Ouverture officielle de la formation en cascade: Norbert Basengezi exhorte les agents de la Ceni à l’efficacité et perspicacité pour relever le défi d’enrôlement au 31 juillet prochain

par -
0 459
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pendant 10 jours, les agents électoraux de la Commission électorale nationale indépendante, Ceni vont suivre la cascade de formation des formateurs. La salle Isidore Bakanja, de Caritas Congo a servi de cadre, à cet effet, à l’ouverture officielle, hier lundi 07 novembre 2016. Norbert Basengezi Katintima, Vice-président de la Ceni, qui représente le Président de la Ceni, Corneille Nangaa, a procédé au lancement officiel de la première cascade de formation.

Suivant son mot de circonstance, Norbert Basengezi Katintima qui a salué et encouragé tous les participants aux travaux au nom du Président de la Centrale électorale a indiqué, en effet, qu’après l’atelier d’harmonisation entre experts et autres cadres de la Ceni sur la Refonte du Fichier Electoral (RFE) 2016 dans les Aires opérationnelles 1 et 2 plus la province de l’Ituri la semaine dernière, dont les travaux ont été salués de par le déroulement et les résultats attendus, sinon au lancement officiel de cette formation, l’exploit a été réédité quant à l’opération de capacitation des Facilitateurs au niveau 2. En ce qu’ils tournent vers les démembrements de la Commission électorale nationale indépendante, notamment les Secrétariats exécutifs provinciaux, les informaticiens et chargés de formation des secrétariats exécutifs provinciaux. « C’est pour nous une impérieuse obligation de vous rappeler qu’un nouveau fichier électoral, conforme aux normes et standards internationaux devra être totalement constitué, au plus tard le 31 juillet 2017, ouvrant ainsi la voie à l’organisation des scrutins combinés : présidentielle, législatives nationales et provinciales telle que décidé à l’issue du dialogue national inclusif. La réussite de cette cascade demeure, en ces jours, l’objectif obligé dans lequel doivent s’inscrire tous vos efforts durant toute la période de votre remise à niveau », a rappelé Norbert Basengezi Katintima.

Pour le vice-président de la Ceni, en effet, l’implication des formateurs dans la réussite de ces travaux auront capitalisé, chacun à son niveau, tous les fondamentaux alliant la théorie à la pratique. Cela pour éviter tout tâtonnement sur terrain et ainsi préserver la Ceni d’éventuel gaspillage de ressources pendant l’opération proprement dite. «  Vous êtes sans ignorer que vous constituez un maillon important de la chaine sur lequel reposent tous les espoirs et la confiance du Bureau de la Ceni, pour la réussite totale de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo », a-t-il rassuré les formateurs.

Les termes de référence des rapports

Il faut dire que, la formation électorale demeure l’une des activités essentielles de la Ceni. A en croire son Vice-président, cette formation précède toutes les opérations électorales envisagées. C’est à ce titre qu’il convie les formateurs à une attention soutenue, pendant la présentation des exposés et le déroulement des exercices pratiques. C’est le cas notamment de la manipulation des kits électoraux et du remplissage des fiches et formulaires, au regard des rôles combien prépondérants que les formateurs auraient à jouer sur terrain. « En effet, le bagage avec lequel vous partirez à la fin de vos travaux sera l’élément moteur et déclencheur de la qualité et de la réussite des opérations préélectorales, électorales et postélectorales que vous aurez à mener sur terrain. Vous ne doutez pas un seul instant du résultat auquel peut aboutir la Ceni lorsque vous, ses représentants à la base, bénéficiaires d’une bonne formation, interagissez, dans le processus électoral, avec les autres parties prenantes civiquement et électoralement bien avisés sur les principes de la démocratie. Cela, pour des élections crédibles, transparentes et apaisées », a-t-il indiqué.

Peu avant de clore ses propos, le Vice-président de la Commission électorale nationale indépendante, Norbert Basengezi a évoqué brièvement les défis à braver dans les Aires opérationnelles 1 et 2 en plus de la province de l’Ituri que la Ceni affronte dans la deuxième quinzaine du mois de novembre.

Cependant, les termes de référence des rapports des directions techniques de la Ceni renseignent qu’elle se déroulera en trois niveaux dans plus ou moins 102 sites répartis en 1.337 salles de formation. Et cela, pour environ 40.214 participants. Par ailleurs, la Ceni projette d’identifier et d’enrôler, pour les 12 provinces, notamment le Sud Ubangui, Mongala, Tshuapa, Equateur, Haut Katanga, Lualaba, Haut Lomami, Tanganyika, Nord et Sud Kivu, Maniema et l’Ituri, 19.959.511 électeurs et 7.907 Kits à déployer ; 1.910.888,48 Kgs soit 1.920 tonnes de matériels électoraux à répartir entre 6.229 Centres d’inscription.

C’est par ces propos que le Vice-président a déclaré officiellement le lancement de la formation en cascade des formateurs pendant 10 jours, au site de la Caritas Congo à Kinshasa.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse