Perspectives économiques en 2016, M. Bahati : « Beaucoup d’efforts ont été faits en 2015 (…) »

par -
0 522
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au micro, Modeste Bahati, ministre de l’Economie

Après la Troïka stratégique de chaque lundi à la Primature, le Premier ministre a présidé hier la réunion de la Troïka spéciale, en présence du ministre des Finances, celui de l’Economie, la vice-ministre du Budget et le vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo. A en croire Modeste Bahati, ministre de l’Economie, cette réunion était consacrée essentiellement à l’évaluation de ce qui a été réalisé en 2015. Comme dire que le moment était venu pour passer en revue toutes les recommandations prises en 2015, lesquelles ont été exécutées et celles qui ne l’ont pas été.

De cette réunion, il ressort que le contexte international a été caractérisé par un ralentissement général de la croissance économique. En effet, les pays comme la Chine, premier client de la Chine, a connu une baisse très significative pour la première fois de sa croissance économique et sa demande en matière première ne fait que baisser.

En Europe, la zone Euro a connu des sérieuses difficultés, ce qui explique que la monnaie par rapport au dollar a connu une baisse substantielle. Et du côté américain, les efforts ont été fournis pour maintenir la croissance de quelques points grâce aux réformes menées par la Banque fédérale américaine et dans le domaine pétrolier.

En Afrique, explique Modeste Bahati, la croissance a varié aux alentours de 3,75% pour l’Afrique subsaharienne. A comparer avec celle de la Rd Congo, la croissance congolaise reste élevée à la clôture, malgré qu’elle a ralentie en 2015 pour clôturer l’année à 7,7%. Selon lui, elle a connu un pique en 2014 grâce à l’industrie extractive et une évolution positive dans d’autres secteurs.

Disons qu’à côté de la baisse des cours des minerais, l’on retrouve aussi l’insuffisance de l’énergie électrique. Il a souligné qu’en Rd Congo, le taux de croissance a quand même conduit à la création d’emplois, même si beaucoup reste à faire. « Beaucoup d’efforts ont été fourni grâce à une politique de gouvernance donnée par le Président de la République et le Premier ministre, ainsi que toute l’équipe gouvernementale et grâce à la Troïka qui suit les indicateurs et donne les orientations. A l’occasion, le Premier ministre a insisté à ce que l’on puisse continuer avec les efforts et de faire d’avantage pour continuer à résister aux chocs extérieurs », soutient le ministre de l’Economie.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse