Opinion: A moins de trois semaines des Jeux Adricains de Brazzaville

par -
0 737
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Que peut-on attendre du team RDC ?

Dans moins de trois semaines, l’attention des sportifs du continent et de la RDC sera focalisée vers la ville de Brazzaville où vont se dérouler les 11è Jeux Africains. La RDC y sera présente dans 15 disciplines sportives.

Une chose est certaine, la RDC cherchera à battre son propre record. 1 médaille en bronze aux 8è Jeux Africains à Abuja au Nigeria en 2003 par l’entremise du judoka Ngbongbo Bokoko, 3 médailles aux 9è Jeux Africains d’Alger en 2007 dont 1 argent et 2 bronze en karaté par l’entremise de Nancy Tshiaba (argent), Braudry et Pathy Esasi bronze et une dizaine de médailles dont une en or par l’entremise de la taekwondo in Naomie Katoka aux 10è Jeux Africains de Maputo au Mozambique.

*Possibilité accrue pour la RDC de glaner plus de médailles

C’est possible pour la RDC de battre ses propres records pour plusieurs raisons que nous essayerons d’en énumérer.

Première raison, c’est pour la première fois que la RDC aligne un nombre impressionnant de disciplines sportives (15 au total). Il s’agit de : athlétisme, badminton, cyclisme, handball, karaté, escrime, judo, luttes, taekwondo, tennis de table, lawn tennis, natation, volley-ball et handisport.

Deuxième raison, la délégation de la RDC sera plus nombreuse que les autres fois.

Troisième raison, les athlètes rd congolais ont acquis plus d’expérience que par le passé.

Quatrième raison, la proximité de Brazzaville avec Kinshasa fera en sorte que les athlètes puissent bénéficier du renfort des supporters venus de Kinshasa.

Cinquième raison, les rd congolais ne se sentiront nullement en terre étrangère puisque Brazza et Kinshasa sont considérés comme une seule ville.

Sixième raison, la montée en puissance de disciplines telles que le taekwondo, handball féminin et cyclisme à laquelle il faudra ajouter le savoir-faire des judokas, boxeurs, karatekas, tennismen et beach volleyeurs, augure un lendemain meilleur même si pour certains ils n’ont plus effectuer des sorties sur l’échiquier africain ou mondial.

Septième raison, les athlètes sont déterminés à se surpasser pour mériter de la république.

Comme on peut s’en rendre compte, la liste des raisons qui feront en sorte que la RDC glane plus de médailles et batte ses propres records, n’est pas exhaustive.

Huitième raison, le gouvernement a promis de libérer les fonds y afférents avant le déplacement et non la veille ou après que la délégation soit partie comme autrefois. Cette manière d’agir, rassurera et motivera à coup sûr les athlètes.

Il est vrai que les Léopards de différentes disciplines n’ont pas tous bénéficié d’une préparation à la hauteur de la compétition attendue. Les taekwondo-in nous rassurent eu égard aux merveilles qu’ils réalisent dans les différentes compétitions auxquelles ils ont pris part. Nous pensons ici au championnat du monde de la spécialité en Russie où l’athlète Arnold Nkoy avait atteint les ¼ de finale ce qui n’est pas une mince affaire. A l’open de Russie 2015, Boyipamba Gaignauld avait créé la sensation en arrachant la médaille d’argent. Et  à côté de deux précités, il faudra compter avec tous les autres qui ont fait parler la poudre à la 6è édition du championnat d’Afrique zone 4 tenue à Kinshasa en 2015. Nous pensons ici à Naomie Katoka, Rosa Keleku, Mahonza Brenda, Bolili Parker, Mwaka Glodi, Gradi Kamuanya, Cédrick Botalatala, Giresse Kakesa, Mbombo Koda etc.

Sur cette photo Les Léopards/taekwondo dames médaillées d’or de la 6è éd. Championnat d’Afrique zone 4 Ph. Willy Mpia

A côté de taekwondo in, les cyclistes qui sont en stage bloqué en Afrique du Sud vont se surpasser. Il en est de même des handballeuses qui n’ont pas dit leur dernier mot. En Afrique, elles ont déjà atteint le carré d’AS, il faudra maintenir le cap. Les autres disciplines, faute d’une préparation minutieuse, vont compter sur le renfort des athlètes évoluant à l’étranger. Nous pensons ici à l’athlétisme, à la lutte, lawn tennis et nous en passons.

*Judo

L’escalade des disparitions affecte le judo en RDC

Par ailleurs, la Lijukin poursuit le Dojo vacances à l’YMCA

Depuis la disparition de Gd Maître Vambanu Lukoki Chi-ku, la famille du judo est sérieusement secouée par l’escalade de décès comme le témoigne le relevé ci-après :

Décès de l’athlète Guégué Basunga de l’ASJ Djalo de Kinshasa le 11 août. Moussa Tchiam du Judo Club Ngiri-Ngiri et cousin au président de la Ligue de Judo de Kinshasa ‘’Lijukin’’, a perdu son cousin, le 10 août. ASJ Kalamu a perdu son secrétaire sportif Youré Youyou Edjidjimo enterré le samedi 8 août dernier et le dimanche 9 août, décès de la mère de Tripot Losele de la Lijukin.

La conséquence de tous ces décès fait que les activités de judo pour les clubs ou l’entité, sont sérieusement affectées.

*Poursuite du Dojo Vacances de la Lijukin à l’Ymca 

Pour ceux qui l’ignorent, la Ligue de Judo de Kinshasa ‘’Lijukin’’ que préside Me Eugène Aliwu Tchiam continue avec le Dojo vacances qu’elle organise à l’YMCA Matonge.

Les séances ont lieu de 9h00 à 11h00 et de 16h00 à 18h00 l’après-midi. Le Dojo vacances est ouvert aux enfants âgés de 5 à 17 ans.

Une fois de plus, la Lijukin lance un appel pressent à son mécène attitré, l’honorable Ingele Ifoto pour lui venir en aide afin de lui permettre d’acquérir des kits scolaires à remettre aux enfants qui vont bientôt reprendre le chemin de l’école. La ligue lance également le même appel aux différents sponsors et autres personnes de bonne volonté qui peuvent soutenir son action pour le bien des enfants. Il y a lieu de retenir que ces derniers sont très bien encadrés par des encadreurs bien outillés et maîtrisant leur art pendant cette période des grandes vacances. Ils apprennent aux enfants le judo.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse