Opposition politique: Steve Mbikayi n’attend pas baisser les bras face à l’UNC

par -
0 529
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Indépendant d’esprit, cet ancien syndicaliste qui n’a pas encore quitté le monde d’opérateur social, a revêtu depuis la création de son parti politique dénommé Parti Travailliste (PT), n’attend pas baisser les bras contre la guerre ouverte lui imposée par ses anciens collègues du Groupe parlementaire UNC et Alliés. Il s’agit de Steve Mbikayi, qui dans ses prises de position, n’entend pas rencontrer la volonté d’un maître à pensée fut-il descendu de la planète mars.

En toute démocratie, personne n’a le droit d’imposer sa volonté ni sa manière de rêver à un groupe des collègues, décrie Steve Mbikayi. L’initiateur de la Nouvelle Classe Politique et Sociale (NCPS) n’attend pas suivre la ligne dictée par ceux-là même qui complotent avec la nation congolaise. Bien que membre de l’opposition politique, le promoteur du Collège Cartésien animé d’un esprit patriotique comme ses aïeux Kimpa Vita, Simon Kimbangu, Patrice Emery Lumumba, M’Zée Laurent-Désiré Kabila et les autres compagnons de la lutte pour la conquête de la liberté morts pour cette nation congolaise, il n’entend pas offrir une carte blanche aux traitres qui préfèrent collaborer avec les ambassades plutôt avec ses frères congolais.

L’opinion nationale qui a suivi à travers les médias et la correspondance du Groupe Parlementaire UNC et Alliés adressée au Président de l’Assemblée nationale en date du 11 juin 2015, dont l’objet est la transmission PV de la réunion du Groupe Parlementaire UNC et Alliés, correspondance qui mentionne l’exclusion de son sein les députés Justin Bitakwira et Mbikayi Steve, aurait cru que ces deux députés ont été exclus à cette date après leur entretien avec le Chef de l’Etat Joseph Kabila. Il n’en est pas question.

En réalité, depuis le 21 mai 2015, le député national Steve Mbikayi avait transmis un sms à Vital Kamerhe pour exiger la tenue de la réunion de leur Groupe parlementaire, question de cracher et remettre sa démission de ce groupe hégémonique. En voici la teneur de ce sms qu’il nous fait honneur de savoir : « Bonjour cher collègue, message bien reçu ; j’avais déjà un autre programme à 14 heures, mais je ferai tout pour être là à 15h, parce que tout tournera autour de mes prises de position. Est –il possible d’avancer la réunion à 15 heures? Je voudrais bien être là, parce que ça fait longtemps que je rêvais de ce moment pour me permettre de reprendre ma liberté en étant libre de tout engagement. Je tiens vraiment à être présent à cette réunion. A demain. Steve Mbikayi », renseigne le message électronique. Ceci veut dire que l’exclusion de ce dernier du Groupe parlementaire UNC et Alliés n’est pas un fait nouveau, plutôt l’entérinement d’une décision prise à l’avance. C’est le cas de Justin Bitakwira, bientôt une année qu’il a démissionné de ce même groupe. La liste étant longue en ce y compris Franck Diongo, sans oublier les cadres qui ont claqué la porte de ce parti politique cher à Vital Kamerhe, notamment Martine Bukasa Ntumba et Thierry Betu Bushala Bwamba.

Pour Steve Mbikayi qui s’érige en obstacle à tous les cas douteux de nationalité congolaise, il veut mettre un laboratoire d’étude pour détecter tous ceux qui créent autant de problèmes à la République, pour avoir choisi le chemin qu’empruntent les fossoyeurs du Congo. Vaut mieux dialoguer avec son frère congolais bien opposé à son régime, plutôt que de faire allégeance à ceux qui complotent contre la République Démocratique du Congo. Très jaloux de sa souveraineté, de son indépendance et de sa liberté, Steve Mbikayi veut initier une série de Show médiatique pour démasquer tous les pourfendeurs.

(Pius Romain Rolland  )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse