Pacification du Grand Kasaï: Joseph Kabila à Kananga

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Emmanuel Shadary en mission d’évaluation et sécuritaire

Depuis plus de 4 mois, le Grand Kasaï est en proie à la violence et insécurité due aux tueries, incendies et exécution de la population par la milice dite, Kamwina Nsapu. Conflit communautaire dont les conséquences sont incalculables à ce jour, dont notamment l’assassinat crapuleux de deux experts des Nations Unies. Mettant ainsi, les efforts de la Ceni en péril quant à la poursuite du processus d’identification et enrôlement dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central, et les territoires de Kamiji et Luilu dans la Lomami.

Au regard des efforts déployés par le Gouvernement central pour parvenir à la paix, ce, par rapport au respect et procédure rituelle lorsqu’un Chef traditionnel est décédé. Ces efforts ont été déployés par  le premier vice-ministre, ministre de l’intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary qui, suivant les instructions du Chef de l’Etat Joseph Kabila, est parvenu à mettre sur la même table, l’autorité centrale  et la famille régnante. Cette dernière qui avait renoncé à la violence, appelant ainsi les miliciens qui opèrent au nom de ladite famille à ne plus se cacher derrière elle aux fins de parvenir à insécuriser la population entière.

De tout ce temps, la population du Grand Kasaï a vécu dans la psychose, entre les miliciens de Kamwina Nsapu et les bandits opérants au nom de la famille régnante. Jours et nuits, le Gouvernement de la République a déployé les forces de sécurité dans ces provinces insécurisées, dans le but d’instaurer la paix, et permettre à la population de vaquer librement à leurs occupations.

Il faut dire, que la même population avait trouvé refuge dans la forêt du fait de la violence, incendie et tuerie des miliciens de Kamwina Nsapu.

Petit à petit, la paix gagne du terrain et les forces de sécurité et de la police sont à pied d’œuvre pour déloger les quelques résistants de miliciens. Ces derniers, faudrait-il le dire, ont retardé le lancement de l’opération du processus d’identification et enrôlement des électeurs dans le Kasaï, Kasaï central, Kasaï Oriental et Lomami, occasionnant ainsi la communauté internationale à mettre ses projectiles à la Ceni, au risque de compromettre la suite du processus.

Cependant, le Chef de l’Etat qui s’est impliqué personnellement en faveur de l’issue heureuse dans ce conflit communautaire, à travers le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, attend panser les plaies de la population du Grand Kasaï. Cette dernière qui s’est crue abandonnée par l’autorité centrale se prépare à ce jour recevoir le premier citoyen de la République, Joseph Kabila Kabange.

Le Chef de l’Etat est précédé par le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur depuis dimanche 28 mai, question de s’enquérir de la situation sécuritaire. Ce, avant l’arrivée du Président de la République. A en croire une source digne, Emmanuel Shadari Ramazani est venu se rendre compte de la situation sécuritaire. A sa descente de la régulière de Congo Airways, le patron de la sécurité est surpris de la mobilisation tous azimuts de la population kanangaise qui s’apprête à accueillir Joseph Kabila Kabange, une population en liesse, preuve du retour de la paix dans cette partie de la République.

Pour le patron de la sécurité, sa mission consiste à l’évaluation de la situation sécuritaire dans le Grand Kasaï, situation qui s’est nettement améliorée de manière positive.

Du vice-gouverneur de la province Justin Milonga au bourgmestre de la Ville de Kananga Edouard Ntumba Bwabwa, tous se sont impliqués dans la sensibilisation et mobilisation des kanangaises et kanangais à réserver un accueil chaleureux au Chef de l’Etat. Joseph Kabila sera dans le Centre de la République pour réconforter la population de cette partie de la République, longtemps martyrisée après les événements qui ont secoué la population.

A l’occasion, apprend-t-on, le Chef de l’Etat dans la mission de réconfort, va s’exprimer à la population en cette période des opérations d’identification et enrôlement des électeurs. L’absence du Grand Kasaï risque de compromettre la suite du processus électoral, par la non inclusivité des élections.

En outre, le patron de la sécurité Emmanuel Ramazani Shadary, peu avant de convoquer la réunion de sécurité dans la ville de Kananga, a indiqué à la descente de l’avion, que le Chef de l’Etat va se rendre dans tout l’espace kasaïen, notamment Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental et Lomami. Le premier citoyen de la République en pacificateur, attend offrir à l’ensemble de la République ses troisièmes élections, et que le Grand Kasaï a le même droit que les autres provinces à participer au processus électoral.

Dans l’entretemps, un groupe de milicien opérant à Miketa a été délogé par les forces armées de la République Démocratique du Congo. Annonce faite par le Gouverneur du Kasaï Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji. Ce dernier promet la foudre aux miliciens qui ne veulent pas désarmer. Ce, après avoir anéanti ceux venus de Bajilakasanga qui avait investi le village de Miketa, dans le territoire de Miabi.

Le Gouverneur de la province heureux d’annoncer à la population de Boya et Miabi que les forces de sécurité et de la police ont mis en déroute Monsieur Tshibunda qui se faisait passer pour un Général, avec ses bandits, a indiqué Alphonse Ngoyi Kasanji. Par la suite, il a averti tous ces bandits qui rôdent autour de Kijiba de se rendre avant que les forces de l’ordre ne puissent les poursuivre jusque dans leur dernier retranchement.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse