Olympisme

par -
0 639
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le C.O.C. préfinance la préparation locale des rd congolais aux Jeux Africains de Brazzaville

  • A cet effet, il a remis une enveloppe à chacune de 15 fédérations sportives concernées

En prévision des 11è Jeux Africains de Brazzaville, une importante réunion s’est tenue hier au siège du Comité Olympique Congolais ‘’C.O.C’’ entre les membres de cette institution, en l’occurrence le Secrétaire Général Alain Badiashile, le SGA Honoré Mazombo, le V/P Pitshou Bolenge, le V/P Dr Ngiebe, le TGA Me Kenzo Mukendi, les membres Dr Alombi, Mike Tshafuji et les représentants de 15 fédérations sportives nationales concernées par les 11è Jeux Africains de Brazzaville prévus du 4 au 17 septembre 2015.

*Condensé de la réunion d’hier

Dans son mot de circonstance, le S.G. Alain Badiashile a informé ses interlocuteurs que le comité exécutif du COC s’était réuni la veille pour passer à la seconde phase de la préparation du team RDC et qui concerne la prise en charge locale de la préparation des Jeux Africains de Brazzaville.

Abordant le vif du sujet, il annonce que l’ordre du jour comporte 4 points, à savoir rapport d’étape, vérification et confirmation des engagements par les fédérations sportives nationales concernées, le stage de préparation locale et divers.

Pour ce qui concerne, le 1er point à l’ordre du jour, la parole fut accordée à chacune des 15 fédérations sus évoquées qui devait parler du taux d’exécution du travail abattu sur le terrain après le séminaire de formation des cadres techniques et les journées COC.

La Fédération d’Athlétisme du Congo ‘’Féaco’’ fut la première à intervenir par son SG Paul Musungay. Celle-ci a engagé 20 athlètes dont 2 évoluent à l’extérieur et 18 locaux. Un problème se pose en ce qui concerne l’athlète Lomba Bilisi sur qui repose beaucoup d’espoir pour glaner des médailles. Evoluant à l’extérieur plus précisément en Ile Maurice dans un centre spécialisé de l’IAAF, ce dernier aurait quitté le centre. Les contacts pris par l’athlète Jean-Paul Masanga Mekombo, un autre espoir mais en saut en hauteur, ont fait qu’il est possible que Lomba regagne le centre pour une préparation optimale.

Quant à lui, le SG Musungay a informé l’assistance de l’existence d’un athlète de grande valeur mais évoluant en France, il y a deux ans, il avait la nationalité française. Ce dernier réalise 17m17 au triple saut.

Concernant les neuf athlètes évoluant à Lubumbashi, ils s’entraînent bien. A Kinshasa, il se pose un problème avec certains athlètes retenus également avec la Police pour les Jeux de SARCO. Mais dans l’ensemble, le S.G Musungay estime que les choses évoluent bien.

Badminton, c’est la 2è discipline à intervenir par la bouche du SG Bukasa. Huit athlètes sont engagés. En ce qui concerne la préparation, il estime que sa fédération a bien respecté les journées COC sauf que les membres du COC ne sont pas venus voir. Pour la suite, ils vont bientôt traverser à Brazzaville pour participer à un tournoi.

Boxe, c’est la 3è discipline à intervenir par la bouche du SG Nzau. Dix boxeurs masculins et trois féminins sont engagés. Parmi eux, quatre vont provenir du Katanga, cinq de Kinshasa et un évoluant de Cuba. Les boxeurs s’améliorent au jour le jour et s’entraînent à ciel ouvert. Celui de Cuba évolue bien. Pour la boxe féminine, pas de problème pour celles qui évoluent dans la catégorie léger et mi-mouche. Il se remarque néanmoins une faiblesse chez la fille de la catégorie moyen. Mais dans l’ensemble, le SG Nzau pense que tout évolue bien.

Cyclisme, quatrième discipline de la série à intervenir par la bouche du SG Mayala. Ce dernier estime que la Fécocy est allée au-delà de ce que prévoyait le COC parce qu’elle a envoyé dix-huit coureurs en stage bloqué de formation de deux mois en RSA. En outre, les cyclistes rd congolais ont participé à de nombreuses compétitions internationales, notamment le championnat international en RSA, le Tour du Madagascar, le Tour du Sénégal, le Tour du Cameroun et le Tour du Togo. Et tout récemment, les athlètes rd congolais ont participé à la 3è édition du Tour cycliste international de la RDC. Tout compte fait, les athlètes espèrent faire bonne figure aux Jeux Africains de Brazzaville.

Handball. Le SG Freddy est intervenu pour le compte de la Féhand. Il précise que le handball est engagé dans deux versions, masculine et féminine. Cependant, la fédération se trouve dans une situation particulière pour la préparation car chez les messieurs, cinq joueurs seulement évoluent au pays et chez les dames, la majorité évolue en dehors des frontières nationales.

Judo. C’est le président de la Fénacoju, Me Léopold Abibo Lomalisa qui prit la parole pour dire qu’il n’y a pas de soucis à avoir d’autant plus qu’on a une très bonne équipe. Toutefois, il reconnaît qu’il y a un sérieux problème d’équipement. Il faudra qu’on dote les judokas des judogis ou kimonos. Autre problème, YMCA coûte cher à la fédération. Pour ce qui est des compétitions, la Fénacoju a prévu une rencontre amicale à Lufu où, semble-t-il, existe une forte communauté des judokas. De même, conclut Me Abibo, la Fénacoju organise le Challenge Me Kifwa du 5 au 8 juillet 2015 afin de tester la sélection nationale.

Lawn Tennis. Huit athlètes (quatre messieurs et quatre dames) sont engagés. Les entraînements vont bon train et la fédération estime qu’on peut compter sur elle pour les médailles.

Luttes. C’est le SG Justin Nanga Mbuiti qui prit la parole pour dire que sa fédération a une chance parce que deux entités de Kinshasa sont en pleine compétition. Au niveau du stage à Maisha Park, à chaque compétition, ce sont les sélectionnés qui gagnent. Comme l’a évoqué le président de la Fénacoju, l’équipement pose aussi problème en lutte. A ce sujet, il rappelle que la fédération internationale de Luttes ‘’Fila’’ a fait don à la Fécolutta de trois surfaces de tatamis qui peuvent non seulement servir la lutte mais aussi les autres sports de combat. Ce dossier qui existe le précédent ministre des Sports, n’a toujours pas de suite ni de réaction du côté du ministère des Finances. Toutefois, la Fécolutta envisage de bons résultats. Elle invite le COC à fournir un effort pour être présent lors des journées COC.

Tennis de Table. Pour cette discipline, le président de la FTTC M. Mwana Mbuta qui a pris la parole en rappelant qu’il y a eu le séminaire pour le renforcement des capacités et les journées COC. Sa fédération a intégré le 2è volet en prévoyant quatre phases et elle a déjà accompli trois phases. Les choses évoluent plutôt bien. A ce jour, la FTTC a accompli 60 % de ce qui était prévu. Elle a deux compétitions en vue notamment au mois de juillet au Cameroun afin de jauger le niveau et la compétition mondiale au mois d’août. Et M. Mwana Mbuta a insisté sur le problème de matériel à utiliser. Par rapport aux objectifs de médailles, ils ne peuvent être exprimés qu’à la fin et là, ils seront en mesure de dire ce qui peut être réalisé.

Taekwondo. Le SGA Me Justin prit la parole pour dire que la Fécot va participer aux Jeux Africains en deux versions. Depuis le mois de mars, l’équipe nationale est en préparation. La Fécot a participé aux journées COC notamment à N’Djili et à Bandal. Il faudra en outre noter que l’équipe nationale a participé à la Coupe du monde en Russie et à l’Open de Russie avec des résultats très encourageants.

Volley-ball. Le SG Shacob Woot a pris la parole pour dire que la RDC sera présente en beach volley avec huit athlètes (quatre messieurs et quatre dames dont deux évoluent à Brazza). Six athlètes sont à Kinshasa et s’entraînent à Nganda Yala. La Févoco a décidé de changer une fille parmi celles citées. La préparation continue sans problème. C’est en juillet que ceux qui sont à Brazza descendront à Kinshasa.

Karaté. Le SGA a pris la parole pour dire que la Fédé organise du 22 au 28 juin à Kinshasa le championnat d’Afrique zone 4 au Collège Boboto avec la participation de cinq pays. Cette compétition va servir de préparation. Et la dernière de la liste Handisport.

Pour le stage de préparation, le SG Badiashile annonce que le COC a disponibilisé et prévu de préfinancer la prise en charge locale pour permettre la continuation de la préparation. Chaque fédération a reçu une enveloppe et le SG les a priés de gérer les fonds reçus en bon père de famille en privilégiant les athlètes et leurs encadreurs techniques (architectes).

Dans le divers, on est revenu sur le problème d’équipement bloqué en douane et des pistes de solution ont été proposées.

*Flash Basket-ball

Delta a battu ISTA hier à la Liprobakin

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse