Opération Sukola 2 au Nord-Kivu: Des FDLR continuent de se rendre à la MONUSCO

par -
0 724
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations-Unies, le porte-parole militaire de la Monusco a fait l’état des lieux de la situation militaire de la RDC. A cet effet, ce dernier se démène toujours pour que la paix soit l’apanage de tous en RDC.

Il a indiqué que, dans le territoire de Rutshuru, des éléments des FDLR ont tendu une embuscade à un minibus en déplacement de Béni vers Goma dans la région de Bushendo, située à 30 kilomètres au Sud-est de Rwindi et enlevé huit passagers. Ces derniers ont été emmenés vers la région de Katanda, dans le parc national de Virunga. Des éléments supposés appartenir aux FDLR, ont également, pendant cette période sous examen, fait incursion et pillé vingt maisons dans la localité de Kazuba, située à 18 kilomètres au Nord-est de Katale. Toujours dans cette logique, il faudrait noter que, les FDRL ont été poursuivi dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi, dans le cadre de l’opération « Sukola 2 », destinée à neutraliser les éléments des FDLR dans cette province du Nord-Kivu.

Il serait important de signaler aussi que, du 18 mars à ce jour, six éléments en provenance des groupes armés, se sont rendus aux troupes de la Force onusienne déployées dans la province. Au-delà de tous ceux-ci, le 20 mars dernier, la Police onusienne a fait savoir que selon les premiers éléments de l’enquête, ceux appartiennent à ce groupe armé criminel répondant aux ordres d’un chef rebelle des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda. Et pendant la période sous examen, environ treize individus ont été kidnappés et neuf femmes violées par les insurgés du FRPU dans les régions concernés. Le 19 mars 2015, des biens de valeur appartenant à deux agents d’une Organisation Non Gouvernementale (ONG), ont été pillés par des miliciens du FRPI, au cours d’une embuscade tendue dans la localité de Tchanda (7 kilomètre au Nord de Gety), situé sur l’axe Gety-Soke. Le même jour, des insurgés du FRPI ont tendu une embuscade à un véhicule dans la région située à 7 kilomètre de Bukiringi, sur l’axe Bukiringi-Boga, pillé tous les biens de valeur et blessé deux passagers qui ont été évacués vers l’hôpital de Gety pour des soins appropriés.

La force de la Monusco et l’armée congolaise en accord

Pour remédier à tous ce qui a tété dit précédemment, l’union fait la force dit-on. Il a fallu que la force de la Monusco et l’armée congolaise se mettent en accord. C’est ainsi qu’à partir de cette unité, les troupes de la Monusco et l’armée congolaise ont été déployées dans le but de conter leurs activités négatives, de rassurer et de protéger également les populations civiles. C’est ainsi que 30 miliciens du FRPI ont ainsi été appréhendés par les troupes de l’armée gouvernementale, soutenues par les Casques bleus de la Force de la Monusco, au cours d’opérations menées pendant le mois en cours.

Au regard de toutes ces réalités, la situation sécuritaire de la République démocratique du Congo, et de l’Est en particulier, demeure une préoccupation majeure de la Monusco.

(Charlie/MUEPU/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse