Place des artistes

par -
0 893
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jean-Claude Kadima promet une brigade d’assainissement permanent

Quelques jours après sa réhabilitation et  son inauguration, la place des artistes située au rond-point Victoire dans la commune de Kalamu, ayant revêtu sa plus belle robe, connait depuis peu un engouement à la grande satisfaction des Kinois qui y affluent à longueur des journées. Du côté des autorités municipales, Jean-Claude Kadima, Bourgmestre  de cette municipalité s’est dit fier de ce lieu historique existant dans sa juridiction  et, se préoccupe  désormais   de cette obligation de  le garder  en bon état. D’où, une promesse ferme de la mise en place dans les prochains jours   d’une brigade d’assainissement  en vue de maintenir ce haut lieu attractif toujours propre. « Matonge constitue le seul endroit à Kinshasa où les gens ne cessent de passer çà et là, prendre des photos ou exercer  diverses activités même jusque tard. On a décidé d’installer une brigade d’assainissement permanent composée  au plus  de cinquante personnes  afin d’y veiller. L’objectif est d’entretenir la place des artistes et ses environs…. »,  a déclaré cette autorité politico-administrative.

La place des artistes  attire  depuis peu la curiosité de nombreux kinois, certains pour se photographier,  d’autres pour admirer ce monument de l’artiste musicien  Franco Luambo  Makiadi  dit «  Grand  Maître »  réalisé  en bronze  pesant 400 kgs  et long de plus de 2m et demi,  œuvre de l’éminent artiste  sculpteur congolais  Me  Liyolo.

Souhait d’érection des monuments d’autres artistes

Néanmoins, le Bourgmestre  Jean-Claude Kadima souhaite ardemment  voir s’ériger aussi des monuments d’autres artistes disparus, ambassadeurs de la Culture congolaise.  « J’espère bien que l’initiative louable prise par le Premier ministre  Matata  Ponyo Mapon  ne se limitera pas  seulement à Franco Luambo Makiadi.  Cela s’étendra aussi à  d’autres artistes congolais,  tels  Joseph  Kabasele dit  Grand  Kallé  Jeef considéré comme  le père de la musique congolaise moderne, Wendo Kolosoy, Tabou  Ley dit  seigneur Rochereau, Emeneya  Mubiala  alias  King  Kester  Kua Mambu, Lucie Eyenga, Abeti Masikini,  Mpongo Love, etc. aussi des artistes  écrivains Cardinal Malula , Lomami  Tshibanda, Zamenga   Batukezanga,  etc… », a-t-il conclu. L’on est en droit, pensons-nous, de louer cette initiative  prise par le Bourgmestre  Jean-Claude Kadima  en raison de l’intérêt   touristique de  la place  des artistes située en plein cœur de la capitale congolaise, qui  devra être préservée de toute destruction.

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse