Organisé par l’AUF et l’ULK

par -
0 982
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’atelier sur la préparation à la certification LPIC1 a clos ses travaux

Débutés lundi 31 août dernier, les travaux du séminaire-atelier sur la préparation à la certification LPIC1 (101 et 1022) se sont achevés le samedi 5 septembre dans l’enceinte de l’Université Libre de Kinshasa. Ils ont été dirigés des mains de maître par le Camerounais Sylvain Massom.

Deux temps forts ont marqué la cérémonie de clôture : le mot du PCA de l’Université Libre de Kinshasa, M. Médard Bompoko Bokete et celui de Mme Elodie Bamowongo, représentante de l’AUF/Campus numérique de la Francophonie.

Médard Bompoko a félicité le formateur les séminaristes pour leur assiduité, une semaine durant. Il a souhaité que le partenariat entre l’ULK et l’AUF demeure et se consolide pour le bien de toute la communauté francophone du monde. Il attend voir se concrétiser le souhait exprimé par le responsable du Campus numérique francophone de Kinshasa, celui de faire de l’ULK un Centre de certification.

Rappelons que cette formation vise le renforcement des capacités des assistants de la Faculté des sciences informatiques de l’ULK en vue de les préparer pour l’ouverture prochaine de deux filières en LPIC1. La première est celle de l’ingénierie du système embarqué pour développer des applications avec des cartes affiches que le système Windows ne parvient pas à déchiffrer. La deuxième est la spécialité sur la sécurité du système d’information des réseaux sur le plan professionnel avant d’évoquer la nécessité de la maîtriser de LINUX.

Quant à la représentante de l’AUF, elle a dit ce qui suit : « En tant que responsable des formations au Campus numérique francophone, j’attends particulièrement l’issue de l’examen de certification de ce mardi 8 septembre pour exprimer mes vives félicitations et souhaite une brillante carrière dans l’exercice de vos fonctions respectives en intégrant tout ce que vous avez acquis pendant cet atelier. Aussi, l’AUF donne la chance à ceux qui participent à l’examen de former un noyau qui, par la suite, conduira à la création d’un centre de certification. Nous avons déjà eu un premier groupe de certifiés lors du premier examen de certification organisé l’issue du tout premier atelier de préparation à la certification LPI 101 et 102, organisé en partenariat avec l’Institut supérieur des techniques appliquées, ISTA. L’ULK, espérons-le, pourra bien porter ce projet. »

Enfin, elle a rappelé que le Bureau régional Afrique centrale et des Grands Lacs de l’AUF célèbre ses 20 ans d’existence au début du mois d’octobre 2015 et que des invitations seront lancées à ce sujet.

Remise des diplômes de participation

Par la suite, les séminaristes ont reçu des mains de Médard Bompoko Bokete des diplômes de participation audit séminaire-atelier ainsi que des passeports AUF qui témoignent de leur participation partout où ils iront.

Par la suite, tous les séminaristes, le formateur et le PCA Médard Bompoko se sont rangés pour une photo de famille.

Médard Bompoko et Sylvain Massom se sont échangés des cadeaux

Une autre cérémonie intime (après la cérémonie de clôture) s’est déroulée au bureau du président du Conseil d’Administration. Le formateur, le Camerounais Sylvain Massom a remis au PCA Médard Bompoko un joli horloge sur fond d’une carte géographique du Cameroun. Le PCA l’en a remercié sincèrement.

A son tour, ce dernier lui a remis un pagne aux motifs de l’ULK, ce qui lui a procuré une grande satisfaction. Le recteur Bola Ntotele qui assistait à cette cérémonie a dit à Sylvain Massom : « Vous n’êtes pas étranger ici. Vous êtes chez vous. Car, les deux pays la République démocratique du Congo et le Cameroun ont des dialectes communs. C’est la preuve que c’est le même peuple ».

(D.L.  )   

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse