Opération « lundi sans école » : Echec et mât

par -
0 446
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Contrairement au mot d’ordre du Rassemblement de l’opposition lancé pour un boycott total de la rentrée scolaire à travers les tracts jetés dans les coins et recoins de la ville province de Kinshasa, les parents ont accompagnés leurs enfants pour lesquels ils comptent pour l’avenir de la République démocratique du Congo dans les écoles conventionnées et non conventionnées, privées et officielles de la capitale.

Contre le vouloir de l’opposition inconsciente, les premières leçons ont été données aux élèves par des enseignants qui ont répondu présent chacun à son poste de travail pour servir la République à travers la formation de la jeunesse. Quelques heures avant la rentrée des classes voulue pour le lundi 05 septembre par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté, Maker Mwangu Famba a levé le ton contre les politiciens de la Rdc qui confondent la politique et l’éducation des enfants.

Il leur a demandé de ne jamais mêler les enfants dans leurs querelles politiques, de ne pas prendre les enfants en otages en les instrumentalisant pour des fins politiques en ce moment où le chef de l’Etat Joseph Kabila compte sur l’éducation pour la réalisation du projet présidentiel de l’émergence et du développement de la République Démocratique du Congo. Pour lui, l’école a pour mission de produire les agents compétents appelés à œuvrer sur ce grand chantier de la reconstruction de la Rdc.

Quinquennat de la qualité

C’est hier lundi 05 septembre que le ministre Maker Mwangu a lancé officiellement la rentrée scolaire 2016-2017 dans la commune de Maluku, une commune la plus vaste de la ville province de Kinshasa avec 19 quartiers, soit 70% de la population géographique de la capitale Kinshasa. Cette cérémonie a coïncidée avec l’inauguration de l’E.P 5 Maluku qui comporte 6 salles de classe, une salle de réunion, des latrines et le bureau du directeur. Devant la ministre provinciale en charge de l’Education, du Secrétaire général à l’ Enseignement primaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté, de l’Inspecteur général de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, des représentants des partenaires techniques et financiers de l’éducation et beaucoup d’autres membres de la grande famille éducationnelle, le ministre de tutelle à dans son speach insisté sur le maître mot du quinquennat basé sur la qualité et l’écriture.

Les élèves doivent apprendre non seulement à écrire, mais aussi à lire ce qu’ils écrivent et pour y arriver, a-t-il dit, les enseignants et les apprentissages doivent être de bonne qualité. C’est précisément la préoccupation de la qualité de l’éducation en cours. Le numéro un de l’EPS-INC a invité les enseignants à plus d’amour et de dévouement envers les élèves  dans l’exercice de leurs prestations. Maker Mwangu  a en outre insisté sur la qualité des prestations éducatives qui doivent se matérialiser par la compétence scientifique, technique et professionnelle, ainsi que par celle du savoir-être dans les attitudes et les comportements. Comme pour dire qu’ils doivent être des modèles pour les élèves.

Education civique et morale

Disons que l’éducation civique et morale a, depuis quelques années perdu tout son sens. Pour le moment, le ministère de l’EPS-INC  voudrait voir ces deux cours faire l’objet d’une préoccupation particulière en vue de faire des élèves les véritables citoyens et citoyennes patriotes, épris d’idéal et de bien connaître la patrie, de la servir et de la défendre partout et toujours. Les chefs d’établissements eux aussi sont appelés à la bonne gouvernance et à la gestion des écoles. Ils doivent soigner la gestion pédagogique qui devra être le reflet de l’éducation de qualité des élèves. Le ministre Maker a par la même occasion instruit les inspecteurs à accompagner les écoles de manière effective par l’exercice effectif de leurs missions de contrôle ; de formation et d’évaluations pédagogique. Et enfin aux parents, de prendre au sérieux l’encadrement des enfants à domicile. Notez qu’après le repos mérité des grandes vacances, les élèves ont repris enfin le chemin de l’école  dans un souffle nouveau.

(Pamphile Kayombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse