Parcs agroindustriels en Rdc: Bukanga-Lonzo au cœur d’un dialogue multi-acteurs à Kinshasa

par -
0 532
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La prise en compte des droits des communautés locales dans la mise en œuvre des parcs agroindustriels en Rdc préoccupe au plus haut point la Société civile paysanne congolaise. Celle-ci, à travers la CONAPAC appuyée par son partenaire Initiative des droits et ressources (RRI), a tenu hier à Kinshasa un dialogue multi-acteurs pour débattre de cette problématique en prenant Bukanga-Lonzo comme étude de cas.    

Porté par la Confédération nationale des producteurs agricoles du Congo (CONAPAC), le Cadre de concertation de la Société civile pour la réforme foncière en République démocratique du Congo (CACO) a organisé, hier jeudi 6 octobre 2016 à Kinshasa, un Dialogue multi-acteurs autour de la prise en compte des droits des communautés locales dans la mise en œuvre des parcs agro-industriels (PAI) en Rd Congo, le cas de Bukanga-Lonzo.

Ces assises de haute portée économico-sociale tenues à Beatrice Hôtel ont connu la participation des conseillers en matière agricole de la Présidence de la République et de la Primature. Mais aussi des membres des Ministères de l’Agriculture, Pêche et Elevage ; Affaires foncières ; Aménagement du territoire ; Urbanisme et Habitat ; Femme, Famille et Enfant, Environnement et Développement durable ; et Décentralisation.

Les partenaires techniques et financiers du secteur (Banque mondiale, BAD, PNUD, ONU-Femmes, UN-Habitat, Ongs internationales) ; le secteur privé représenté par la FEC, les chefs coutumiers, les représentants des communautés locales autour de Bukanga-Lonzo et de la Société civile, ont également rehaussé de leur présence cette importante activité. Laquelle a bénéficié de l’appui technique et financier de l’Ong Right Ressources Initiatives (RRI : Initiative des droits et ressources), une coalition d’organisations dont le secrétariat général est basé à Washington.

Informer, lever l’équivoque et tirer des leçons

L’objectif de ce dialogue était de permettre à toutes les parties prenantes d’être mieux informées sur le projet des parcs agroindustriels du pays, avec celui de Bukanga-Lonzo comme étude de cas. Aussi, de lever toute équivoque quant à la question de prise en compte des droits des communautés autour de ce parc. Et, de tirer des leçons de ce dialogue multi-acteurs pour alimenter la mise en œuvre des autres parcs prévus après celui de Bukanga-Lonzo, situé à plus ou moins de 200 Km à l’Est du centre-ville de Kinshasa sur la Route nationale n°1, dans la nouvelle province du Kwango (dans l’ex Bandundu).

Dans son mot de circonstance, le président de la CONAPAC, M. Paluku Mivimba, a indiqué que son organisation qui est une plateforme nationale regroupant en son sein onze fédérations provinciales des organisations des producteurs agricoles avec plus de 500.000 membres, est reconnaissante des efforts du Gouvernement de la République d’avoir validé le Plan national d’investissement agricole (PNIA) dans lequel s’inscrivent les Parcs agroindustriels (PAI).

Cependant, explique-t-il, plusieurs questions se posent par rapport à ce programme ambitieux. C’est ainsi que la CONAPAC avec le Cadre de concertation (CACO) ont-ils jugé opportun d’organiser ce dialogue multi-acteurs.

« Le premier parc agroindustriel de Bukanga-Lonzo est à sa troisième année d’existence. On ne sait pas encore évaluer son impact sur le niveau de vie des riverains, à moins qu’il ait eu des emplois créés. Moins encore, les produits du parc n’ont pas encore inondé le marché local et kinois comme promis pour réduire les importations », a souligné M. Paluku Mivimba.

Quid du déroulement du dialogue

Dans son discours sanctionnant le lancement des travaux de ce dialogue multi-acteurs autour de Bukanga-Lonzo, la directrice du programme RRI-Afrique a expliqué à l’assistance le contexte dans lequel s’inscrit l’organisation de cette activité. Sans oublier de présenter son Ong internationale qui a  mission de soutenir la lutte contre la pauvreté et la marginalisation des communautés locales et des peuples autochtones, ainsi que ses actions déjà menées en Rdc.

Après la cérémonie d’ouverture, cet atelier d’un jour a connu deux panels. Le premier a permis les participants de comprendre le programme gouvernemental des parcs agroindustriel, cas de Bukanga-Lonzo. Pour ce faire, la première présentation était celle de la stratégie et du concept des parcs agroindustriels.

Puis, la directrice générale du PAI de Bukanga-Lonzo, Mme Ida Kamonji Naserwa a eu à présenter sur le parc agroindustriel pilote de Bukanga-Lonzo : de la sécurisation des terres à la mise en valeur du site. Trois autres présentations ont suivi, avant une séance d’échanges et débats.

Le second panel était consacré à la présentation des documents et informations sur les impacts socio-environnementaux du PAI de Bukanga-Lonzo. Pour ce faire, il y a eu diverses présentations émaillées d’échanges et débats.

Un communiqué final a sanctionné ce débat multi-acteurs autour des parcs agroindustriels en Rdc, cas de Bukanga-Lonzo.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse