matata Ponyo visite la cité de sept immeubles en réhabilitation

par -
0 984
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Premier ministre Matata Ponyo continue à faire le suivi de l’exécution des travaux de réhabilitation de sept immeubles du Gouvernement à la Place Royal. Sur place, il a été constaté que trois entreprises sont à pied d’œuvre. Il s’agit de SOGEDIE qui s’occupe de la réhabilitation de trois bâtiments (Likasi, Arwimi et Kwango) ; EGC pour sa part réhabilite un seul bâtiment portant le nom d’Ubangi et enfin, l’entreprise chinoise SZTC prend en charge trois bâtiments : Mongala, Kasaï et Semoi.

Le chef de l’exécutif national qui a suivi les explications fournies sur place par le ministre des Infrastructures, Travaux publics et reconstruction, Fridolin Kasweshi et le maître d’ouvrage, a fait le constat selon lequel les travaux avancent très bien. « Je crois que 8 membres du Gouvernement travaillent dans le nouveau bâtiment, mais il y a encore d’autres ministres qui n’ont pas encore retrouvés les conditions confortables. Et là nous nous rassurons que les 7 bâtiments rénovés sont effectivement prêts à recevoir d’ici deux mois, une bonne quantité de matériels et équipements, surtout un nombre suffisant de ministres. Donc, d’ici deux mois, je crois que tout sera prêt », dit-il.

Il sied de souligner que concernant ces travaux qui sont en phase de finition, le Premier ministre a posé des questions de fond sur le niveau atteint pour terminer ces immeubles qui devront abriter quelques ministères, secrétariats généraux et autres services de l’administration publique. Disons que ces immeubles ont chacun sept niveaux, sans oublier le rez-de-chaussée.

Ajoutons aussi que du 2ème au 3ème étage dans chaque immeuble, il y a 22 bureaux et du 5ème au 7ème, 18 bureaux. Voilà qui a poussé à Matata Ponyo d’exprimer sa satisfaction quant à l’exécution des travaux. Pour sa part, le bureau de contrôle et des études des bâtiments et travaux publics (CERTAC », sous l’égide du Bureau central de coordination (BCECO) assure jour et nuit le contrôle de tous les bâtiments. Les façade principale et postérieure sont achevées et les ingénieurs assurent, concernant la prochaine étape, qu’ils vont aménager l’extérieur du bâtiment pour le rendre viable.

C’est le moment d’expliquer qu’à la faveur de la Révolution de la modernité qui se veut transversale et intégrale, sept autres immeubles de la « Place Royal » sont en cours de réaménagement pour abriter environ 20 cabinets ministériels et secrétariats généraux respectifs. Et c’est dans ce même ordre et dans le cadre de la coopération sino-congolaise, qu’un autre immeuble du Gouvernement, d’une superficie de 22.000m3 sera érigé sur la place « Tembe na Tembe », à côté du Palais du peuple, pour accueillir trois cabinets ministériels et leurs administrations respectives.

Tout ceci arrive après l’inauguration et l’occupation par quelques ministères du nouvel immeuble du Gouvernement bâti sur une superficie de 23.534 m3 et composé d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée, d’une mezzanine, d’une tour, d’un espace extérieur. Projet financé complètement par l’Etat congolais, il présente un coût global, hors taxes, de l’équivalent en francs congolais de Usd 41.522.755. Un immeuble qui, à en croire les experts, est non seulement idéalement situé par rapport aux activités du Gouvernement, mais aussi un véritable bijou, répondant aux normes modernes.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse