Dialogue, révision ficher électoral…:Pius Muabilu mobilise la jeunesse estudiantine

par -
0 1255
une vue de remise des symboles du Parti CNC, par le Président national Pius Muabilu Mbayu Mukala au Président de la Coordination de la jeunesse estudiantine. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Lors d’une matinée politique organisée le dimanche dernier à Kinshasa, l’honorable Pius Muabilu, président du Congrès national congolais (CNC) a invité les jeunes à  s’approprier leur patrie, notamment par leur implication dans le processus électoral à venir. Pour lui, la jeunesse doit prendre en mains sa destinée à travers le processus démocratique à venir, notamment en s’enrôlant massivement d’une part et d’autre part, en prenant part active aux élections

*A en croire l’enfant terrible du Mont Amba,  les jeunes sont appelés à jouer un rôle essentiel dans la consolidation de la démocratie et dans le renouvèlement de la société congolaise en général. Sa participation massive au processus électoral aura comme conséquence directe la maîtrise, la gestion et le contrôle des institutions locales par la jeunesse. Ce qui constitue un enjeu majeur de gouvernance démocratique par le Congrès national congolais (CNC)

La salle Naomie de Béatrice Hôtel dans la commune de la Combe a été prise d’assaut, le dimanche 31 juillet 2016, par les étudiants, les fédéraux, les sectionnaires et les membres du bureau politique du CNC, parti cher à l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala. C’était à l’occasion d’une matinée politique d’installation de la coordination et des comités sectionnaires de la jeunesse estudiantine des 11 comités sectionnaires de 11 institutions des universités de Kinshasa. En effet, plus de 394 étudiants ont répondu à l’appel du Président national, tous de blanc vêtus, casquettes blanches, T-Shirt blanc, chemises aux couleurs du parti, toutes à l’effigie de Pius Muabilu Mbayu Mukala. L’ordre, la discipline ont été les maîtres-mots qui ont caractérisé cet événement. Ceci dit, Kinshasa n’est plus le bastion de la jeunesse aigrie. Celle du CNC, essentiellement estudiantine, a choisi le camp de la raison.

Deux temps forts ont ponctué la matinée politique. A savoir, l’installation de la Coordination et des Comités sectionnaires  du CNC, puis les discours à cet effet, prononcés respectivement par la Présidente fédérale du CNC Lukunga, Mme Liliane Kabala ; le Président de la Coordination estudiantine, Innocent Musengye et enfin, Pius Muabilu Mbayu Mukala, président national.

Cette ambiance mobilisatrice du CNC a connu le concours d’Alexis Tshamala et Kalombo John Ali, respectivement secrétaire national et délégué national en charge de la mobilisation et propagande. En outre, la modération de la grande mobilisation  a été assurée par Harold Badibanga, porte-parole du parti.

Composition de la Coordination et comités sectionnaires de la jeunesse estudiantine

Echarpes, drapeaux, insignes et cahiers à l’effigie du CNC ont été remis respectivement aux secrétaires provinciaux de la Coordination, les présidents et leurs adjoints sectionnaires de la jeunesse estudiantine du CNC, des universités (Sections estudiantines de l’Université de Kinshasa, Unikin; de l’Université pédagogique nationale, de l’Université Bel Campus ; de l’Université Révérend Kim, Urkim, de l’Université catholique au Congo, UCC ; de l’Université franco américaine, UFA ; de l’Institut supérieur des techniques appliquées, ISTA ; de l’Institut des Techniques Médicales, ISTM ; de l’Institut supérieur du Commerce de la Gombe, USC, de l’Institut national des Bâtiments et des Travaux Publics, INBTP ; de l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe, ISP etc.

Ces symboles traduisent l’engagement des étudiants à transmettre l’idéologie du parti, notamment à leur cercle proche, en ce que la jeunesse d’aujourd’hui constitue l’avenir de demain, et par voie de conséquence, elle doit être non seulement un modèle, mais aussi une matière à servir comme chair à canon, a insisté Pius Muabilu Mbayu Mukala.

De l’adresse de Pius Muabilu

Le Président national du  CNC s’est dit honoré par l’installation solennelle de la Coordination et des sections de cette jeunesse estudiantine. L’objectif de cette rencontre étant la redynamisation des activités de la jeunesse du CNC en général, et de la jeunesse estudiantine en particulier.

Pour ce faire, il a sollicité l’implication de la jeune, chacun dans son secteur, afin de capitaliser les acquis de ce jour et de relancer à jamais les activités de la jeunesse du CNC. « Votre adhésion massive au Congrès national congolais, constitue pour moi l’objet d’une plus grande fierté et la preuve que je n’ai ni prêché dans le désert, ni semé sur un sol rocailleux. C’est dire que mon message, mieux l’idéologie du CNC a trouvé du répondant au sein de cette catégorie particulière de la jeunesse congolaise. Vous êtes l’avenir du CNC, vous êtes l’avenir de la Rdc tout entière », a-t-il mentionné, tout en félicitant le choix judicieux qu’ont opéré les étudiants, en adhérant au CNC et à son projet de société. Son message était placé sous le thème : « Jeunesse du Congrès national congolais, appropries-toi ta patrie ».

De prime abord, il a attiré leur attention sur le fait qu’au CNC, l’on considère la jeunesse comme étant une tranche d’âge allant de 18 à plus ou moins 45 ans. Elle réunit entre autre les camarades étudiants, les jeunes travailleurs, les jeunes sans emplois, les jeunes en difficultés d’insertion, etc. « Vous avez certes compris, camarades étudiants, que vous êtes une frange importante de la jeunesse du Congrès National Congolais, non seulement parce que vous  êtes l’élite intellectuelle de demain, mais aussi et surtout parce que vous constituez pour la nation toute entière, un espoir de relève de la gestion de la chose publique », dit-il.

Il a renchérit qu’en Afrique en général et en Rdc en particulier, la jeune génération explose. Plus de ma moitié de la population est âgée de 18 à 40 ans. Cependant, l’on constate, non sans regret, que cette tranche d’âge a tendance à se désengager du processus démocratique. Les jeunes votent moins fréquemment, se portent moins souvent candidats et restent sous-représentés dans les fonctions de gestion électorale. « D’où, la nécessité pour moi, en tant que Président national du Congrès national congolais, et à l’occasion de votre installation en qualité de Président et Secrétaire des sections estudiantines du Parti, de vous appeler à vous approprier davantage votre patrie, la Rdc notamment par votre implication dans le processus électoral à venir. Point n’est besoin de rappeler à votre intention, le travail formidable accompli par les jeunes de Chama cha Mapinduzi ne Tanzanie, de la Zanu-PF au Zimbabwe et de l’ANC en Afrique du Sud, dans l’appropriation de leurs patries à travers leur implication massive dans différents processus électoraux de leurs pays respectifs », souligne-t-il.

La jeunesse doit prendre en mains sa destinée à travers le processus démocratique à venir, notamment en s’enrôlant massivement d’une part et d’autre part, en prenant part active aux élections. « Je ne doute pas un seul instant, que parmi vous, sommeillent de nombreux conseillers communaux, des conseillers urbains, des bourgmestres, des Maires de ville, bref des élus locaux et pourquoi pas des députés provinciaux, des gouverneurs, des sénateurs et même des députés nationaux car, dit-on : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre d’années ».

Et d’ajouter que  la jeunesse est appelée à jouer un rôle essentiel dans la consolidation de la démocratie et dans le renouvèlement de la société congolaise en général. Dans cette optique, votre participation massive au processus électoral aura comme conséquence directe la maitrise, la gestion et le contrôle de nos institutions locales par la jeunesse. Ce qui constitue un enjeu majeur de gouvernance démocratique par le Congrès national congolais, votre cher parti. Jeunes du CNC, mobilisez-vous donc autour du processus électoral à venir, enrôlez-vous massivement, que les plus habiles d’entre vous déposent leurs candidatures aux futures élections locales, provinciales et nationales, participez massivement à ces élections dès que la Commission électorale nationale indépendante, Ceni, en sigle, aura lancé ces opérations conformément au calendrier qui sortira du Dialogue tel que préconisé par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.  En vos qualités respectives de Président et de secrétaire sectionnaire de la jeunesse, vous êtes les gestionnaires de la Jeunesse estudiantine du parti à la base. Il est donc de vos devoir et  responsabilité de véhiculer ce message patriotique.

Par ailleurs, le CNC est pleinement convaincu que les problèmes de la jeunesse sont multiples et nécessitent de disposer d’une politique appropriée, notamment en matière d’incitation et d’éducation des jeunes à la gestion de la cité.

Objectifs du CNC face à la jeunesse

Pour l’honorable Pius Muabilu, il faut améliorer le système éducatif national,  promouvoir la santé des adolescents et jeunes en vue de leur développement harmonieux, réduire la propagation des IST et du VIH/Sida chez les jeunes,  promouvoir la formation, l’emploi et l’entreprenariat des jeunes ; d’assurer la prévention et la protection sociale des jeunes et adolescents, de promouvoir et protéger les droits humains, la culture de la paix, la démocratie, la bonne gouvernance, l’éducation et la participation citoyenne en milieu des jeunes ; de promouvoir les sports, les loisirs et les activités socioculturelles chez les adolescents et les jeunes ; d’améliorer la qualité et l’accès aux technologies de l’information et de la communication ; d’impliquer la jeunesse dans la production agricole pour assurer l’autosuffisance et la sécurité alimentaire ; de promouvoir et protéger l’égalité des sexes, l’équité ainsi que l’élimination de toute forme de violence ; de promouvoir la création des institutions d’éducation permanente et des écoles de métiers.

En constatant ce tableau élogieux en faveur de la jeunesse, le CNC considère que préparer l’avenir de la Rdc, c’est produire, dès maintenant, des connaissances nouvelles et diversifiées d’une part et d’autre part, mettre l’accent sur la formation des jeunes. « Une jeunesse qui porte l’espérance à bout de bras, qui est la force d’une énergie et d’une imagination que la République démocratique du Congo doit se développer et s’épanouir. Ainsi, pour le CNC, il n’y a donc pas d’avenir pour le Congo s’il n’y a pas de responsabilité confiée aux jeunes. Mieux encore, la Rdc ne saura tirer parti de ses atouts que si elle accorde un soin particulier à ses jeunes en favorisant leur accès au savoir, à la culture et à la formation professionnelle ; elle les mobilise aux techniques de mise en œuvre de responsabilités ; elle les motive à triompher des périls de la société, à s’engager massivement dans la politique et à assurer à ceux qui sont dans le besoin une insertion professionnelle », a-t-il indiqué.

A ce propos, Pius Muabilu s’est référé au discours du Président de la République, lorsqu’il disait dans son adresse du 06 décembre 2007 : « La jeunesse est l’avenir de notre pays. Nous ne pouvons pas faire le lit de la violence et de la grande criminalité, accepter qu’une partie importante de cette jeunesse vive en marge de la société, sans encadrement familial, sans éducation, sans logement, sans emploi, sans revenu et donc sans espoir », a cité l’élu de Mont Amba. Pour lui,  c’est le lieu de saluer l’initiative prise tout récemment par le Président de la République en faveur de la mise en place d’un Fonds Spécial de Promotion de l’Entreprenariat et de l’Emploi des jeunes dans toutes les catégories socioprofessionnelles, en vue d’un traitement plus structurel des problèmes de chômage des jeunes.

La jeunesse invitée à utiliser à bon escient des réseaux sociaux

Dans sa légendaire tradition, patriote qu’il est, Pius Muabilu ne pouvait clore son intervention sans dire un mot sur l’utilisation par les jeunes des réseaux sociaux. « A cet effet, j’aimerais attirer votre attention sur le fait que les inventeurs des réseaux sociaux  notamment Facebook, Twitter, etc. ont mis ces instruments à la disposition du public pour faciliter le développement des Nations. Il est donc inacceptable que ces instruments soient utilisés à des fins subversives, pour déstabiliser notre pays. Notre jeunesse doit donc veiller à ce que quiconque utiliserait les réseaux sociaux pour la mise à mort de la nation congolaise soit dénoncée avec la dernière énergie », a-t-il exhorté. Et d’insister : le Congrès national congolais encourage par ailleurs, l’utilisation des réseaux sociaux pour distiller des messages de paix, d’amour de la patrie et de cohésion nationale.

En sus, il a rappelé à la jeunesse estudiantine  l’esprit Kimpa Vita, en précisant  que c’est cet esprit qui a animé le prophète Simon Kimbangu, le héros national Patrice-Emery Lumumba et M’Zée Laurent-Désiré Kabila et qui continue à animer encore aujourd’hui Joseph Kabila Kabange. « Mon vœu le plus ardent est que vous soyez des vivants Kimpa Vita à l’instar de tous ces héros que je viens de vous énumérer », a-t-il exhorté.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse