Obsèques de Tshisekedi: Kabund étale ses contradictions

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après l’enterrement du fils de M. Jean-Marc Kabund-A-Kabund, Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps), mort par pendaison, il a fait son apparition publique devant les combattants. C’était au cours d’une matinée politique organisée hier mardi 2 mai à la permanence du parti à Limete. Deux points étaient inscrits dans l’ordre du jour, notamment la situation politique de l’heure et le rapatriement de la dépouille mortelle de feu le président de l’Udps, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, décédé depuis le 1er février dernier à Bruxelles en Belgique. Alors que l’on s’attendait à des propos dignes d’un Secrétaire général d’un grand parti politique de l’Opposition, l’actuel Sg de l’Udps a inculqué la politique de la haine, mieux du soulèvement à ses militants. Soulignons que le Secrétaire général de l’UDPS ne pouvait pas se départir de la ligne de conduite qui a été adoptée à Bruxelles, celle de la mobilisation de la masse. Comme pour dire que ce qu’ils n’ont pas pu obtenir par la voie de l’accord politique et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa, ils sont déterminés cette fois-ci à l’avoir à travers le soulèvement populaire.

En effet, au sujet de la signature de l’arrangement particulier qui a eu lieu jeudi 27 avril dernier au Palais du Peuple, qui reste ouvert à la signature du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement/aile Limete, l’on apprend d’ailleurs que c’est cette adhésion massive qui bloquerait la formation du Gouvernement de Bruno Tshibala.

Le Sg de l’UDPS, libre à lui, estime que le président de la République, en autorisant cette signature, a violé l’accord du 31 décembre. Et invite les combattants de Limete à des mouvements insurrectionnels pour prendre le pouvoir par la rue. De ce qui précède, il faut dire que l’actuel Secrétaire général est loin d’être un héritier politique du grand opposant Etienne Tshisekedi. Pendant que tout le monde au Rassemblement croyait à un soulèvement populaire le 19 décembre 2016, le sphinx de Limete a adhéré à l’idée du dialogue convoqué par le chef de l’Etat Joseph Kabila. Parce qu’il n’a jamais voulu la conquête du pouvoir par la force. C’est grâce à lui que l’accord de la Saint-Sylvestre a même été signé. Et après sa mort, son Secrétaire général lui recommandé par l’actuel patron du Rassop/aile Limete affairiste, oublie tout. Ayant refusé de signer l’Arrangement particulier devant permettre la mise en œuvre de l’accord de la Saint-Sylvestre, et parce que la Primature est revenue au Rassop/aile Olenghankoy, Kabund comme Félix Tshilombo tentent de nier le pouvoir de Joseph Kabila et envisagent même de prendre le pouvoir par la rue. C’est comme si, la légitimité de Kabila ne vaut que lorsque Félix Tshisekedi est nommé Premier ministre ! Et comme ce n’est pas lui, donc Joseph Kabila ne représente plus rien à ses yeux. Utopie ! Sinon, à quoi a donc servi le dialogue de la Saint Sylvestre ? Ils en savent quelque chose, malheureusement, la mauvaise foi les empêche de voir la réalité en face et d’adhérer à ce document. Contrairement à cette lecture biaisée de l’UDPS, l’opinion croit fermement à cette volonté de Joseph Kabila de conduire le pays vers les élections apaisées, libres et transparentes. Voilà qui justifie le comportement des combattants, le dimanche passé, lors de la conférence de presse du Rassemblement organisé à Bruxelles. Ils ont fustigé le manque de lisibilité dans l’agir du Rassemblement.

L’UDPS fait une chose et son contraire à la fois

Outre la situation politique de l’heure, la famille politique du lider maximo, à travers son Secrétaire général, a confirmé au cours de cette matinée politique, le rapatriement de la dépouille mortelle du lider maximo, ce 12 mai à Kinshasa. Pour ce faire, une lettre d’information a été adressée au Gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta Yango.

L’extrait de cette note reprend ce qui suit : « Tenant compte de l’envergure nationale de l’illustre disparu et nous référant à la loi et à la pratique en matière des inhumations dans la ville de Kinshasa et à travers le pays, notamment le cas du professeur Bianganyi Tampon enterré dans l’enceinte de l’Université chrétienne Cardinal Malula située sur l’avenue Saïo dans la commune de Kasa-Vubu, nous avons choisi d’enterrer le président Etienne Tshisekedi Wa Mulumba à la permanence du parti, sur le petit boulevard Lumumba dans la commune de Limete ».

Ce qui étonne plus d’une personne, c’est le ton utilisé par le Secrétaire général de l’UDPS, qui croit être dans un jardin d’enfants, où tout lui est permis. Lors de cette matinée, il s’est même permis de souligner ‘’qu’ils veulent ou pas, le corps sera rapatrié ce 12 et enterré à la permanence de Limete’’. Le Sg confond l’information pour une manifestation publique et l’enterrement qui requiert une autorisation au préalable.

Voilà un Sg d’un parti politique, qui saisit quand même l’Hôtel de ville, et qui se permet de tenir ces propos. A quoi joue-t-il réellement? C’est comme si Kabund et les autres veulent imposer à l’autorité provinciale l’enterrement de la dépouille de Tshisekedi Wa Mulumba dans l’enceinte de la permanence de Limete. Pourtant, l’Hôtel de Ville de Kinshasa avait déjà amorcé les travaux de construction du mausolée pour l’inhumation du père de la démocratie congolaise au cimetière de la Gombe, bien que suspendus provisoirement.  L’autorité s’est déjà prononcée contre  l’enterrement du sphinx sur un site urbanisé et habité. Et ce n’est pas à l’UDPS, parti politique respectueux des lois du pays, d’ignorer que l’enterrement tient compte de beaucoup de facteurs. En attendant, l’on apprend que l’Hôtel de ville de Kinshasa a accusé réception hier mardi 2 mai 2017 de la lettre de l’Udps,  pour informer gouverneur André Kimbuta de l’enterrement d’Etienne Tshisekedi au siège du parti situé à Limete, tel que décidé par les deux familles (politique et biologique) de l’illustre disparu. Et si Kabund pense affronter l’autorité urbaine sur ce sujet précis, ce serait de sa part une fausse note et il en aura pour son compte. Et comme si cela ne suffisait pas, le Sg de l’Udps veut se placer au-dessus de la loi. Hélas, ce ne sera pas le cas cette fois-ci, car le Gouvernement congolais compte organiser des obsèques dignes d’un ancien Premier ministre et l’enterrer en un lieu qui sera hautement touristique et symbolique.

Sinon, nombreux sont les Kinois qui comparent Kabund à une grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf. Comme conséquence, il va obligatoirement se rendre compte de l’évidence, et capituler par la suite.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse