Ouverte le mercredi 22 juillet

par -
0 530
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La FIKIN laisse perplexes les tenanciers des kiosques

La Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) a ouvert ses portes depuis le mercredi 22 juillet, dans la commune de Limete. La FIKIN est une manifestation internationale à caractère commercial et aussi le lieu où se déroulent plusieurs activités, principalement celles liées au commerce.

Chaque année au mois de juillet, elle accueille  des participants tant nationaux qu’internationaux.

La FIKIN, c’est l’espace des plus grands festivals de musique. Mais depuis qu’elle avait été victime de pillage dans la ville de Kinshasa, elle tourne au ralenti. C’est ce qui  explique la diminution de fréquentation, mieux le manque d’engouement.

« Avant les années 91-93, la foire était un espace des grandes maisons de commerce. A l’époque, il n’y avait qu’un seul super marché. Donc, ce dernier avait  pour mission d’occuper de stand à l’extérieur comme à l’intérieur de la FIKIN. Ce super marché divisait le stand par spécialité. Par exemple, vous trouverez une place réservée que pour la cuisson de brochette, de pattes, ainsi de suite et avec les gens  très bien habillés pour le service. Les parents étaient de leur côté, les jeunes et les enfants aussi avaient le leur. Les brasseries à leur tour avaient des villages qu’ils occupaient. Ce n’est  pas comme aujourd’hui, où vous trouverez un kiosque de Primus et juste a coté, une brasserie concurrente. Dans le village Bralima, il n’y avait que sa production, vous voyez des personnes qui vous orientent pour déguster la bière avant d’en consommer en quantité. De l’autre côté, il y avait les entreprises présentant leurs produits au public, les jeux organisés et concours au profit des organisateurs. C’est ce qui a permis à la Foire internationale de Kinshasa d’être le seul espace accueillant de nombreuses personnes venues des quatre coins du monde.

La Foire, c’est d’abord un département du ministère de l’économie qui faisait le marketing des entreprises. Après le pillage, la foire n’existait plus. En 1997, avec la dislocation de certains orchestres de la place, a permis la FIKIN de remonter la pente avec l’organisation des concerts sous le concours des sociétés brassicoles, les sociétés de communication, les sociétés de cosmétique et autres, les jeux, … », explique M. Olivier Kazadi, un visiteur de la FIKIN qu’on a interviewé.

Activités organisées

Quand bien même l’ouverture a été timide, la FIKIN a vibré avec le concert de JB Mpiana. La vente est jusque-là très faible. La population  semble n’être intéressée qu’au concert et non l’achat des produits. Une vendeuse s’en exploique. « Depuis son ouverture, la vente est très difficile. Pour avoir un client, il faut aller jusqu’à l’entrée principale de la FIKIN et l’amener dans nos kiosques avec beaucoup de supplications. Quand il vient, il ne débourse que 6000 FC à peine, alors que nous avons acheté l’espace à 350 dollars. C’est malheureux puisque si ça continue comme ça, nous n’allons pas nous retrouver après avoir supporté les charges. ».

Les quelques jeux placé par les privés sont ceux qui intéressent plus les enfants.

Installations sanitaires

Quant aux installations sanitaires, elles ne sont salubres. Ce qui ne fait pas l’honneur tant de la FIKIN que du pays. Dans son enceinte, il n’existe que des  installations sanitaires d’un privé dans de bonnes conditions hygiéniques à la disposition du public moyennant le montant de 200 FC l’accès. Les autres installations sont inexploitables parce qu’ils sont très sales.

Pour les organisateurs de stand, les activités ne semblent pas intéresser la population. Elle veut que la foire redevienne mouvementée comme jadis. Cette tâche revient à l’Etat congolais qui doit redonner l’éclat à cet espace qui accueillait des millions de personnes à l’époque glorieuse. Les parents préfèrent amener leurs enfants dans des sites touristiques au lieu de la FIKIN. Et la multiplication des kermesses, festivals organisés ici et là fait en sorte que la foire internationale de Kinshasa ne soit plus tellement fréquentée.

 (Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse