Parti Lumumbiste Unifié (PALU): Antoine Gizenga lève les charges, sanctions ou peines à charges des militants

par -
0 625
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans une décision consultée hier sur les réseaux sociaux, et dont le Quotidien L’Avenir s’est procurée une copie, l’ancien Premier ministre Antoine Gizenga, Secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), a levé les charges, sanctions ou peines de toute nature en cours à charge des militants et militantes de ce parti politique allié de la Majorité Présidentielle.  A scruter de près cette décision, il est permis d’affirmer qu’elle est dictée par plusieurs raisons, notamment l’historique du parti et le protocole d’accord portant déclaration des partis nationalistes pour la création d’une seule organisation politique, unique pour tous, signé par Patrice Lumumba et ses compagnons ; les statuts du parti Lumumbiste Unifié du 22 août 1964, spécialement aux dispositions de ses articles 14, 16, 17, 25 oints 1 et 2 ; 41 et 42 ; la réforme des structures du parti, telle que modifiée et complétée au 16 décembre 2013, spécialement aux dispositions de ses articles 1er et 2 ; le règlement intérieur du PALU tel que modifié et complété au 16 décembre 2013, spécialement aux dispositions de ses articles 1er, 2 ; 18 et 105 ; faire face à l’émiettement politique en vogue et en perspective de l’unité de la Gauche congolaise, finalité politique du PALU.  Cette décision qui n’a que deux articles indique que dès aujourd’hui, il est mis fin à toutes les charges, suspensions ou peines de toute nature que ce soit, infligées aux militantes et militants du PALU à tous le échelons des organes du parti, en vertu des textes et documents de base régissant le parti.

Même si cette décision est collective, nombreux sont les Congolais qui pensent qu’elle a été prise en faveur de l’ex-Premier ministre et député de son état, Adolphe Muzito, lui qui a été suspendu depuis 2015  pour trois ans, pour avoir  instauré un courant politique au sein du parti et l’absence de cotisation. A l’époque, le Secrétaire permanent et porte-parole de ce parti, Makina Malwengi, avait expliqué en ces termes : « Il est suspendu ou destitué des fonctions qu’il exerce actuellement au sein du parti mais il n’est pas exclu du parti. Il n’y a que le Secrétaire général qui, sur les questions graves, politiques et sociales, peut engager le parti. Il délègue ce pouvoir au secrétaire permanent et porte-parole qui peuvent également parler au nom du parti. Les autres membres peuvent engager le parti lorsqu’ils sont autorisés de le faire ». En cette période des grands enjeux non seulement pour le parti, mais aussi pour le pays, il était important pour le PALU de resserrer les rangs, surtout après que Daniel Mukoko, ex-ministre de Budget dans le Gouvernement Matata 1 ait claqué la porte. Cadre influent du parti d’Antoine Gizenga, Adolphe Muzito avait dirigé, de 2008 à 2012, le gouvernement issu des élections générales de 2006 en remplacement de l’initiateur du parti.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse