Pari gagné pour la Société civile

par -
0 719
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

societecivilL’appel lancé par la Société civile dans sa diversité, les confessions religieuses, les associations de défense des droits de l’homme pour une prière de dédicace au tout Puissant Dieu a été entendu. En effet, sous une pluie battante, les centaines de milliers de chrétiens et croyants ont pris d’assaut le stade des Martyrs de la Pentecôte, pour confier la République Démocratique du Congo entre les mains de Dieu Tout Puissant. En ce moment où le pays de Patrice Emery Lumumba traverse des turbulences politiques, le peuple congolais a pris fait et cause pour participer au dialogue politique, avant les échéances électorales.

Pour y arriver, la société civile dans sa diversité conduite par son porte-parole Kathy Kalanga Kasesula, a mobilisé une importante frange de la population congolaise éprise de paix. Cette marche de la paix qui est partie de l’UPN  jusqu’à la Place Victoire, avant de chuter au stade des Martyrs de la Pentecôte, a permis aux Kinois de répondre à ce rendez-vous sacré,  celui de la prière de dédicace pour la nation. L’appel  émis par les chefs de confessions religieuses et communautés chrétiennes œuvrant sur l’ensemble du territoire de la République Démocratique du Congo était émouvant. 

Pour confier la RDC entre les mains de Dieu Tout Puissant, la société civile et les confessions religieuses remettent à la veuve M’Zée Laurent-Désiré Kabila et mère du Président Joseph Kabila, Maman Sifa, la carte de la RDC, avec ses nouvelles provinces, signe de la cohésion nationale

La marée humaine a bravé la pluie, signe de bénédiction pour les Africains et les chrétiens, puisque la pluie fertilisant le sol qui donne à manger à l’humanité. Au regard de ce qui précède, il est permis d’affirmer que l’Eternel Dieu auprès de qui la société civile a confié la RDC, a agréée la prière de ses princes et fidèles chrétiens par ce signe de pluie. Pour ce faire, « la Société Civile « dans sa diversité » remercie l’ensemble du peuple congolais pour avoir communié de près ou de loin avec les pères spirituels qui ont dédié, à travers leurs prières, la République Démocratique du Congo entre les mains de Dieu », indique la déclaration parvenue au Journal L’Avenir. Elle a salué par ailleurs, la détermination des Kinoises et Kinois qui ont accepté de braver la pluie, afin d’implorer la grâce de Dieu pour la paix en Rdc. En outre, elle a apprécié à sa juste valeur l’engagement des leaders politiques (Majorité et Opposition) pour s’être associés à cette action citoyenne, en faveur de la paix en République démocratique du Congo.

 

Pas de récupération politicienne

Dans une déclaration parvenue à la rédaction du quotidien L’Avenir, la Société civile « dans sa diversité » déplore la récupération politicienne de cette action citoyenne. Par ailleurs, elle rappelle la nécessité de préserver la paix chèrement acquise après plusieurs années de conflit dont la RDC, pays victime de l’agression barbare entre la coalition occidentale sous la couverture du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi. Ainsi, la société civile et les confessions religieuses saisissent-elles cette opportunité, pour demander une fois de plus aux leaders politiques de la Majorité et à ceux de l’Opposition de trouver rapidement un compromis sur le processus électoral.

La Société Civile « dans sa diversité », assure qu’elle se mettra toujours aux côtés des acteurs politiques congolais pour les aider à dégager un consensus sur toutes les questions qui les opposent.

Elle remercie vivement la Communauté internationale (l’Organisation des Nations Unies, l’Union Africaine, Organisation internationale de la Francophonie, la SADC, les Etats-Unis…) et sa Sainteté le Pape François, pour leur implication en encourageant les acteurs politiques congolais à se mettre autour d’une table pour discuter sincèrement sur le processus électoral, afin de parvenir à des élections apaisées. S’adressant à la population, la Société Civile « dans sa diversité » exhorte celle-ci à demeurer dans l’attitude de prière, pour amener les acteurs politiques vers une solution pacifique et, éloigner ainsi la République Démocratique du Congo d’un nouvel épisode des violences. Au demeurant, la société civile, tout en déplorant, en effet, le silence coupable des médias dits internationaux, n’entend pas entrer dans la polémique de la comparaison entre la prétendue ville morte décrétée par l’opposition le 16 février dernier, et l’action salutaire qui concerne la nation entière, celle du samedi 5 mars courant.

 

L’appel lancé par la Société civile dans sa diversité, les confessions religieuses, les associations de défense des droits de l’homme pour une prière de dédicace au tout Puissant Dieu a été entendu. En effet, sous une pluie battante, les centaines de milliers de chrétiens et croyants ont pris d’assaut le stade des Martyrs de la Pentecôte, pour confier la République Démocratique du Congo entre les mains de Dieu Tout Puissant. En ce moment où le pays de Patrice Emery Lumumba traverse des turbulences politiques, le peuple congolais a pris fait et cause pour participer au dialogue politique, avant les échéances électorales.

Pour y arriver, la société civile dans sa diversité conduite par son porte-parole Kathy Kalanga Kasesula, a mobilisé une importante frange de la population congolaise éprise de paix. Cette marche de la paix qui est partie de l’UPN  jusqu’à la Place Victoire, avant de chuter au stade des Martyrs de la Pentecôte, a permis aux Kinois de répondre à ce rendez-vous sacré,  celui de la prière de dédicace pour la nation. L’appel  émis par les chefs de confessions religieuses et communautés chrétiennes œuvrant sur l’ensemble du territoire de la République Démocratique du Congo était émouvant. 

Pour confier la RDC entre les mains de Dieu Tout Puissant, la société civile et les confessions religieuses remettent à la veuve M’Zée Laurent-Désiré Kabila et mère du Président Joseph Kabila, Maman Sifa, la carte de la RDC, avec ses nouvelles provinces, signe de la cohésion nationale

La marée humaine a bravé la pluie, signe de bénédiction pour les Africains et les chrétiens, puisque la pluie fertilisant le sol qui donne à manger à l’humanité. Au regard de ce qui précède, il est permis d’affirmer que l’Eternel Dieu auprès de qui la société civile a confié la RDC, a agréée la prière de ses princes et fidèles chrétiens par ce signe de pluie. Pour ce faire, « la Société Civile « dans sa diversité » remercie l’ensemble du peuple congolais pour avoir communié de près ou de loin avec les pères spirituels qui ont dédié, à travers leurs prières, la République Démocratique du Congo entre les mains de Dieu », indique la déclaration parvenue au Journal L’Avenir. Elle a salué par ailleurs, la détermination des Kinoises et Kinois qui ont accepté de braver la pluie, afin d’implorer la grâce de Dieu pour la paix en Rdc. En outre, elle a apprécié à sa juste valeur l’engagement des leaders politiques (Majorité et Opposition) pour s’être associés à cette action citoyenne, en faveur de la paix en République démocratique du Congo.

 

Pas de récupération politicienne

Dans une déclaration parvenue à la rédaction du quotidien L’Avenir, la Société civile « dans sa diversité » déplore la récupération politicienne de cette action citoyenne. Par ailleurs, elle rappelle la nécessité de préserver la paix chèrement acquise après plusieurs années de conflit dont la RDC, pays victime de l’agression barbare entre la coalition occidentale sous la couverture du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi. Ainsi, la société civile et les confessions religieuses saisissent-elles cette opportunité, pour demander une fois de plus aux leaders politiques de la Majorité et à ceux de l’Opposition de trouver rapidement un compromis sur le processus électoral.

La Société Civile « dans sa diversité », assure qu’elle se mettra toujours aux côtés des acteurs politiques congolais pour les aider à dégager un consensus sur toutes les questions qui les opposent.

Elle remercie vivement la Communauté internationale (l’Organisation des Nations Unies, l’Union Africaine, Organisation internationale de la Francophonie, la SADC, les Etats-Unis…) et sa Sainteté le Pape François, pour leur implication en encourageant les acteurs politiques congolais à se mettre autour d’une table pour discuter sincèrement sur le processus électoral, afin de parvenir à des élections apaisées. S’adressant à la population, la Société Civile « dans sa diversité » exhorte celle-ci à demeurer dans l’attitude de prière, pour amener les acteurs politiques vers une solution pacifique et, éloigner ainsi la République Démocratique du Congo d’un nouvel épisode des violences. Au demeurant, la société civile, tout en déplorant, en effet, le silence coupable des médias dits internationaux, n’entend pas entrer dans la polémique de la comparaison entre la prétendue ville morte décrétée par l’opposition le 16 février dernier, et l’action salutaire qui concerne la nation entière, celle du samedi 5 mars courant.

Pius Romain Rolland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse