Papa Wemba fête ses 66 ans à Paris

par -
0 715
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Création du label Viva la Musica

Papa Wemba “Bakala Dia Kuba  100% stars’

L’artiste musicien Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba alias   Papa Wemba « Bakala Dia Kuba Kemafumbe 100% Stars » a fêté le dimanche dernier ses 66 ans d’âge marqué par une messe d’actions de grâce dite en la paroisse St Charles à Paris suivie d’un drink party en intimité avec toute sa famille ainsi que ses proches. Pour l’instant , on s’attèle à son historique musical , à la création de son label Viva-la-Musica et sa discographie.

En décembre 1974, Papa Wemba quitte Zaïko Langa Langa et crée l’orchestre « Isifi Lokole » accompagné de Evoloko, Mavuela et Bozi Boziana . C’était à l’époque de l’authenticité Zaïroise et ce groupe ajouta au rythme de Zaïko, l’instrument africain à percussion « le lokolé » , la chanson ‘Amazone’ de Papa Wemba domine les hits parades sur les deux rives du Congo en 1975. Puis en novembre 1975, il quitte Evoloko et « Isifi Lokole » , et s’en va créer le « Yoka Lokole » avec Mavuela Somo et Bozi Boziana . L’attaque – chant de « Yoka Lokole » qu’on appelle à l’époque « The Fania All Stars », devient encore plus redoutable lorsque le bouillant Mbuta Mashakado les rejoint en mars 1976, après avoir claqué les portes de Zaïko Langa Langa . Des chansons phares comme « Matembele bangi » de Papa Wemba , « Maloba ya bakoko » de Mavuelaa font la joie des melomanes au Zaïre et en Afrique Central en 1976.

Enfin, en février 1977 , il crée son propre orchestre qu’il dénomme le « Viva la Musica » un label qui va l’accompagner tout au long de sa carrière musicale . Il monte un groupe de jeunes talents constitués des chanteurs tels : Kisangani Espérant Djenga K, Pépé Bipoli na fulu,  Jadot le Cambodgien et Petit Aziza   les guitaristes Rigo Stars, Bongo Wende, Syriana , Pinos et le batteur Otis.

Pour un coup d’essait, c’est un coup de maître , le succès est foudroyant avec des tubes « Mère supérieure », « Mabele mokonzi », « Bokulaka », « Ekoto ya nzube », « Aïssa na Zoé ». Les deux premières années de Viva la Musica sont celles de la collaboration de Papa Wemba avec Koffi Olomide, alors étudiant à Bordeaux. Celui – ci écrit les paroles de certaines chansons de son aîné et s’initie au chant et la scène à ses côtés. Il enregistre également ses premières chansons sous le label Viva qui sont « Asso », « Princesse ya Sinza », « Samba Sama », « Anibo ».

Comparativement à Fela , qui avait fondé Kalakuta Republics, Papa Wemba créa en 1977 dans sa cour familiale de Matonge , dans la commune de Kalamu à Kinshasa , le « Village Molokaï » une sorte de copie d’un village africain avec ses règles et ses codes et s’intronisa Chef coutumier . De 1979 à 1980, Papa Wemba intégre le groupe Afrisa International de tabu Ley. Une collaboration temporaire souhaité par les deux artistes, il participe à une tournée européenne de l’Afrisa et enregistre deux chansons « Ngambo moke » et « Lèvres roses ». Au début des années 80 , sa popularité atteint les deux rives du fleuve Congo et devint une véritanle icône et devient précurseur d’un mouvement la Sape (société des ambianceurs et de personnes élégantes) avec la pulsion des sapeurs tels Strevos Niarcos, bana la Firenze, Modogo Gian Franco ferre et autres… (A suivre)

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse