Open Day et vacances de Noël: La culture luba à l’honneur au Lycée Matonge

par -
0 799
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le « ballet luba » du lycée Matonge en exhibition (ph. Alex image)

La culture luba a été au cœur d’une journée culturelle « Open Day », jeudi dernier, au lycée Matonge, une école salutiste de la commune de Kalamu. A l’ouverture, le préfet Lewis Maniongo a remercié le personnel de l’école pour son implication dans l’organisation de la journée. Il a invité, ensuite, M. Henri Nganga à dire un mot de prière pour le bon déroulement de la manifestation. Le préfet a salué l’accompagnement de la journée par la marque Djino. Il a justifié la motivation d’Open Day, en la situant à la veille des vacances. « Point n’est besoin de rappeler que le cerveau qui a tant amassé pendant un trimestre, doit se défouler, se déstresser… Nous remercions le corps professoral et les lycéennes pour leur mobilisation et pour le travail abattu au premier trimestre », a-t-il dit.

Open Day : Théâtre, danse, poème, concours, défilé de mode au rendez-vous

D’entrée de jeu, un concours a permis à l’élève Nosso Adila de la 2ème année secondaire de remporter un sac scolaire Djino, après avoir cité le nom de Lutumba, coauteur avec le prêtre Boka, du « Debout Congolais ». Dans la série déclamations de poèmes, Tuayiza de la 1re année secondaire a récité : «  Le bonheur d’un couple ». Il s’agit de l’histoire d’un couple d’universitaires qui s’est retrouvé avec dix (10) enfants dont sept (7) garçons et trois (3) filles, faisant fi de la planification familiale. Car, les enfants constituant en Afrique, richesse autant que bénédiction. Diayiza Makikadila de la 2ème année secondaire et la petite Mazembama de la 2ème primaire sont également montées au podium pour des récitals. Tshibwabwa Tshibola Pamela de la 5ème littéraire a déclamé : « A l’école du caméléon » d’Hampâté Bâ. Marianne Ngalula de la 4ème pédagogique a récité : « La femme ». « La femme dirige le monde dans l’ombre… La procréation est la plus grande responsabilité de la femme. Celle-ci est autre chose qu’une force inférieure comme le croiraient d’aucuns ». La chorale du lycée Matonge est montée au podium, à la suite du dirigeant Grâce Ntolani. A la question : pourquoi une chorale dans une école ? Le dirigeant : « Cette école est d’obédience chrétienne. Nous avons mission de gagner les âmes dans le Seigneur… Cela passe aussi par l’encadrement spirituel des jeunes », a-t-il relevé. La chorale a aligné : David Buama à la guitare et, au chant : Kazembe Carmel, Mapenzi Louise, Sawo Sarah, Mpiluka Exoucia, Moïnza Sarah, Kacia Ikembo, Olenga Bonheur et d’autres. Après l’exhibition de la marche tambourinaire et le défilé de mannequins, le groupe musical « sexy dance » a égayé par une chorégraphie en quatuor exécutée par Kevin, Djenny, Romiro et Omalo.

Mme Kizubanata Ketura et M. Bonsenge Roger ont orné la journée de leur touche d’encadreurs artistiques. En effet, le public scolaire du lycée Matonge s’est fait le plaisir de se regarder comme dans un miroir, à travers trois prestations dont une saynète relatant l’histoire d’une élève qui tombe enceinte à l’école, cette situation amène la direction à prendre des mesures drastiques. En plus, un ballet composé d’élèves a montré des pas de danses tirés du riche répertoire de la culture luba. In fine, la troupe de finalistes (voir photo) a présenté : « le royaume Chaka », sous des applaudissements effrénés.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse