Ouvrage de M. Georges Antippas « Kolwezi les années 50 à 70 » présenté au public

par -
0 494
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Communauté Hellénique de Kinshasa a procédé à la présentation de l’ouvrage intitulé : « Kolwezi les années 50 à 70 ». Cette manifestation haute en couleur s’est déroulée le jeudi 8 juin 2017 dans la soirée, en présence notamment des Députés nationaux et Sénateurs. On a également remarqué la présence de quelques membres du Gouvernement Central, des Ambassadeurs et des Chefs de mission diplomatiques accrédités en RDC. Il y avait aussi une forte colonie des Grecs vivant à Kinshasa.

Pour l’essentiel, l’auteur de nationalité Grecque, esquisse les grandes lignes de son ouvrage en ces termes : La savane katangaise et ses paisibles villages ont changé d’aspect en quelques décennies. Pour cause ? La richesse de son sous-sol bien sûr, a écrit M. George Antippas ; richesse qui a suscité d’énormes convoitises et causé de nombreuses violences. Située à l’Ouest de Likasi dans la province du Lualaba. Kolwezi culmine à près de 1.500 m d’altitude sur le plateau de la Manika, où il fait froid en saison sèche.

Kolwezi est un important centre minier. Elle fut créée juste avant la deuxième guerre mondiale. Son développement a été très rapide, notamment par la construction de maisons, d’églises, d’écoles, de dispensaires et d’hôpitaux. Belle et bien structurée, la ville a vu naître autour d’elle des cités ouvrières à proximité des carrières et des usines. A l’époque, explique t-il, l’urbanisme colonial est de type ségrégatif comme toutes les autres villes du Congo. L’économie de toute la province du Katanga dépendait de l’Union Minière du Haut Katanga (U.M.H.K.). Ses agents, tant expatriés que congolais, étaient des privilégiés.

De ces années-là, il reste des souvenirs vifs et heureux dont témoigne cet ouvrage très richement illustré. A la fin de la présentation de l’ouvrage, le public a eu le privilège de suivre le film sur Kolwezi, décrivant la vie sociale, économique ainsi que les beaux sites de cette ville qui est restée célèbre dans la mémoire de tous les congolais.

En effet, ce captivant ouvrage de plus ou moins 178 pages, comporte cinq chapitres, à savoir : Chapitre I : Histoire d’une ville ; Chapitre II : Ressources minières ; Chapitre III : Equipements pour une ville ; Chapitre IV : Les sports ; Chapitre V : Invités de marques et festivités. Dans sa préface, Georges proclame : ‘’Ma ville natale, je t’aimerai toujours’’.

Les hommages de M. Gerasimos Th. Dounis, Président de la Communauté Hellénique de Kinshasa.

« M. Georges Antippas est un membre de la diaspora hellénique en RDC. La diaspora a toujours été et restera toujours pour chaque pays un atout précieux tant sur le plan économique, diplomatique et culturel. Chaque expatrié tant individuellement que collectivement a tissé des liens profonds avec les autorités et les habitants du pays d’accueil et constitue ainsi la représentation permanente de son pays. L’expatrié maintient des liens matériels, culturels, spirituels et sentimentaux avec son pays d’origine, soit individuellement, soit collectivement au sein de communautés ou de cercles.

Plus encore pour la deuxième et la troisième génération des expatriés, leur pays d’accueil par choix prend plus de place à leur cœur. Le premier membre de sa famille était arrivé au Congo en 1895. Avec sa famille, son père, sa mère et ses trois frères, ils ont connu trois fois la destruction de leur travail et ils ont par trois fois recommencées leurs activités. M. Georges Antippas a eu envie d’exprimer ses expériences vécues et son témoignage en faveur de ceux qu’il a aimés et, surtout de son pays d’accueil la R.D.C. Il s’est mis à récolter méticuleusement des informations, des photos, et des documents. Il a voyagé pour entendre les récits des gens depuis bientôt 20 ans », a-t-il dit en substance.

Pour la petite histoire, M. Georges Antippas est né à Kolwezi. Il est issu d’une famille installée au Katanga depuis 1895, a travaillé dans le domaine alimentaire au sein de l’entreprise familiale à Kinshasa. Rien ne le prédestinait à l’écriture. Il a déjà publié aux éditions Weyrich les livres ‘’Itinéraires et témoignages et pionniers méconnus du Congo belge’’.

(BKS/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse