Père fondateur du “sébène”

par -
0 829
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pépé Felly Manuaku : « les médailles marquent la reconnaissance d’une carrière »

Manuaku Waku, dit Pépé Felly Manuaku s’illustre en père fondateur du sébène, l’incarnation même du rythmique de l’orchestre Zaïko, un de patrimoine de la musique congolaise. Cet artiste guitariste a reçu une médaille en or et un autre en argent pour de mérite des arts. Du reste, il se rejouit de cette marque de reconnaissance de l’Etat congolais.

En effet, Pépé Felly Manwaku Waku fait partie de 90 artistes et personnalités culturelles qui ont été décorés le 29 décembre dernier de médailles de mérite des arts, science et lettres par Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, au nom du président de la République..

Alors qu’il avait déjà reçu deux autres médailles (argent et bronze) de mérite des arts sous le régime du Maréchal Mobutu, ce guitariste de grand talent ne cache pas sa joie, rapporte sur les ondes radio Okapi. .

« J’avais déjà reçu la médaille de bronze et d’argent à l’époque du Maréchal Mobutu. Cette fois-ci, je reçois les médailles d’argent et d’or. Vraiment, ça fait plaisir », confie Pépé Felly.

Aux artistes qui n’ont pas été primés, le guitariste demande de ne pas se décourager.

«Qu’ils ne se découragent pas. La reconnaissance finira par arriver. Il faut beaucoup travailler », conseille l’artiste, dont les coups de génie ont rythmé plusieurs chansons de Zaïko Langa Langa.

Pour la petite histoire, Manuaku Waku, dit Pépé Felly Manuaku s’illustre en père fondateur du sébène, l’incarnation même du rythmique de l’orchestre Zaïko, un de patrimoine de la musique congolaise. Cet artiste guitariste a  joué dans les albums « Plus vivant » de Lokua Kanza en 2005 ; dans le Quatro avec Papa Wemba, Bozi Boziana, Evoloko, Gina Efonge en 2000 ; avec Papa Wemba et Viva la Musica dans « Pole position » en 1995 ; avec Jimmy Cliff dans « Love me love me » en 1987 ; au sein de Grand Zaïko Wawa dans « Mindondo » 1984 et avec Koffi Olomide et Papa Wemba de 1978 à 1979.

 

Pépé Felly comme l’ont surnommé ses admirateurs, a aiguisé son talent au fil des ans. Il débute sa carrière en 1969. IL a travaillé aux côtés des guitaristes et chantres de renons notamment Franco Lwambo Makiadi dans le «Tout Puissant OK Jazz », Docteur Nico Kassanda de « L’African-Jazz » ou Grand Kallé de « L’African- Fiesta ». Ses créations artistiques ont marquées d’une façon Indélébile l’essence rythmique du groupe musical Zaiko Langa Langa. Si bien qu’en 1973, Les critiques d’arts l’ont désigné comme Meilleur Guitariste de la troisième génération, c’est-à- dire de La musique des jeunes de L’époque.

Pépé Felly est l’inventeur du « Sebène », cette rythmicité endiablée, propre aux Congolais qui ne cesse à faire danser Le monde entier, une mélodie sur deux ou quatre mesures en cycle ou boucle exprimant ce que le chanteur ne peut pas dire avec les mots, -un son qui prolonge La chanson par une progression harmonique en vue d’atteindre Le sommet de L’arrangement-.

En 1978, 11 mettra en place avec Ray Lema Le groupe musical « Les Ya Tupas ». Histoire d’améliorer les sonorités de La musique Congolaise. Une belle aventure ou expérience, qui a été couronnée en peu de temps de succès. « Les Va Tupas » ont réussi à rafler La même année le Prix « Maracas d’Or ». S’il est L’un des fondateurs de Zako Langa Langa, Il est aussi L’une des figures emblématique des rythmes ou mélodies qui ont Littéralement dominées ou bouleversées La musique de ce groupe musical. Pépé Felly c’est donc un grand artiste qui a toujours évolué comme un héros dans L’ombre. La guitare, il sait la jouer.

 

 

(Saint Hervé M’Buy)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse