Parc National des Virunga: Les activités touristiques suspendues jusqu’au 4 juin

par -
0 250
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les activités touristiques sont suspendues momentanément au Parc national des Virunga dans le Nord-Kivu jusqu’au 4 juin prochain.

Cette mesure conservatoire a été prise depuis vendredi dernier par les autorités du parc des Virunga. Elle s’explique par le fait du kidnapping consécutif des deux touristes britanniques par des hommes armés alors qu’ils rejoignaient la ville de Goma.

« Le tourisme est suspendu jusqu’au 4 juin pour des raisons d’enquête mais aussi de renforcement des mesures sécuritaires. [Pendant cette période] les activités régaliennes et des patrouilles continuent », a déclaré Joël Wengamulay, directeur de communication du parc des Virunga.

Les deux sujets britanniques ont été libérés dimanche dans l’après-midi. Une garde de parc (Rachel Katumwa) était tuée, un autre blessé lors de l’attaque du véhicule qui transportait les touristes occidentaux.

Régler les conflits entre la population et l’ICCN

Le vice-ministre de l’Intérieur et sécurité, Berthold Olongo Pongo, a annoncé mardi, à sa descente d’avion à l’aéroport international de Ndjili, en provenance de Goma, la mise en place des commissions technique et politique pour régler le conflit opposant les populations riveraines du Parc national des Virunga et l’ICCN (Institut congolais pour la conservation de la nature).

Selon le vice-ministre, qui a rassuré que les experts de ces commissions sont déjà à pieds d’œuvre, a indiqué que les lignes de démarcation entre le parc et la zone d’habitations de la population sont à la base de ce conflit imputé à une forte pression démographique.

La commission technique, a-t-il expliqué, procèdera à une démarcation participative, impliquant la population pour déterminer la zone faisant l’objet de la pression sur le parc, tandis que la deuxième, politique, examinera tous les textes légaux pour permettre d’agir conformément à la loi régissant l’existence de ce parc depuis sa création en 1925.

Ce parc, a rappelé le vice-ministre, est le plus ancien, le plus grand et appartient au patrimoine mondial de l’humanité. « Tout doit être fait en respectant les textes pour le bien-être du pays et de sa population », a dit M. Olongo, qui a fait état d’un accueil chaleureux réservé par la population à la délégation ministérielle.

En attendant un examen exhaustif de cette question, les émissaires du gouvernement ont demandé à l’ICCN, établissement public gestionnaire des parcs en RDC, et à la population de garder le statu quo jusqu’au règlement définitif du problème, a indiqué le vice-ministre.

La délégation ministérielle avait comme objectif d’appliquer les recommandations faites par l’Assemblée nationale relatives à ce conflit.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse