Organisation des obsèques

par -
0 1136
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jean-Luc Ngombo  invite la population à  consulter un  conseil funéraire

Après avoir participé avec  succès  à  l’Exposition Universelle en tant  qu’artiste indépendant  tenue au mois d’août  2014 dans  la ville de Torino en Italie, l’artiste plasticien  congolais Jean-Luc Ngombo  « maître Yamashita », spécialisé en œuvres d’art   type cercueil, ayant acquis une forte expérience sous  d’autres cieux,  voudrait  soulager les populations  face aux frais  funéraires jugés souvent  exorbitants.  « En principe,  une œuvre  d’art n’a pas de prix fixe. Et  pour enterrer nos morts,  cela ne  demande pas souvent  beaucoup d’argent  tel qu’on le pense. Cela dépend principalement du comportement de nos familles,  a-t-on constaté. Le choix de la famille  et la capacité de son pouvoir d’achat  priment. Car, il y a des cercueils de  tous les prix, même sans caveau … »,  a déclaré  Jean-Luc Ngombo.

Au Congo  Kinshasa, c’est mieux de consulter le   conseil funéraire dont je suis actuellement le représentant, avec pour mission d’orienter  les affligés  sur la façon de préparer et d’organiser les obsèques,  selon ses moyens. Il ne sera pas  bon de  choisir des cercueils  VIP, alors qu’on  n’a pas assez de possibilités  pour mettre le corps en bière, a précisé  l’artiste.

Expositions  et échange d’expériences

L’artiste plasticien  Jean-Luc Ngombo  est doté d’une longue expérience pour avoir pris part à plusieurs expositions d’échange d’expérience,  notamment  celles  du Cinquantenaire,  de la Francophonie,  de la Journée mondiale  de la propriété intellectuelle. A l’Exposition Universelle de  Torino (Italie), il a appris la recherche et la conservation du bois, celui dit massif  et comment  fabriquer des cercueils biodégradables, ceux adaptés au phénomène de  réchauffement climatique. Liant la théorie apprise à la pratique,  dès son retour à Kinshasa, il lance de nouveaux modèles en préparation  qu’il dénomme  « Sekele mandombe », « Mfumu Ndona »   et « Zebola ».

Jean-Luc Ngombo  derrière Germain Kambinga dans « consommons  congolais »

Comme message de la fin,  l’artiste plasticien   Jean – Luc Ngombo  a fermement  recommandé  à ses pairs  congolais de ne pas envier les cercueils fabriqués en Europe ou ailleurs à l’étranger, car ici en République Démocratique du Congo, il existe des fabricants assidus  qui en fabriquent de bonne qualité. Je soutiens totalement  l’idéologie défendue par le ministre de l’Industrie, M. Germain  Kambinga : «consommons congolais! »

(Franck  Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse