Organisation des élections en Rdc: Les USA soutiennent le calendrier électoral

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A peine publié dimanche 5 novembre 2017, le calendrier reçoit le soutien de la communauté internationale. Des Américains, en passant par les Français et le Belges, tout le monde salue la publication du calendrier électoral. Dans un communiqué rendu public hier, l’Administration Trump apporte son soutien total au calendrier publié par la CENI.

Le pays de Donald Trump qui a dépêché son ambassadrice aux Nations Unies, Nikki Haley pour s’enquérir de la vraie situation en République démocratique du Congo, n’a pas manqué de réagir favorablement, ayant appris qu’un calendrier pour des élections apaisées a été publié. C’est ainsi que l’Ambassadrice américaine a salué la promptitude de la CENI. Saisissant la balle au bond, elle a projeté de  mobiliser la communauté internationale, en vue d’un appui conséquent au processus électoral.

« Après des années de retard, la Commission électorale indépendante en République démocratique du Congo, RDC a publié un calendrier pour les élections attendues depuis longtemps. Les États-Unis travailleront avec la communauté internationale, pour aider la RDC à respecter ce calendrier, et nous sommes prêts à faire en sorte que le président Kabila respecte ses engagements conformément à la Constitution et à l’accord du 31 décembre », a-t-elle dit dans un communiqué publié ce lundi 6 novembre 2017.

Nikki Haley insiste sur une collaboration entre la Rdc et l’ONU, en vue de faire respecter ledit calendrier. « Comme nous l’avons entendu directement du peuple congolais, les citoyens de la RDC ont faim de la démocratie et de nouveaux dirigeants. D’autres retards et tentatives de maintien du pouvoir ne serviront qu’à isoler les dirigeants et le gouvernement de la RDC. La publication d’un calendrier électoral – bien qu’il soit attendu depuis longtemps – établit un calendrier clair pour une transition du pouvoir. Nous travaillerons en étroite collaboration avec la RDC, l’ONU et nos partenaires pour faire en sorte que le président Kabila et son gouvernement respectent ce calendrier, encouragent la participation pacifique et la liberté de parole, et ne laissent aucun délai supplémentaire à leur peuple pour décider de l’avenir de leur pays », a déclaré l’ambassadeur Haley.

Rappelons que lors de son séjour en Rd Congo, Nikki Haley avait tapé du poing sur la table, disant que nous n’appuierons pas du tout, de quelque manière que ce soit, un calendrier électoral si ce calendrier ne spécifie pas clairement que les élections ne se tiendront pas plus tard que 2018. « Nous allons appuyer ce processus si un calendrier réaliste est mis au point et nous allons le faire savoir à toutes les parties prenantes que ça soit l’opposition, les évêques, et même le Président de la République, afin que ce message soit clairement donné, que la démocratie que la population attend, ainsi que les élections qui pourront amener une situation apaisée dans le pays soient effectivement organisées », a-t-elle insinué au sortir de la séance de travail  qu’elle a eue avec l’équipe de Corneille Nangaa.

Il ne pouvait pas en être autrement pour Nikki Haley qui avait été mise au parfum des péripéties de l’évolution de la démocratie congolaise. Raison pour laquelle elle avait promis de mobiliser la communauté internationale. Maintenant que le calendrier est déjà publié, la balle est donc dans son camp. Même si les élections sont une question de souveraineté, les yeux des Congolais sont rivés sur les Etats-Unis d’Amérique afin que le financement tombe à la CENI.

Pour la réussite de ce processus, il est temps pour les uns et les autres de se mobiliser, pour que toutes les contraintes puissent être rencontrées. Sinon, la tripartite sera appelée à la rescousse, afin de constater l’impossibilité d’organiser les élections dans le délai prévu par le calendrier électoral.

Au-delà de cette réalité, il est permis de souligner que si les Etats-Unis d’Amérique peuvent, après analyse du calendrier, l’encourager et promettre même de mobiliser la communauté internationale, pourquoi alors certains opposants, mieux une certaine classe politique a toujours du mal à accepter le calendrier ? Peut-être, c’est la preuve qu’ils ne sont pas préparés à affronter les urnes, et qu’ils se contentent de procéder par la diversion.

(JMNK) 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse