Peinture et religion: Dina présente la « Transition de nuit en jour »

par -
0 700
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dina Ekanga, illustrant par la peinture le thème :                                                                « Transition de nuit en jour »   (ph tiers)

L’assistance à la journée du lancement du festival « Transition de nuit en jour » du groupe Izonome (l’Eglise Messianique Mondiale) a découvert, dimanche dernier à l’esplanade de la Fikin, le talent de peintre dans le chef de la nommée Dina Ekanga, membre du groupe. Elle a illustré par la peinture (sur un tableau pliable), le thème du festival : « Transition de nuit en jour ». En effet, le tableau riche en couleur et réalisé en un temps écourté, a présenté l’aurore, le soleil de poindre dans un nuage à cheval entre la nuit qui s’éclipse, laissant place au jour.

Dans l’assistance, membres et invités n’ont pas tari de témoignages. Maman Walo, haut responsable dans le contexte de l’Eglise Messianique Mondiale en RD Congo, parlant de la « Transition de nuit en jour » : «Dieu, en effet, a révélé à Mokichi Okada qu’au moment où il a créé le monde, il n’y avait pas de problèmes, pas de barbarie. Et Adam et Eve ont vécu tout bonnement jusqu’à ce que le péché ait plongé le monde dans les ténèbres. Et ce 15 juin 2015, maintenant, le monde a commencé à entrer dans l’époque du jour. Tout ce qui était dans les ténèbres sort au grand jour. Tout ce qui était caché finit par se dévoiler », a-t-elle fait repmarquer. Pour sa part, M. Mwata n’a pas ménagé son enchantement : « Ce que j’ai retenu, et que les humains ignorent tant, c’est le rôle que jouent les fleurs dans l’élévation spirituelle. A cet effet, l’oratrice Pamela Ekanga a présenté l’arrangement floral et nous a persuadés que cela ne relève guère de la magie et n’est pas non plus de l’exclusivité des Blancs. Dans l’environnement vital, a-t-elle démontré, les fleurs repoussent notamment l’animosité. J’ai apprécié aussi la présentation du tableau artistique. Une artiste a expliqué le thème « Transition de nuit en jour » à travers un tableau de peinture réalisé avec hardiesse », a-t-il relevé.

Quand l’art raye la bestialité intra-humaine  

Tout ce qui existe en ce monde a un rôle utile à la société humaine, c’est le cas de l’art. Aujourd’hui comme hier, une grande partie de l’humanité est menacée par des guerres. Car beaucoup de bestialité demeure encore chez l’homme. L’art a un rôle important d’ôter l’animosité de tous les humains, de les calmer, de créer en eux la paix et l’humanisme.

Au moment de procéder à la décoration florale, Pamela Ekanga a rappelé : Mokichi Okada, fondateur de l’Eglise messianique mondiale a expliqué qu’une haute vibration se dégage des œuvres artistiques et a une influence positive sur les hommes. Cela raye en eux la bestialité et les rend fécond, du point de vue culturel.

 

Mettre la beauté à la portée de tous : un idéal à atteindre

Il est réellement vrai que la gratitude engendre la gratitude, et l’ingratitude engendre l’ingratitude. Ceci ressort d’un recueil : le cœur qui remercie communique avec Dieu, et l’ingrat se lie à Satan. Ainsi celui qui vit en remerciant, devient heureux ; celui qui vit en se plaignant, s’achemine vers le malheur.

L’Eglise Messianique Mondiale considère que la culture de la distribution et la décoration florale chez soi, partout où l’on se trouve, permettraient de mettre la beauté à la portée de tous, cela contribue à l’élévation de l’esprit humain par le moyen de la contemplation de la beauté ; ainsi en fleurissant les prisons, on a constaté l’influence positive des fleurs sur l’esprit des prisonniers ; dans les écoles, le cours d’art floral a calmé les enfants difficiles. Si l’on peut réaliser une société où les fleurs sont exposées partout où il y a des hommes, cela pourrait atténuer fortement le climat bestial et conflictuel de l’époque actuelle.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse