Passation de l’étendard de la Police: Sylvano Kasongo prend les commandes de la ville de Kinshasa

par -
0 381
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En remplacement de Célestin Kanyama au Commissariat provincial de la Ville de Kinshasa, et nommé par ordonnance présidentielle numéro 17/054 du 17 juillet 2017, portant nomination des commissaires provinciaux et des commissaires provinciaux adjoints de la police nationale Congolaise, Sylvano Kasongo Kitenge a, lors de la parade d’hier jeudi 3 août 2017, et au cours de la cérémonie de passation de l’étendard, pris officiellement des mains du Gouverneur de la Ville Province André KimbutaYango, la commande de la Capitale de la République Démocratique du Congo. Dans une cérémonie sobre  à laquelle ses adjoints Mbula Kilimbalimba Blaise et Nzomono Nuanisa, respectivement Commissaire Supérieur Principal en charge des questions administratives de la Police et Commissaire Supérieur Principal en charge de la police d’appui et de gestion.

A l’occasion, les Unités telles : Fanfare, PSR, Unité de protection contre les violences sexuelles, escadron Police Fluviale, Police des Frontières, Escadron QG, et Groupe Police d’investigation criminelle ont été toutes à la Parade de passation de l’étendard.

En plus de ces Unités, les Commissariats urbains, tels Funa, Lukunga, Mont Amba, N’Selé, Mont Ngafula, Tshangu, détachement Hôtel de Ville, détachement Prison Centrale, GMI Est, GMI Oeust, GMI Central ; Commissariat Urbain de la Gombe, ont pris part à la Parade sus-indiqué, mais également les Commandements de la Légion Nationale d’Intervention  et de l’UPI/HP.

La Symbolique du Commandement Suprême

Quatre temps fort ont ponctué la cérémonie qui s’est déroulée au Camp Lufungula de Lingwala, à savoir la prière dite par le Chef de la Maison Civile du Chef de l’Etat, le mot du Gouverneur André Kimbuta, la passation de l’étendard et enfin la parade.

Peu avant de rendre grâce à Dieu, Théodore Mugalu a consacré quelques minutes de prédication basée sur quatre versets tirés des Saintes écritures. Se référant au Livre des Psaumes, 127 : 1 qui dit « Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain.

Pour Théodore Mugalu, ce verset voudrait à ce qu’on trouve la marche à suivre que Dieu soit invité à prendre ses fonctions et qu’il soit lui qui veille sur la Ville, et non pas le Général Kasongo qui est le reflet de ce Dieu-là. Il a enrichi avec le livre d’Osée 8 :4 qui déclare : « Ils ont établi des rois sans mon ordre, et des chefs à mon insu ; ils ont fait des idoles avec leur argent et leur or ; c’est pourquoi ils seront anéantis ».

Expliquant le sens de ce verset, le Chef de la Maison Civile du Chef de l’Etat a fait comprendre que Dieu se plaint contre tous ceux qui entrent en fonction sans l’en informer, sans en avoir l’ordre ni l’autorisation de la part de Dieu Tout Puissant.

S’agissant de la chaine de commandement qui invite Dieu à prendre le commandement de la Ville de Kinshasa, il va l’assumer comme Commandant Céleste, alors que sur la terre, il y a le Commandant Suprême terrestre, le Président de la République Joseph Kabila. Le Chef de l’Etat, a dit le Pasteur, est le reflet du Commandant suprême Céleste. Et enfin, il a évoqué le commandement et la foi d’un officier romain, devant l’évidence qui obéit à ses supérieurs et donne les ordres à ses subalternes qui lui obéissent à son tour.

Ceci dit, le Commandant Suprême Céleste qui est Dieu, dont Joseph Kabila est son reflet de commandant suprême terrestre et le Général Kasongo Kitenge Sylvano est cet officier qui obéit aux ordres de ses supérieurs, mais également donne des ordres à ses subalternes de la Ville de Kinshasa.

André Kimbuta exige de la Police, le maintien de la sécurité

Peu avant de faire passer l’étendard de Commandement de la Police Nationale Congolaise Ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, Gouverneur de la Ville de Kinshasa a procédé à la lecture, en guise de rappel l’Ordonnance présidentielle n°17/054 du 17 juillet 2017 portant nomination des Commissaires Provinciaux et de leurs adjoints, le premier citoyen de la capitale a, dans un mot de circonstance en forme de conseil au Général Sylvano Kasongo Kitenge, d’être à la hauteur de ses tâches et conserver son étendard, symbole du pouvoir pour le commandement de la PNC/Ville de Kinshasa jusqu’à son sacrifice suprême.

Dans une exhortation, André Kimbuta a invité les officiers supérieurs et subalternes de la PNC, d’obéir à tout pouvoir car, ce dernier vient de Dieu. Celui-ci est représenté par le Chef de l’Etat. Et le Président de la République le confie au Général Kasongo Sylvano Kitenge. Car, la crainte de Dieu et le début de la sagesse, a-t-il rappelé.

A l’occasion, le Gouverneur a rappelé aux officiers supérieurs et subalternes que Dieu est amour, et lorsqu’on demeure dans l’amour, Dieu est avec vous. « Ceux qui demeurent dans l’amour sont avec Dieu et Dieu demeure en vous », ajoute-t-il.

Par ailleurs, le Gouverneur  de la Ville de Kinshasa a exhorté le Général Kasongo à commander ses troupes avec l’amour  de Dieu. « Il n’est pas dit que si le Gouverneur Kimbuta donne de l’argent pour la ration de tes troupes et que cet argent soit détourné, cela n’est pas une marque ni preuve d’amour envers autrui ni envers Dieu. La crainte de Dieu est le début de la sagesse », a-t-il insisté.

Donc, au Général Sylvano Kasongo qui a fait preuve d’inviter le serviteur de Dieu à cette cérémonie, doit-il marcher dans la crainte de Dieu, à en croire le premier citoyen de Kinshasa. Il a ensuite rappelé aux policiers, officiers supérieurs et subalternes l’amour de la Patrie. Donc, la Police Nationale Congolaise est apolitique, elle n’est pas tribale, ni clanique. Seule la Patrie Congo demeure au service des congolais. « Vous êtes sous commandement du Général Kasongo. Il n’est pas question qu’un Mukongo se rallie à son temps à l’Abako, tout comme un Muluma qui s’identifie à l’UDPS, ni un Muswahili qui s’identifie au PPRD, moins encore un Mundundu qui s’identifie au Palu, ni un Mungala au MPR ou MLC. La police n’a pas de couleur politique. Elle est apolitique ; vous êtes au service de la population pour maintenir l’ordre public et la paix. Les Kinoises et Kinois en ont besoin », a prêché André Kimbuta.

Il faut dire, que le patron de la Ville de Kinshasa a rappelé à l’ordre, les officiers supérieurs et subalternes de la Police Nationale Congolaise de Kinshasa, plus précisément les subalternes qui s’illustrent dans le rançonnement, la prédation, le rapin, le cambriolage, la fripouillerie des biens de pauvres citoyens, ni de maman qui vendent  à l’étalage, ni au vendeur ambulant. Interdiction formelle de rançonner ni les paisibles citoyens, ni les Congolais en général. C’est une pratique qui discrédite et la Police Nationale Congolaise, et la Nation toute entière. Une pratique honteuse, qui jette l’anathème sur Dieu. Sinon, les officiers supérieurs et subalternes ont la charge de traquer les inciviques jusqu’à la moelle épinière, a insisté André Kimbuta. D’ajouter, que si l’on craint Dieu, et si l’on ne matraque pas ses concitoyens, il y a probabilité d’être élevé au grade supérieur.

En conclusion, André Kimbuta a exhorté les officiers supérieurs et subalternes au respect à la hiérarchie établie, selon l’ordre établit partant du Général Sylvano Kasongo et ses adjoints qu’il faut respecter. Au commissaire et ses adjoints, le Gouverneur exige de la discipline car, dit-il, il n’y a jamais eu de mauvaises troupes, sinon de mauvais chefs.

En mettant Dieu avant toute chose, on attend du Général Sylvano Kasongo Kitenge, la traque de tous les bandits, de Kuluna et autres policiers qui terrorisent la population. Ceci étant, le visage de Kinshasa doit changer impérativement.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse