Phénomène Kamwina Nsapu au Kasaï-Central: E. Shadary et les chefs coutumiers à 90% du résultat

par -
0 407
Une photo de famille entre le VPM E. Shadary et les chefs coutumiers du Kasaï-Central
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary poursuit  son séjour dans la province du Kasaï-Central.  Pour la journée d’hier jeudi, il a eu une séance de travail avec une trentaine des chefs coutumiers venus de tous les cinq territoires du Kasaï Central, y compris ceux de la ville de Kananga. Ils ont été conduits auprès du Vice-Premier ministre par le président national de l’Association nationale des autorités traditionnelles et coutumières (ANATEC), le grand chef Munongo, envoyé dans la délégation par le chef de l’Etat.

Au menu, chercher les voies et moyens les meilleurs susceptibles de ramener la paix dans l’espace kasaien. D’entrée de jeu, le VPM a présenté aux autorités coutumières les condoléances pour la mort de feu Kamwina Nsapu, bien que beaucoup de choses de son vivant ont porté atteinte à l’autorité de l’Etat dans sa démarche pour sa reconnaissance par l’administration provinciale avec laquelle il aurait eu des incompréhensions. Et parce qu’il est mort, nous le regrettons, a dit Ramazani Shadary avant d’inviter les uns et les autres à s’impliquer dans la recherche de la solution qui est en voie d’être trouvée à près de 90% selon les contacts pris avec la famille régnante jusque jeudi matin. Il a rencontré le chef de famille de 99 ans qui contrôle mystiquement la milice et qui a donné des garanties quant à l’issue heureuse de la démarche initiée par le président de la République.

Ce tableau des négociations présenté aux autorités coutumières par Ramazani Shadary en présence du ministre en charge des Affaires coutumières, Venant Kipasa et du Vice-gouverneur du Kasaï-Central, Justin Milonga, a permis à l’envoyé spécial de Joseph Kabila de sensibilisé les chefs coutumiers et des groupements à prendre leurs responsabilités. Ils doivent éviter les conflits des pouvoirs coutumiers. Tel  a été le souhait du VPM à ses interlocuteurs à qui il a demandé de conscientiser la famille de  feu Kamwina Nsapu pour que l’Etat et ses services soient respectés. « Car, nous ne sommes pas dans un non Etat où l’anarchie règne. L’Etat a le pouvoir d’imposer la paix par la force, mais nous privilégions une approche  pacifique. Ce ne pas un signe de faiblesse, détrompez-vous », a martelé le n°1 de la territoriale, qui a courageusement répété cela à la famille régnante. S’agissant d’autres revendications de celle-ci, une commission les examine. Notamment une commission des magistrats qui étudie au cas par cas les dossiers des détenus arrêtés pour une imminente libération.

Organiser les rituels

De même pour le rituel de la coutume qui devrait être organisé par la famille avec l’aide des chefs coutumiers pour les funérailles de feu Kamwina Nsapu, la désignation de son successeur par la famille qui était divisée sur la question, mais qui, depuis ce jeudi, parle le même langage, le détenteur du pouvoir familial, André Kabundu, 99 ans mais encore très lucide, vivant dans  la commune urbaine de Nganza, a promis, avec le concours de ses frères dont Kasuku qui vit à Dibaya et disposé aussi à faire la paix, de contribuer à l’apaisement. Les chefs coutumiers venus de tous les horizons du Kasaï Central ont  regretté les conditions dans lesquelles leur collègue est mort et ont sollicité réparation du Gouvernement. Le Vice-Premier ministre n’y a pas trouvé aucun inconvénient si c’est cela le prix à payer pour la paix tout en condamnant la récupération politicienne et l’intoxication.

Des actions à mener sur terrain notamment dans la commune de Nganza, devenue bastion de la milice, ont été initiées par le VPM et devraient être exécutées dès ce samedi. Comme tout processus qui requiert méthode d’approche et patience, l’éradication du phénomène Kamwina Nsapu ne déroge guère à cette règle d’or.  Contents de l’initiative prise par le chef de l’Etat pour restaurer la paix dans l’espace kasaien et de la sagesse de son représentant  personnel, le VPM, les chefs coutumiers ont encouragé ce dernier en lui remettant une statue symbolisant l’esprit de rassembleur dont il a fait montre dans la gestion de ce dossier depuis son avènement à la tête du ministère de l’Intérieur et Sécurité.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse