Pétition contre Minaku : Un professeur d’université, cadre de la MP, accuse Muabilu

par -
0 389
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

 « …Quel roi, s’il va faire la guerre à un autre roi, ne s’assied d’abord pour examiner s’il peut, avec dix mille hommes, marcher à la rencontre de celui qui vient… avec vingt mille ? » Cette leçon de sagesse, donnée par Jésus-Christ, tirée de l’évangile selon Saint Luc, est connue de tous les chrétiens qui écument les rangs de l’opposition, parmi lesquels on dénombre les signataires de la pétition contre Aubin Minaku. Peut-on, sans paraitre insultant, se demander si les auteurs de la motion avaient la tête ailleurs en se lançant dans cette entreprise périlleuse? C’est une lapalissade que de dire que la Majorité parlementaire qui a élu Aubin Minaku au perchoir a la majorité à l’Assemblée nationale. Aucun observateur sérieux de la vie politique en RDC ne peut dire avoir aperçu une fissure ou un commencement de fissure dans l’armure de la plateforme MP. Elle reste regroupée et disciplinée autour de son Autorité morale. Dès lors, la pétition litigieuse qui s’attaquait à un des ténors de cette Majorité, allait susciter la mobilisation des troupes de la MP pour sauver un des leurs. On ne peut donc pas se laisser aller à penser qu’il n’y avait aucune tête pensante dans l’opposition pour convaincre ses collègues de l’inutilité de la pétition. Sans doute que oui. Mais alors pourquoi avoir persisté dans une démarche fantaisiste  jusqu’au bout? Là-dessus, plusieurs réponses font le tour des cercles huppés de la capitale depuis le rejet de la pétition contre le président de la chambre basse. L’une d’elles, plus réaliste, voudrait que les pétitionnaires n’aient agi que pour des motifs bassement alimentaires sur lesquels l’on a honte d’insister.

L’autre, totalement invraisemblable et extraordinairement folle, aurait été concoctée par un cadre de la Majorité Présidentielle, qu’on n’a pas entendu depuis le dépôt de la pétition et  jusqu’à son rejet, qui met en cause l’Honorable Pius Muabilu. Un pamphlet circule et a même été filé à  plusieurs rédactions, dans la soirée d’hier, pour publication, par un professeur d’université et éditeur d’un journal, dans ce sens : Pius Muabilu serait l’auteur de la pétition et aurait instrumentalisé les députés de l’opposition pour fragiliser Aubin Minaku. Si on ne connaissait pas la rancœur de ce cadre de la MP envers son collègue Muabilu, on aurait pu s’inquiéter pour la solidité du bloc MP. Mais, non seulement, le professeur en question règle mal ses comptes, dans une démarche solitaire, dangereuse, contreproductive et mensongère, mais il se sert en réalité du président national du CNC, comme bouc émissaire. Dans son viseur, il y a, indéniablement, Aubin Minaku, qu’il tiendrait pour responsable de son éviction du gouvernement. Un adage dit que « lorsqu’on donne des coups, il faut s’attendre à en recevoir ». Cet éditeur de journal est-il prêt à l’affrontement? Mais la Mp a-t-elle besoin d’une telle bataille? Sans doute, l’Autorité morale de la MP  n’appréciera le coup bas de ce  professeur.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse