Pasteur Moïse Mbiye : Au nom de Jésus, de Jésé ou de Guégué ?

par -
0 5193
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis la sortie de son album « Héros », le pasteur Moïse Mbiye, de l’église Cité Béthel, est au centre d’une polémique au sujet non seulement de la confusion suscitée par un cri qu’il a lancé, mais aussi d’autres signes apparemment des hommes de science, qui lui sont attribuables. Selon notre source, ce problème s’est aggravé depuis que l’homme de Dieu a apparemment crié (ou lancé) dans une de ses chansons (Naye), « sorts au nom de Guégué, de Jésé, ou de Jésus ! ». Selon plusieurs interprétations, le pasteur de l’église Cité Béthel aurait utilisé des signes sataniques ou magiques, aussi bien dans les clips que dans les chansons de son dernier opus.

La partie de la chanson qui fait débat

Bima na kati ya kunda, ah ah ah yaya eeeeeeh, bima na kati ya kunda, tango nayo. Sorts au nom de Guégué, de Jésé, ou de Jésus !  J’ai une bonne nouvelle pour toi, Yoka yango !

En effet, depuis son avant dernier album, le chanteur pasteur est toujours suspecté d’exécuter des signes qui sont attribuables aux personnes qui ne servent pas Dieu. « Personnellement, je me demande pourquoi toujours lui, donc il doit y avoir anguille sous roche», a dit Pakit Mubengay.

Selon le pro Moïse Mbiye, les gens qui accusent le pasteur sont jaloux, parce que l’album Héros se consomme sans modération. Car, à l’instar des saintes écritures, il est écrit, qu’il faut beaucoup plus craindre ce qui sort de nous, que ce qui y entre. Depuis que le pasteur est devenu l’héritier établi de l’église créée par son père, il est toujours accusé.

Cette polémique créée sur les réseaux sociaux aurait bien pu s’arrêter sur cette sorte d’éphéméride informatique qu’est devenue l’internet pour certains. Comme il s’agit d’un homme de Dieu, cette polémique a quitté le virtuel pour s’inviter dans la vie réelle. « Peut importe ce qui sera dit à son égard, moi je sais que Moïse Mbiye est un serviteur de Dieu et je vais continuer à écouter son album à Dieu seul de le juger», explique Jolie Diyoka de Télé 50.

A-t-il réellement dit ça ?

D’après l’évangéliste Roger Baka, il n’est pas du tout contre le pasteur Moïse Mbiye, mais contre ce qu’il chante. A l’en croire, nous ne pouvons pas tout gober, au motif que la Bible déclare : « Ne touchz pas à mes oints. C’est toujours la même Bible qui dit : veillez à tout ce qui sort de votre bouche, et tout ce qui y entre. Tout serviteur de Dieu qui ce tais à propos de ce problème,  est du même côté que Moïse Mbiye ».

Et de renchérir en prévenant : «  Je sais que les gens vont m’insulter pour tout ce que j’ai dit, que personne ne me contredise pas, parce vous ne savez pas qui je suis réellement».

Pour sa part, l’évangéliste Christian Kimbukusu confirme que le pasteur Moïse Mbiye a effectivement dit « Guégué », qui signifie le diable de séduction.  Et de révéler qu’il y a quelques années, il était parmi les personnes qui louaient le diable. Dans le monde de ténèbres, dit-il,  le diable a aussi besoin d’être loué. Il ne  fait rien pour rien, il n’accepte pas de rester derrière en donnant du succès et n’est rien gagner au retour. « Le pasteur Moïse Mbiye connaît ce que je suis en train de dire, et il doit se convertir et arrêter avec le monde des ténèbres », insiste-t-il.

Pour  les autres, le pasteur doit passer dans les medias, pour expliquer au public ce que signifie Guégué, afin de mettre fin au débat. Mais nous apprenons que sur les petits écrans est exécutée la nouvelle version de la chanson controversée. Voilà qui va tant soit peu mettre un terme à cette polémique qui n’a que trop duré.

(Espérant Kabemba/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse