Paie des fonctionnaires

par -
0 912
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un  convoi de la TMB attaquée

L’Association congolaise des banques dénonce l’insécurité au Sud-Kivu

*Un convoi de transfert de fonds de la Trust Merchant Bank (TMB), destiné à la paie des fonctionnaires (enseignants), a été attaqué le dimanche 27 septembre 2015 vers Lemera, dans le Sud-Kivu. Au cours de cette attaque, indique un communiqué de l’Association Congolaise des banques (ACB), onze militaires ont trouvé la mort et deux sont grièvement blessés. Il y a également deux morts parmi les civils

*Tout en réaffirmant son indéfectible soutien à la poursuite de la bancarisation des agents de l’Etat et sa détermination à relever le défi de l’Inclusion Financière au sens large, l’ACB constate avec inquiétude la fréquence de plus en plus élevée des attaques de convoi malgré ses multiples interpellations des autorités compétentes

La réforme introduite au sein des Forces armées de la République a permis au Gouvernement de la République d’enregistrer des performances sur les champs de bataille. Dans ce chapitre, beaucoup d’efforts  ont été fournis dans la traque des éléments insécurisants et qui font encore souffrir la population. Et ce, même s’il est constaté que des poches d’insécurité subsistent encore dans le Nord et Sud-Kivu.

Et si les mêmes efforts ne sont pas pérennisés, ces poches d’insécurité  risquent de décourager le peu d’hommes d’affaires qui prennent le risque d’investir en République démocratique du Congo ou d’accompagner le Gouvernement de la République dans ce grand challenge qu’est la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat.

Sinon, comment expliquer des attaques récurrentes des convois de fonds à Kinshasa et à l’intérieur du pays ? Et la dernière attaque en date est intervenue le dimanche 27 septembre dernier à Lemera, dans la province du Sud-Kivu. Suite à une attaque meurtrière, Trust Merchant Bank (TMB) a perdu la somme de 36 millions de Francs congolais qui devait être utilisée pour la paie des enseignements de cette partie de la République. En plus, le communiqué de l’Association des Banques Congolaises (ACB) en notre possession renseigne qu’au cours de cette attaque, onze militaires ont trouvé la mort et deux sont grièvement blessés. Il y a également deux morts parmi les civils.

Tout en réaffirmant son indéfectible soutien à la poursuite de la bancarisation des agents de l’Etat et sa détermination à relever le défi de l’Inclusion Financière au sens large, l’ACB constate avec inquiétude la fréquence de plus en plus élevée des attaques de convoi malgré ses multiples interpellations des autorités compétentes. Les défis sécuritaires et logistiques constituent des obstacles sérieux aux efforts de déploiement des banques dans les zones reculées du pays pour lesquelles le qualificatif de « zone difficile » vient de prendre une tragique tournure. En effet, l’ACB vient de payer un lourd tribut dans l’accomplissement de cet acte citoyen souvent banalisé.

S’il est établi que le secteur privé est le moteur du développement économique de la Rd Congo, des mesures de sécurité devraient être prises pour sécuriser les convois des fonds, et permettre ainsi à ces compatriotes qui habitent les zones difficiles, de toucher leurs salaires. Voilà pourquoi  l’ACB réclame la mise en œuvre urgente d’un dispositif renforcé qui vise à mieux protéger les personnes et les biens afin d’assurer le succès du processus. Le Gouvernement doit mener une guerre sans merci contre ce banditisme et cette barbarie qui gagnent en importance, préjudicie la paie des agents et fonctionnaires de l’État et ébranle le secteur financier.

Si le Sud-Kivu a connu cette attaque du convoi, au Nord-Kivu par contre, c’est chaque jour qu’il y a des enlèvements, kidnappings, des attaques sur les biens des opérateurs économiques, etc.  Tous les camions qui quittent les villes voisines à Goma (Beni, Butembo, etc.) sont attaqués par des forces non autrement identifiées. Ce qui porte un coup dur au secteur privé, censé contribuer au développement du pays et à la création des emplois. Pour certains observateurs, c’est comme si tout est fait pour décourager l’initiative privée.

Par ailleurs, le Gouvernement de la République, à travers la réunion de la Troïka stratégique d’hier lundi n’est pas resté les bras croisés par rapport à cette situation. Il a condamné cette attaque qui a visé une banque, partenaire incontournable du Gouvernement, qui s’est fixé un objectif, celui de faire bénéficier aux Congolais les avantages de la bancarisation, peu importe l’endroit dans lequel il se trouve. De la même manière, les mesures devraient suivre, non seulement pour protéger les convois, mais aussi pour permettre à cette banque d’atténuer les impacts de cette perte énorme. Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de l’ACB :

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse