Persistance de la fraude à Lufu: Henry Yav appelé à préparer une note à soumettre au Conseil des ministres

par -
0 498
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au micro, Modeste Bahati entouré de ses collègues du Gouvernement et du n°1 de la BCC

Au regard de la persistance des fraudes massives au poste frontalier de Lufu, une bourgade de la province du Kongo Central, avec des conséquences sur les recettes publiques, la Troïka stratégique a chargé le ministre des Finances de préparer une note cernant toute la problématique y afférente, en vue de sa discussion au Conseil des ministres, pour lever des options impliquant tous les services et entités y opérant. Entre-temps, une mission du Fonds monétaire international (FMI) séjourne à Kinshasa depuis le mardi 31 mai, au titre de l’article IV de ses statuts, en vue d’évaluer les critères quantitatifs et qualitatifs du programme du Gouvernement.

Après avoir lancé le tour cycliste à Kisangani, le Premier ministre Matata Ponyo a présidé, hier lundi 06 juin 2016, de 07 heures 00’ à 08 heures 10’ à l’Hôtel du Gouvernement, la vingt-quatrième réunion de l’exercice 2016 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. Et ce, avant d’aller au Sénat où il devait répondre aux préoccupations des Sénateurs.

Deux conditions majeures

En faisant la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 03 juin 2016, le communiqué de presse de la Troïka stratégique révèle qu’en Afrique, selon les récentes analyses, l’économie devrait progresser à partir de 2016 à 3,7% et atteindre 4,7% en 2017. Ces performances devraient être soutenues par des politiques macroéconomiques mises en place dans différents pays, mais également grâce à la diversification des économies observée, en comparaison à la situation d’il y a vingt ans.

En effet, au 02 juin 2016, le marché des matières premières est resté encore dominé par la baisse des prix de principaux produits. Ainsi, le prix de la tonne métrique du cuivre a enregistré une baisse de 0,77%, soit le même niveau de hausse connue une semaine avant ; passant de 4.635,50 USD à 4.600,00 USD. L’or a perdu 1,26% de sa valeur ; l’once étant passée de 1.228,50 USD à 1.213,07 USD. Le prix de la tonne métrique du cobalt n’a pas varié, et est demeuré à 24.061,81 USD.

Le marché des produits pétroliers, au 02 juin 2016, est resté sur fond de divergence des prix commencée la semaine écoulée. Sur le marché londonien, la tendance observée la semaine écoulée s’est inversée avec une hausse de 2,29% ; le baril s’étant vendu à 50,13 USD contre 49,01 USD. Par contre une baisse de 1,47% a été enregistrée sur la place de New-York, où le baril s’est vendu à 48,86 USD contre 49,07 USD au 26 mai 2016.  Les prix des produits agricoles, ont tous enregistré une hausse au 02 juin 2016, en s’établissant à : a) 11,37 USD/tonne (+2,80%) pour le riz ; b) 152,67 USD/tonne (+1,71%) pour le maïs ; et c)  485,50 USD/tonne (+0,88%) pour le blé.

Au plan national,  les indicateurs macroéconomiques ont affiché les tendances suivantes : Le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,040% (-0,01 point). En cumul, l’inflation a atteint 0,663%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent  à 1,573% pour un objectif de 4,2% ; Le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des Etats-Unis a retrouvé la stabilité, en oscillant avec de légères dépréciations. Au 31 mai 2016, le franc congolais s’est échangé à 955,97 CDF pour 1 dollar américain à l’indicatif, et à 987,63 CDF au parallèle. Ce qui dénote de dépréciations respectives de 0,11% et de 0,1% ; Les réserves internationales, au 31 mai 2016, étaient à 1.182,82 millions USD, couvrant 5,3 semaines d’importations des biens et services et le taux directeur de la Banque centrale du Congo demeure à 2% au 03 juin 2016, avec une marge positive de 0,777 point.

Le compte général du Trésor affiche un déficit provisoire de 46,365 milliards CDF à fin mai, contre un déficit programmé de 18,893 milliards CDF. Cette situation découle des recettes de 251,171 milliards CDF, et des dépenses de 297,536 milliards CDF. Au 03 juin, le plan de trésorerie indique également un déficit de 13,361 milliards CDF, provenant des recettes de 3,819 milliards CDF, et des dépenses de 17,180 milliards CDF.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse