Olympisme, Pour sa 1ère sortie: Le SG du COC Herman Mbonyo visite le volleyball, Ji-Jitsu, le judo et Dima

par -
0 370
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme annoncé dans l’édition d’hier, Herman Mbonyo, actuel Secrétaire Général du Comité Olympique Congolais ‘’COC’’ a, pour sa première sortie samedi 15 juillet, visité tour à tour Dima, siège de nombreuses fédérations sportives, le volleyball, le Ji-Jitsu et l’équipe nationale de judo qui prépare fiévreusement sa participation aux 8èmes Jeux de la Francophonie à Abidjan en Côte d’Ivoire, au courant de ce mois.

*S.G Herman Mbonyo dévoile les motivations de ses visites

Invité par la presse à révéler les motivations de toutes les visites précitées, le S.G Herman Mbonyo a rétorqué en ces termes : ‘’Ceux qui ont eu la curiosité de lire notre programme, ont vu que nous voulions d’abord faire un état des lieux. Connaître l’existant et on ne peut pas connaître l’existant sans les athlètes. Parmi les crédos pendant notre campagne, c’était de remettre l’athlète au centre de nos préoccupations. Et j’ai décidé pour ma 1ère sortie, de rendre visite aux athlètes. Voir un peu où ils en sont dans leur préparation pour l’avenir immédiat à Abidjan (Jeux de la Francophonie) et aussi commencer déjà à nous poser des questions par rapport aux Jeux de la jeunesse prévus en 2020. Faire un état de lieu des infrastructures et de nos athlètes, savoir où on en est’’.

Quid des constats tirés 

A cette question, S.G Herman Mbonyo répond : ‘’Je commence par les athlètes. J’ai l’impression qu’ils n’ont pas perdu en combativité. Ils sont en forme. Nous devons les accompagner davantage par rapport aux infrastructures et leurs conditions matérielles. J’ai encore vu des jeunes gens avec des kimonos déchirés. On est un pays riche en plein 21è siècle, nous allons accorder une attention particulière aux conditions de vie et aux conditions matérielles de nos athlètes. Remédier à un certain nombre de choses. J’ai vu l’équipe nationale de judo qui va nous représenter à Abidjan, aux Jeux de la Francophonie. Elle a l’air en forme. On espère qu’ils ne manqueront de rien et qu’ils vont ramener quelques médailles d’Abidjan. Je suis avec l’arbitre international Me Pinto, il est en train de travailler pour que cette équipe soit à la hauteur des attentes de toute la nation’’.

Et d’ajouter : ‘’Pour le Ji-Jitsu, j’ai surtout apprécié la présence de beaucoup de jeunes enfants. La médaille que nous attendons pour 2028, celui qui nous l’amènera a peut-être aujourd’hui 10 ans. J’accorde une attention particulière au sport pratiqué par les enfants. J’ai apprécié de voir de très jeunes garçons et filles au Ji-Jitsu et je crois que ça, c’est déjà l’avenir même si ce n’est pas encore une discipline olympique. Le ji-jitsu est un mélange de karaté, judo, combat libre etc., c’est un sport complet. L’on aimerait que ce sport aille un peu plus loin. C’est une grande satisfaction’’.

Que dire de Dima ?

S.G Herman Mbonyo : ‘’C’est l’hécatombe, parce que c’est un champ de ruine. L’on a transformé des bureaux en dépôts pour vendeuses d’ails et d’oignons. C’est inadmissible. Nous avons déjà un problème d’infrastructures, nous ne pouvons pas accepter que nos locaux servent de dépôts. L’on doit remettre les infrastructures aux sportifs. C’est un chantier important et je veux m’y atteler sérieusement’’.

*S.G Herman Mbonyo : ‘’ 8è Jeux de la Francophonie, le COC pas partie prenante’’

A la curiosité des journalistes, S.G Herman répond : ‘’Le Coc que je représente n’est pas partie prenante. Nous ne sommes pas dans l’organisation, ni de près ni de loin. Le gouvernement a pensé cette fois-ci ne pas associer son organe technique qu’est le COC. Néanmoins, nous souhaitons bonne chance à tous nos athlètes’’.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse