Pius Muabilu galvanise ses troupes

par -
0 395
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Matinée politique en faveur du dialogue

Pius Muabilu galvanise ses troupes

C’est dans la salle M’Zée Laurent-Désiré Kabila, au siège du parti, que  l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, président national du Congrès National Congolais (CNC) a conféré avec tous ses sectionnaires et fédéraux de la Ville province Kinshasa, dans une matinée politique, vendredi 22 avril 2016. La rencontre avait pour raison la mobilisation tout azimut à la grande matinée du dimanche 24 avril 2016, laquelle a un double sens : « Recevoir officiellement Marie-Josée Ifoku, heureuse élue au poste de vice-gouverneur de la province de la Tshuapa, puis la prière en faveur du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange ».

Ce parti est né à la veille de l’élection présidentielle de 2011 et beaucoup sont ceux-là qui ne lui accordaient pas longue vie, ni une santé de fer dans la sphère politique de la RDC. Curieusement, grâce à la ténacité, à la patience, au courage et à l’endurance de son président national, le parti est la résultante des fruits succulents politiques au lendemain de l’élection du 26 mars 2016, laquelle reste historique, en ce que ce parti de gauche socialiste, membre de la Majorité présidentielle, engrange les postes dans les exécutifs provinciaux.

Fidèle au Président de la République, Chef de l’Etat, le CNC n’a jamais occupé un poste de responsabilité actif au pays dans les différentes nominations, outre son poste législatif de député national, dont il est l’un des doyens au Parlement. Jamais de déclarations de désaveux ni de mécontentement, souligne le mobilisateur du parti, Alexis Tshamala Kabongo, s’adressant aux sectionnaires et fédéraux. Pour lui, le CNC doit batailler dure pour avoir beaucoup de députés nationaux, provinciaux synonyme de gérer les postes de responsabilité, confirme-t-il. Il a été relayé par un message d’encouragement, de détermination dans une vision politique, précise Harold Badibanga, porte-parole du CNC. Une vision politique qui se résume à mettre l’homme au centre de toute action ; faire du Congo un patrimoine commun où il fait beau vivre.

 

 

Poursuivant leur mobilisation, ils encouragent les sectionnaires, les fédéraux, militantes et militants, membres du bureau politique à ne pas désespérer puisque le CNC devient un parti de référence qu’on n’accordait pas la moindre chance de survie politique au parti de Pius Muabilu Mbayu Mukala. Au demeurant, le CNC qui est un parti d’enseignement civique de ses militantes et militants ne cesse d’apprendre, de vulgariser les enseignements du parti à la base, à travers les sectionnaires et cellulaires, en passant par les quatre fédérations de la Ville de Kinshasa. D’ailleurs, la démonstration de la force de ce parti s’est manifestée dans le Haut Uélé, où une foule jamais égalée a installé officiellement le CNC, ne cesse de dire le Secrétaire Permanent du parti.

Prenant la parole, Emery Mabunga a annoncé le programme de la grande matinée politique qui va s’organiser le dimanche 24 avril 2011, dans la commune de Lemba, en raison de sa position géographique au centre de Kinshasa, dont le nombre ne dépassant pas 1000 militantes et militants munis de leurs cartes du parti, question d’éviter les infiltrés. L’accent a été mis sur la discipline, symbole du parti, dont les femmes du CNC sont massivement invitées pour saluer le courage, la détermination et la victoire d’une femme CNC au poste de vice-gouverneur, Marie-Josée Ifoku.

Cette mobilisation, annonce Pius Muabilu Mbayu Mukala, est la preuve éloquente de la force politique en faveur du Chef de l’Etat, Joseph Kabila dans la ville de Kinshasa. C’est le sens même de son appel et invitation à tous les membres du Congrès National Congolais à prier beaucoup pour le Chef de l’Etat qui fait face à ses ennemis politiques. De même, il invite tous les militantes et militants du CNC à la patience, mais dans un objectif électoral de gagner aux prochaines élections à la base, tout en insistant sur le fait d’abandonner l’esprit de l’argent car, dit-il, on vient au parti pour conquérir et accéder au pouvoir, a-t-il conclu. Et ce, tout en déplorant l’immoralité politique de ceux qui utilisent malencontreusement les réseaux sociaux au nom du CNC à des fins mensongers, dont Pius Muabilu met en garde au risque d’encourir la force de la justice.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse