Parlement des enfants en Rdc: Lucie Kipele échange avec les « enfants reporters » de Kinshasa

par -
0 1009
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Reçus hier par la ministre de la Femme, Famille et Enfant, les enfants reporters de Kinshasa ont plaidé pour l’obtention de la signature de l’arrêté interministériel portant organisation et fonctionnement du Parlement et des comités des enfants. Ce, en conformité avec la Loi portant protection de l’enfant en République démocratique du Congo. A savoir que l’article 74 de ladite loi institue le Parlement et les comités des enfants comme un cadre légal pour la participation des enfants.

La Ministre de la Femme, Famille et Enfant, Mme Lucie Kipele Aky Azua s’est entretenue, hier lundi 22 février dans son cabinet de travail, avec une délégation des « Enfants reporters » de la ville-province de Kinshasa. Ce groupe d’enfants a été sélectionné et formé par le Ministère de la Femme, Famille et Enfant avec l’appui de l’UNICEF, en vue de documenter les cas des violations des droits des enfants. Et, dans le même ordre d’idée, travailler dans le cadre de la promotion des droits des enfants en République démocratique du Congo.

Voila pourquoi, l’objectif de cette audience a été de plaider auprès de Madame la ministre, pour l’obtention de la signature de l’Arrêté interministériel portant organisation et fonctionnement des structures de participation des enfants, notamment le Parlement et le Comité des enfants. Aussitôt accueillis par la ministre, les enfants reporters se sont présentés et le porte-parole du groupe désigné, l’élève Carmel Ndomba de la sixième année des humanités à l’Institut technique de météorologie, aviation et télécommunication (ITMAT), a procédé à la lecture de leur message de plaidoyer.

Dans ce message, il est indiqué que les enfants congolais n’arrivent à comprendre que plus de sept ans après que le Chef de l’Etat ait promulgué la loi n°009/01, du 10 janvier 2009, portant protection de l’enfant en Rd Congo, qu’ils ne puissent toujours pas jouir de leur droit à la participation dans un cadre légal. En effet, l’article 74 de ladite loi institue le Parlement et les comités des enfants comme un cadre légal pour la participation des enfants ; et, l’article 83 de la même loi donne mission aux ministres de la Femme, Famille et Enfant et celui de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, de signer un arrêté qui fixe l’organisation et le fonctionnement des structures de participation des enfants.

« …nous pensons qu’aujourd’hui plus qu’hier, qu’il est possible de faire aboutir effectivement le processus de signature de cet arrêté interministériel, cela d’autant plus qu’en janvier et février 2016, environ 7.200 enfants de Kinshasa et 2.400 du Haut Katanga ont été formés à la participation. La mise sur pied des comités au niveau local dans ces deux provinces, dans le cadre d’une expérience pilote se fera bientôt », lit-on dans un mémo adressé à Mme la ministre.

Au sortir de l’entretien, l’enfant reporter Carmel Ndomba s’est réjouie des assurances leurs données par Mme Lucie Kipele qui affirme que de son côté, tout est déjà prêt. L’autre enfant reporter, Keliana Ntezani, élève en 6ème commerciale et informatique du Lycée Toyokana a pour sa part, expliqué l’importance de l’Arrêté interministériel dont ils sollicitent la signature. Aussi a-t-elle exprimé ses impressions favorables par rapport à l’accueil leur réservé par l’autorité.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse