Parité: la RDC préside le comité technique spécialisé de l’U.A

par -
0 320
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La République démocratique du Congo, par le biais du Ministère du Genre, Enfant et Famille, est élue à la tête du Comité Technique Spécialisé de l’Union Africaine sur l’égalité entre les hommes et les femmes et l’autonomisation des femmes (CTS/UA). C’était en marge de la 3ème session ordinaire du CTS de l’Union Africaine organisée du 10 au 13 mai 2018, avec la participation de 47 Etats membres, et dont la Ministre du Genre, Enfant et Famille Chantal Safou Lopusa a pris part pour le compte de la RDC. Ce comité réunit tous les ministres en charge du Genre et des Affaires féminines des pays membres de l’Union Africaine.

Deux moments forts ont marqué cette 3ème session du CTS de l’Union Africaine, notamment la validation de la stratégie de l’U.A sur l’égalité entre les Hommes et les Femmes et l’autonomisation des femmes, mais aussi l’élection du nouveau bureau du CTS, dont la RDC en a pris la présidence pour un mandat de deux ans.

Elle est suivie par le Burkina Faso (1ère vice-présidence), la Mauritanie (2ème vice-présidence), l’Éthiopie (3ème vice-présidence) et l’Angola (rapporteur).

Une victoire diplomatique pour la patronne du Genre de la RDC, Chantal Safou Lopusa dont les autres pays membres de l’Union Africaine ont reconnu en elle un leadership actif, mais aussi son dynamisme entant que vice-présidente du bureau sortant du CTS, toutes les fois qu’elle dirigeait les réunions en cas d’absence de son prédécesseur.

Après validation du nouveau bureau élu, a eu lieu la passation du pouvoir entre les membres de deux bureaux entrant et sortant. C’était en présence de Josépha Korera, commissaire de l’Union Africaine, représentant le président de la Commission empêché.

Après leur installation effective, le bureau élu du Comité Technique Spécialisé de l’Union Africaine sur l’égalité entre les Hommes et les Femmes et l’autonomisation des Femmes a été reçu par le vice-président de la Commission de l’U.A, le ghanéen Thomas Kwesi Quartey, au nom du président empêché. Chantal Safou et tout le nouveau bureau sont allés présenter les civilités et recevoir la bénédiction et les premières orientations du Président de la Commission de l’Union Africaine.

Il convient de signaler que cette 3ème réunion du comité, a été précédée des travaux des experts issus des ministères en charge du genre des différents états membres de l’Union Africaine. Les experts ont aussi évalué le rapport de la politique genre de l’Union Africaine 2009, les rapports 2017 de la déclaration solennelle sur l’égalité entre les hommes et les femmes en Afrique (SDGEA), et le fonds pour les femmes africaines et les plateformes politiques de la direction femme, genre et développement, le rapport des experts sur la nouvelle stratégie de l’Union Africaine sur l’égalité entre les Hommes et les Femmes et l’autonomisation des Femmes, examen et adoption de la date, du lieu et ordre du jour de la prochaine session du CTS qui aura lieu en octobre 2019 en Côte d’Ivoire.

Plusieurs autres présentations sur différents sujets ont eu lieu à l’attention des ministres en charge des affaires féminines, notamment les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et les jeunes filles, l’organisation panafricaine des femmes, l’initiative Genre et développement en Afrique, le réseau des femmes leaders africains, la zone de libre-échange continental ainsi que la libre circulation des personnes et les passeports africains. Tout sous la présidence de la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa, qui, depuis sa nomination à la tête de ce ministère, ne fait que réaliser d’énormes exploits pour le bien-être de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse