Organisation des élections en 2018: L’UA encourage les autorités congolaises

par -
0 385
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

M.Moussa Faki, président de la Commission de l’Union Africaine a fait un important discours lors de la 33ème réunion du Conseil exécutif de l’Union Africaine, qui s’est tenu à Nouakchott en Mauritanie, le 28 juin 2018. Et ce, en présence de Mme Louise Mushikiwabo, Présidente du Conseil exécutif et de M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la République islamique de Mauritanie. Evoquant les conflits qui endeuillent le continent, il a indiqué que l’on ne peut ne pas être interpellé par les souffrances indicibles infligées aux populations civiles : du Soudan du Sud au centre du Mali, en passant par la Centrafrique, ces populations paient un prix élevé à la violence.

« Dans ce contexte, rien n’est plus urgent que la tenue d’élections paisibles, libres, transparentes et inclusives en République démocratique du Congo à la fin de cette année ; l’aboutissement du processus de réconciliation en République centrafricaine ; la conclusion heureuse du dialogue politique au Burundi ; la prise de mesures de nature à désamorcer la crise qui sévit dans l’ouest du Cameroun ; ainsi que la relance du processus de négociation au Sahara occidental », dit-il.

En ce qui concerne la Rdc, soulignons que l’UA vient renforcer une porte déjà ouverte et la détermination de la Rdc à travers la CENI n’est pas à démontrer, surtout qu’elle a déjà convoqué l’électorat pour les prochains scrutins. La balle est dans le camp de l’opposition, avec en tête l’UDPS, qui a publié une liste des conditionnalités, visiblement irréalistes. Il revient à cette opposition d’éviter la politique de la chaise vide et de mouiller les maillots, si elle veut gagner les prochaines élections.

Au cours de la période sous examen, explique-t-il, la Commission a poursuivi et intensifié les efforts engagés pour la mise en œuvre de projets phares de l’Agenda 2063. Le Sommet extraordinaire tenu à Kigali, en mars dernier, a assurément été une réussite. Quarante-quatre Etats membres ont signé l’Accord sur la Zone continentale africaine de libre-échange, et 31 le Protocole sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et le droit d’établissement.

Sept États membres ont déjà ratifié l’Accord sur la Zone de libre-échange, dont quatre, à savoir le Kenya, le Ghana, le Rwanda et le Niger, ont déjà déposé les instruments y relatifs. Un Etat membre, le Rwanda, a ratifié le Protocole sur la libre circulation et déposé son instrument de ratification. « J’exhorte les Etats membres qui ne l’ont pas encore fait à prendre les dispositions nécessaires pour devenir parties à ces instruments. Il est tout aussi important que les Etats qui ne l’ont pas encore fait se joignent au Marché unique sur le transport aérien en Afrique », insiste-t-il, tout en soulignant qu’un des volets importants de la réforme institutionnelle porte sur le financement de l’Union.

Et de renchérir, même si le chemin à parcourir reste encore long, nous pouvons légitimement tirer fierté des avancées enregistrées. En effet, 23 Etats membres appliquent déjà ou sont sur le point d’appliquer la taxe de 0,2% sur les importations éligibles. On ne le répétera jamais assez: sans autonomie financière, notre ambitieux Agenda 2063 ne sera qu’un catalogue de bonnes intentions et notre prétention au leardership continental et à l’appropriation africaine rien d’autre qu’un vœu pieux.

Pour lui, cette Année a été déclarée « Année de lutte contre la corruption ». C’est le thème de ce Sommet. Nous devons redoubler d’efforts pour éradiquer ce fléau. Une action multiforme est ici requise. L’objectif visant à faire taire les armes à l’horizon 2020  doit mobiliser pleinement nos énergies. J’exhorte tous les Etats membres encore confrontés au fléau des conflits et des crises politiques à s’engager résolument sur la voie du dialogue et du compromis.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse