Organisation des élections et mise en place de nouvelles provinces: Evariste Boshab attendu aujourd’hui à l’Assemblée nationale

par -
0 842
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En une semaine, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité nationale est l’un des ministres à avoir été trois fois successivement au Parlement au regard de la taille et de l’importance du ministère qui relève de ses responsabilités. De la prétendue fosse commune à l’Assemblée nationale puis au Sénat, c’est une fois de plus le tour de la chambre basse législative qui a fait venir le patron de la territoriale.Cette fois-ci, c’est pour répondre à une question orale avec débat lui adressée par le député national Christophe Lutundula. Question relative au dossier des élections, ainsi que celui de l’installation de nouvelles provinces.

Evariste Boshab devra rencontrer les préoccupations du député national Christophe Lutundula en ce qu’il s’interroge que depuis le jeudi 12 février 2015, la Ceni a publié le calendrier électoral global assorti de 23 contraintes législatives, financières, matérielles et administratives majeures dont 16 relèvent de la responsabilité entière du gouvernement de la République et deux de la responsabilité de la Ceni et du Parlement. Par la suite, l’élu de Katako Kombe a enrichi son argumentaire en ce qu’en date du 02 mars 2015, le Président de la République a promulgué la loi de programmation fixant les modalités d’installation de nouvelles provinces.

Partant de ce rappel, Christophe Lutundula voudrait savoir comment le Gouvernement de la République entend-il prendre en charge ces contraintes qui sont des préalables obligatoires à la mise en œuvre du calendrier électoral global, d’une part, et installer toutes les 26 nouvelles provinces au même moment dans le délai maximum de 120 jours prévu par la loi y afférente ? « Dans le même ordre d’idées, le député voudrait que le Vice-Premier ministre, s’il peut rassurer le peuple congolais quant à la tenue effective de tous les scrutins tels que programmés par ledit calendrier, et à la disponibilité des ressources nécessaires au fonctionnement régulier et efficace aussi bien des organes délibérants et des exécutifs de toutes les ETD après les élections, que des 26 provinces constitutionnelles dont l’installation effective devra intervenir incessamment ?

C’est à ces questions avec débat que doit répondre le patron de la territoriale aujourd’hui devant la représentation populaire au regard de la pertinence même des questions et des enjeux électoraux lorsqu’on sait par ailleurs, que la Ceni a ouvert 171 bureaux de réception de candidatures à la députation provinciale et aux élections locales, municipales et urbaines. Tous, allons aux élections c’est l’unique voie d’accéder aux postes politiques de responsabilité en Rd Congo.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse