Obstruction des avenues Forgeron et Maçon au quartier Funa, détention de 4 titres pour une parcelle, … Le ministre Lumeya convoque les parties prenantes dans son cabinet

par -
0 269
Les ministres Lumeya et Kabemba entourés de leurs équipes respectives
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au quartier Funa, dans la commune de Limete, la concession Sococoki (ex-Ngunza) a obstrué les avenues Forgeron et Maçon, empêchant aux uns et aux autres de bien jouir de leur droit. Cette situation est arrivée aux oreilles du ministre des Affaires foncières, Lumeya-Dhu-Maleghi, qui est descendu sur terrain, accompagné de Magloire Kabemba, ministre provincial des Affaires foncières, et a convoqué les parties prenantes dans son cabinet de travail, munies des titres de propriété. Dans sa ronde, Me Lumeya Après Funa a également visité la parcelle 712 à Limete 14ème rue Industrielle et une autre grande parcelle située à la 17ème rue Industrielle. Chose étonnante, dans cette dernière concession de 3ha, non seulement que 90 foyers y vivent, la parcelle possède à elle seule 4 certificats d’enregistrement. Ils devront aussi présenter leurs titres à l’autorité compétente.

Pour une gestion efficace du foncier, il fallait que le pays mette l’accent sur une gestion par les experts du domaine, mieux ceux qui ont une large expérience et une compréhension des questions foncières. C’est la raison pour laquelle le ministre vient de mettre à nu tous ceux qui, depuis des années ont profité de certaines largesses pour enfreindre la loi, ou priver les voisins de leurs droits.  Et les avenues Forgeron et Maçon au quartier Funa dans la commune de Limete, sont un cas parmi tant d’autres. En effet, ces avenues  sont obstruées par la concession Sococoki (ex-Ngunza). Et ce, pendant que c’est depuis 2009 qu’un Arrêté du gouverneur de la ville de Kinshasa avait été publié, portant sur l’érection de deux servitudes de passage sur cette concession, du reste, querellée par les héritiers du défunt acquéreur.

Informé de cette violation de la loi et déterminé à activer l’érection de ces servitudes obstruées, le ministre des Affaires foncières Lumeya-dhu-Maleghi, accompagné du ministre provincial des Affaires foncières, Magloire Kabemba, a effectué une descente, vendredi 9 mars dans cette concession. A la suite des différentes explications lui apportées sur place, le ministre a convoqué toutes les parties à se présenter dès ce lundi 12 mars dans son cabinet de travail, munies des titres de propriété. Une décision qui a vraisemblablement réjoui les victimes.

Pour l’érection de deux servitudes sur l’avenue Saint Christophe

Interrogé par la presse pour des plus amples précisions, M. Zelo Yemweni, Directeur de cabinet du ministre des Affaires foncières a indiqué que le ministre s’est déplacé avec le ministre provincial pour se rendre compte de l’application de l’Arrêté qui devrait constater les deux servitudes de passage sur les concessions Sococoki. « On a vérifié là où devait en principe se situer les servitudes de passage et nous avons constaté qu’il y a effectivement obstruction. Nous avons demandé à toutes les parties de pouvoir se présenter au cabinet du ministre pour vérifier les documents qu’elles détiennent et tirer les conséquences qui s’imposent au regard de la décision de l’autorité de la ville. Les deux avenues obstruées constituent le domaine ou l’occupation de la concession dite Nguza », dit-il.

Rappelons que le plan d’aménagement de ce quartier prévoit l’érection de deux servitudes perpendiculaires à l’avenue Saint Christophe. Au cours de cette descente, il a aussi été révélé que cette concession est couverte par deux certificats d’enregistrement comportant des irrégularités. Soit, ils ont été conçus en violation de la loi, parce qu’ils tablent sur la réunification du domaine public de l’Etat au domaine privé, comme le soutient la partie défenderesse de Sococoki.

Après le quartier Funa, le cortège du ministre des Affaires foncières s’est également arrêté au niveau de la parcelle 712 à Limete 14ème rue Industrielle, et sur une autre grande parcelle située à la 17ème rue Industrielle. Dans cette dernière concession de 3ha, non seulement que 90 foyers y vivent, la parcelle possède à elle seule 4 certificats d’enregistrement. Ce qui constitue une entorse à la loi et un véritable conflit foncier. Les concernés devront également se présenter auprès de l’autorité compétente, muni de leurs titres de propriété.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse