Organisation des élections en Rdc: CASC dit non aux manœuvres dilatoires du CLC

par -
0 76
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En marge de la commémoration de la journée du 17 mai, qui marque la prise de pouvoir par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), les mouvements citoyens et associations des jeunes universitaires réunis autour du Collectif d’actions de la société civile (CASC) a fait une importante déclaration, dans laquelle elle fixe l’opinion sur plusieurs sujets d’actualité. Tout en soutenant le processus électoral qui va conduire le pays aux élections qui seront organisées au cours de cette année, CASC appelle le peuple congolais à être serein et déterminé pour les élections du 23 décembre 2018, date non seulement de la paix et de l’alternance politique tant voulues par le peuple congolais, mais aussi de la sanction afin d’assurer un avenir meilleur avec des dirigeants capables et déterminés à servir la nation.

« Disons non aux manœuvres dilatoires du Comité Laïc Catholique (CLC) aux fins personnelles en lieu et place de privilégier l’intérêt général qui est de voir la paix, afin d’aller aux élections », indique la déclaration, qui appelle les jeunes à dire non à toute manipulation politicienne et étrangère et appelle à la prise de conscience patriotique élevée afin de sauver le pays, et de dire non au CLC dans ses manœuvres dilatoires qui tendent à freiner le processus électoral en cours et de nous écarter de la date du 23 décembre 2018. De ce fait, aucun jeune ne descendra plus dans la rue pour répondre à al distraction du CLC, qui n’est qu’une machine dévastatrice de la jeunesse.

Cette déclaration rendue publique par les jeunes réunis autour de Magloire Nsiala, président du mouvement social « On est fatigué », demande aux jeunes de refuser catégoriquement toute sorte de manipulation politicienne ayant pour but de stopper le processus électoral en cours. Raison pour laquelle les jeunes doivent se battre pour le renouvellement total de la classe politique en votant à la date prévue les nouveaux animateurs compétents et capables d’assurer la promotion de la jeunesse congolaise.

Dans la même déclaration, CASC appelle les acteurs politiques de la Majorité présidentielle tout comme ceux de l’opposition à un  sens élevé de responsabilité visant à promouvoir un discours de paix pendant et après la période électorale, car dit-il, on n’a qu’une seule nation qui est la Rdc, terre de Lumumba. « Appelons la CENI à privilégier le dialogue avec les parties prenantes afin de garantir un climat de paix tout au long de ce processus électoral en cours », indique la déclaration, qui se félicite du démarrage de l’audit du fichier électoral et de la machine à voter, et demande aux experts électoraux de faire preuve de sincérité dans l’audit dudit fichier.

Le Gouvernement devra mettre à la disposition de la CENI tous les moyens nécessaires, pendant que la communauté internationale est appelé à soutenir sincèrement le processus électoral et de privilégier le chemin de la paix. De son côté, le peuple doit rester debout et vigilant pour le respect du calendrier électoral en participant activement au processus électoral pour le renouvellement de la classe politique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse