Pari sportif en Rd Congo: Vodacom, Sonal et Dasso lancent « Beta Masano »

par -
0 235

Grâce à ce partenariat public privé entre Vodacom Congo, la Société nationale de loterie (Sonal) et la Société Database Services and Solutions (DASSO S.A.), et de l’omniprésence du numérique, les parieurs, à partir de chez eux à la maison ou au bureau, vont désormais parier et gagner de l’argent via le M-PSA. Il suffit tout simplement de taper *4222 pour accéder à la plateforme de loterie et des paris numériques par téléphone permettant de la doter des revenus additionnels.

Vendredi dernier, au Romeo Golf a été lancé le pari sportif « Betamasano », qui est le fruit d’un partenariat public privé exemplaire. C’était en présence Mme Muriel Lorilloux, Directrice Générale de Vodacom Congo ; de l’honorable Thekys Mulaila et de M. Jean-Marie Emungu et de Mme Louise Ekpoli respectivement–Président du Conseil d’administration, Administrateur directeur général et Administrateur Directeur Général Adjoint de la SONAL, sans oublier M. Jean-Julien Liongo, Directeur général de la Société Database Services and Solutions (DASSO S.A.). En effet, le projet « Betamasano » est né d’une manifestation de DASSO d’appuyer la SONAL dans son développement en mettant à sa disposition une plateforme de loterie et des paris numériques par téléphone permettant de la doter des revenus additionnels. Ce rêve est devenu une réalité grâce à l’étroite collaboration entre la SONAL, DASSO et VODACOM CONGO.

Plusieurs discours ont ponctué cet événement, dont celui de Mme Muriel Lorilloux, qui a indiqué que son entreprise compte près de 10 millions d’abonnés, dont 2 millions utilisent M-PSA. Elle a invité le public à tester ce service. « Beta Masano » vient corriger ce qui se passait avant où on amenait l’argent physiquement pour payer. Ici on utilise l’innovation technologique. Elle permet  à tous les Congolais, partout où ils se trouvent, de participer au jeu et de gagner de l’argent. Vodacom joue le rôle de support et c’est à partir de cela que nous intervenons comme partenaire. Avec Beta Masolo, il y aura une demande exponentielle, et nous apporterons nos points de vente vers ces gens-là », a expliqué un directeur de Vodacom Congo.

Dans son mot, M. Jean-Julien Liongo a remercié la clairvoyance de l’honorable Thekys Mulaila et de toute l’équipe de la Sonal dans l’anticipation de ce projet numérique comme source de revenus additionnels et dans la mise en place d’un cadre propice au partenariat public privé favorable aux startups congolaises tel que recommandé par le Chef de l’Etat. En effet, DASSO a pu créée une dizaine d’emploi dont les jeunes sont bénéficiaires et d’autres postes à pourvoir sont en vue dans le moyen terme.

Il n’a pas manqué de remercier Mme Muriel Lorilloux pour avoir accepté de l’accompagner tout au long de ce projet en mettant à disposition son infrastructure et son personnel qualifié. Nul ne doute de l’engagement de VODACOM CONGO à offrir les innovations technologiques à tous les congolais sur toute l’étendue du territoire de la République Démocratique du Congo. « Notre rêve – parce qu’il faut en avoir – c’était que d’ici quelques années tous les Congolais disposant d’un téléphone puissent accéder à des services numériques innovants et cela vient de se réaliser. Notre rêve, c’était aussi de réduire grâce à l’outil numérique les inégalités et de pouvoir donner une éducation citoyenne par rapport aux informations qui peuvent être reçues », dit-il.

Un produit qui s’adresse plus aux jeunes

Disons que les parieurs vont utiliser le téléphone. C’est le seul moyen aujourd’hui pour parier et il a été mis en place un numéro de compte pour que tous les parieurs puissent accéder à ce jeu. «Nous prévoyons une implémentation des différents canaux comme le web ou les applications androïde et aujourd’hui, c’est un accès par numéro court *4222# », a expliqué M. Liongo, tout en insistant sur le fait que vous accéder, vous avez deux produits que vous allez choisir, soit le pari sportif avec le football. Le football nous offre beaucoup d’opportunités et nous avons la possibilité d’avoir ces leagues, non seulement européennes, mais africaines. .  Et l’avantage est que vous accéder, peu importe l’endroit dans lequel vous vous retrouver. Aujourd’hui il y a une offre presque clandestine dans la ville de Kinshasa et dans certaines villes du pays. Mais Beta Masano vient pour mettre fin à cette illégalité. Nous apportons une solution ouverte à tous les congolais de tous bords, que vous soyez à Aru, à Libenge, à Kasumbalesa, à Bikoro, là où le réseau Vodacom existe, vous pouvez parier. Vous parier, il y a un système d’information sur le gain et le système vous notifie par sms. Nous allons avec Vodacom et la Sonal, annoncer une campagne de vulgarisation, pour que les parieurs congolais s’imprègnent. C’est un outil pour les parieurs congolais. Nous prévoyons les discussions avec les instances de la FECOFA

Pour le Directeur général de la Sonal, M. Jean-Marie EMungu, il s’agit du lancement de la digitalisation en partenariat avec DASSO et VODACOM des produits qu’utilise la Sonal : le PMU, le pari sportif. A l’en croire, c’est une nouvelle voie par laquelle nous allons vendre les produits qui existent depuis longtemps, mais aussi le pari par téléphone. Il y a des parieurs qui ne se déplaceront plus vers les kiosques, mais qui vont jouer à partir de chez eux ou au bureau. On commence par Vodacom, mais on va surement explorer toutes les pistes qui existent.  Au sujet du gain, il dit que les parieurs prendront entre 60 à 70%, et les organisateurs se partagent le reste. Il a terminé par inviter les parieurs à utiliser cette nouvelle voie qui est très facile, surtout qu’il s’agit des produits qu’ils connaissent très bien. Particulièrement pour les jeunes parieurs, comme ils sont intéressés par le football, qu’ils fassent ce pari qui donne des gains plus alléchants.

(Jean-Marie Nkambua)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse