Palais du peuple: Tshibala, Nangaa et Olenghankoy font rapport de la tripartite à Aubin Minaku

par -
0 415
Echange hier entre le président de l’Assemblée nationale, le Chef du Gouvernement, et les présidents de la CENI et du CNSA/Ph. F.A Labakh
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’honorable président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjalandjoko a échangé ce lundi 23 octobre 2017 avec le Premier ministre Bruno Tshibala, et les présidents de la CENI et du CNSA, respectivement Corneille Nangaa et Joseph Olenghankoy et leurs adjoints, Adolphe Lumanu et Norbert Basengezi. Au cœur de cette séance de travail, la présentation au speaker de la Chambre basse du parlement, du rapport de la dernière tripartite CENI – Gouvernement – CNSA, et la publication imminente du calendrier électoral.

Le Président de l’Assemblée nationale, le député national Aubin Minaku Ndjalandjoko a reçu ce lundi 23 octobre 2017 en début d’après-midi dans son cabinet de travail au Palais du peuple, le Premier ministre Bruno Tshibala, les présidents de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), M. Bruno Tshibala Nzenzhe et du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre 2017 et du processus électoral (CNSA), M. Joseph Olenghankoy, accompagnés de leurs vices, Norbert Basengezi et Adolphe Lumanu Mulenda Buana Nsefu.

Cette rencontre d’importance capitale pour la vie politique nationale de la République démocratique du Congo entre les hautes personnalités des quatre institutions du pays est à placer dans le cadre de la dernière réunion tripartite CENI – Gouvernement – CNSA d’évaluation du processus électoral en cours en République démocratique du Congo, tenue à Kinshasa du 14 au 18 octobre courant. Au cours duquel, le rapport de cette réunion tripartite a été présenté au Président de l’Assemblée nationale. A l’occasion, ils ont annoncé la publication imminente du calendrier électoral tant attendu, et discuté autour d’autres points de l’Accord du 31 décembre 2016 qui doivent être mis en œuvre progressivement.

A savoir, chaque partie prenante, conformément à ses prérogatives lui reconnues par la Constitution et l’Accord du 31 décembre 2016, doit tout mettre en œuvre pour la bonne évolution du processus électoral. Quant à l’incident autour de la signature du président du CNSA dans le rapport final des travaux de la tripartite, ce n’est qu’un incident protocolaire.

C’est ce que le professeur Lumanu a souligné à l’issue de cette séance de travail interinstitutionnelle. « Le président du CNSA, le Premier ministre chef du Gouvernement, le président de la CENI, ainsi que les vice-présidents du CNSA et de la CENI, se sont retrouvés autour du Président de l’Assemblée nationale pour un échange, consécutivement à la tripartite qui s’est tenue du 14 au 18 octobre 2017 pour faire l’évaluation du processus électoral, en vue de permettre à la CENI de dérouler son calendrier électoral. Il y a eu un petit problème, je dirais même un petit incident d’ordre protocolaire, la presse en a fait large échos, autour du président du CNSA. On en a parlé. Il n’y a pas d’incident majeur, parce que le texte est valide. Et pour le CNSA, pour la CENI, pour le Gouvernement. C’est ce qu’a confirmé le président du CNSA, M. Olenghankoy. Maintenant, il est demandé à chaque partie prenante, conformément aux prérogatives lui reconnues  par la Constitution, les Lois de la République et l’Accord politique du 31 décembre 2016, de tout mettre en œuvre pour que le processus évolue normalement, et que nous arrivions effectivement à la publication du calendrier électoral », a expliqué le vice-président du CNSA.

Au-delà de cette tripartite, qu’est-ce qui va bouger dans l’application des autres dispositions de l’Accord de la Saint Sylvestre ? Pour Adolphe Lumanu « cette tripartite c’était le CNSA, le Gouvernement et la CENI. Par rapport à l’Accord, il y aura aussi des rencontres entre le CNSA et le Gouvernement, consécutivement à d’autres dispositions de l’Accord, comme la décrispation, le dédoublement des partis politiques, les questions judiciaires par rapport avec tel ou tel acte d’un acteur politique. Donc, par rapport au processus électoral, le point le plus important aujourd’hui, c’est le calendrier électoral. Comme vous le savez, nous avons l’échéance de décembre 2017. Il faut fixer l’opinion quant à ce. Donc, le reste, l’Accord sera progressivement mis en œuvre».

La Rdc et le Soudan pour le développement du Forum des parlements de la CIRGL

La diplomatie parlementaire est très agissante en République démocratique du Congo. Hier lundi 23 octobre 2017 dans la matinée, le Président de l’Assemblée nationale, le député national Aubin Minaku Ndjalandjoko, a reçu dans son cabinet de travail au Palais du peuple, son homologue Président du Sénat de la République du Soudan, Dr Omar Sullman Adam Wanees.

Cette visite pour le renforcement des relations bilatérales entre la RDC et le Soudan, s’inscrit dans le cadre du forum des parlements de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL). D’autant plus que, les deux pays étant membres de cette organisation régionale, vont devoir contribuer efficacement au développement de la CIRGL.

Les deux personnalités ont donc échangé autour des préparatifs de la prochaine session parlementaire de la CIRGL. Laquelle se tiendra dans les tout prochains jours, à Bangui en République Centrafricaine. Ainsi, au sortir de cette audience, le parlementaire soudanais a confié à la presse l’essentiel de sa visite chez Aubin Minaku : « la Rdc est un pays frère. C’est une visite qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales. C’est une relation qui se traduit dans le cadre du Forum des parlements de la CIRGL, pour discuter des questions qui pourront faire avancer le forum. Chacun devra mettre des idées. Nous sommes au sein d’une même structure, appelée, la Conférence internationale pour la région des grands lacs. Et c’était aussi pour évoquer, avec le Secrétaire général, certaines questions relatives à la préparation de la prochaine session. Préparer donc la session prochaine. Et nous nous sommes compris autour de toutes ces questions. Nous sommes heureux pour ce bon accueil qui a été réservé. Nous nous sentons dans notre pays. Nous ne sommes pas étranger ici », a indiqué Dr Omar Sullman Adam Wanees.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse