Obam Nlong à la quête des orientations pour mieux défendre les intérêts de la République

par -
0 705
Nouvel Administrateur de la Rdc à la BAD
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Elu aux dernières Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) comme nouvel Administrateur de la République démocratique du Congo près cette institution panafricaine, le Camerounais Obam Nlong effectue sa première visite au pays du Président Joseph Kabila Kabange. Cette visite de consultation qui s’étend du 21 au 27 courant, va lui  permettre de recevoir des orientations les plus précises auprès des autorités congolaises, pour qu’il soit outillé à défendre les intérêts du pays au conseil d’administration de cet important bailleur de fonds de la Rdc.

Du 21 au 27 août, M. Obam Nlong, nouvel Administrateur de la République démocratique du Congo auprès de la Banque africaine de développement (BAD) effectue sa première mission. Et ce, après les dernières Assemblées annuelles de cette banque où il a été élu par les pays du pool Afrique centrale. Il s’agit de la Rd Congo, du Congo-Brazzaville, du Burundi, de la République centrafricaine et du Cameroun. A l’en croire, il est venu en Rd Congo pour recevoir des orientations des autorités de ce pays, pour qu’il dispose des éléments lui permettant de défendre les intérêts du pays au conseil d’administration, instance de décision de la BAD.

Sa première visite, il l’a réservée au Gouverneur pays de la Rd Congo prêt la BAD, M. Henry Yav Mulang, ministre des Finances, le 22 août dernier. Avec lui, ils ont échangé sur la coopération entre les deux partenaires. Par la suite, toujours au ministère des Finances, l’Administrateur a eu une réunion élargie aux ministres de l’Agriculture, du Développement rural, de l’Environnement et de l’Industrie. A peine élu, il devait venir à Kinshasa pour voir en quoi il peut être utile et faire ainsi profiter au pays les fruits de cette coopération. Aussi est-il venu pour avoir un dialogue de haut niveau pour quelques cas à problème, pour qu’il ait une position à tenir. Il est aussi venu pour avoir les perspectives à allier avec la stratégie pays de la BAD pour renforcer la résilience de l’économie congolaise.

« Nous avons fait un examen de notre portefeuille à la satisfaction de l’autorité congolaise. Notre Gouverneur (ministre des Finances) a exprimé sa satisfaction des activités que la BAD est entrain de mener en République démocratique du Congo et nous avons essayé d’identifier des projets sur lesquels nous allons nous appesantir, tel que l’agriculture qui est un volet très important pour cette diversification que nous voulons pour la résilience de l’économie de ce pays.  Et bien évidemment l’articulation sur le secteur privé », dit-il, avant  de souligner : « vous savez qu’il y a des dispositifs qui existent au niveau de la BAD, pour le secteur privé. Nous pensons qu’accroitre le portefeuille de la Rdc passera bien évidemment par le secteur privé », a-t-il dit. Voilà pourquoi il compte appuyer le pays qui a des ressources immenses. Et de s’exclamer : Pourquoi voulez-vous que nous ne soyons pas derrière la Rdc? En termes de portefeuille, c’est le pays le plus important de la BAD dans la sous-région. Nous allons continuer à l’appuyer, même si nous sommes à la fin d’un sicle. Nous pensons qu’à partir de 2018, on va relever le niveau de ce portefeuille.

Les projets financés par la BAD passés au peigne-fin

Le deuxième rendez-vous de l’Administrateur, c’était auprès du Vice-Premier ministre et ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, M. Willy Makiashi, qui avait autour de lui les ministres du Plan, des Finances, des Transports et Voies de communications, des Infrastructures, Travaux Publics et reconstruction, des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de la Famille, femme et Enfant, ainsi que des structures qui gèrent certains projets financés par la Banque africaine pour le développement (BAD). Le lieu choisi à cet effet, l’immeuble intelligent.

Le programme emploi- diplômé défendu par Angélique Kikudi de l’Office national de l’emploi (ONEM), a été évalué en premier. Elle a expliqué que son projet vise les jeunes diplômés qui éprouvent des difficultés pour accéder à l’emploi par défaut d’expérience professionnelle. Concrètement, les jeunes vont vers l’ONEM, présentent un test et sont affectés dans les structures de gestion. La BAD soutient ces jeunes sous forme d’une bourse pendant six mois. Ceci permet à l’ONEM de disposer d’une base des données en tant que guichet unique pour l’emploi des jeunes.

Ce programme doté d’un budget de 10 millions de dollars Us décèle néanmoins quelques faiblesses : il ne prend en compte la sécurisation des stagiaires, les encadreurs demandent aussi à être pris en charge. Disons quand même que le projet suit son cours normal, et il est envisagé de réduire la durée du projet, la bourse étant minime. Soulignons aussi que les entreprises qui emploient les stagiaires sont enthousiasmées, ce qui permet à l’ONEM d’établir le référentiel.

Présente à l’événement, la ministre du Commerce a expliqué que son ministère n’est qu’à son premier essai. Mais elle dit avoir sollicité l’appui de la BAD pour l’élaboration de la stratégie d’exportation. Pour elle, une telle stratégie aura des avantages certains : lutte contre la pauvreté et la diversification de l’économie, etc. Le ministre des PME a déploré le fait que ses besoins aient été formulés pendant que son ministère n’était qu’un service du ministère de l’Industrie.

Voilà pourquoi il a présenté le projet d’importation de deux incubateurs pilotes exécuté par la FEC/PME. Comme ce projet ne décolle pas encore, il attend le recrutement du consultant, d’autant qu’il n’y avait pas de ministère chargé des PME. En perspective, il parle d’un fonds d’appui aux PME, l’implantation d’un incubateur pilote des PME, etc.  C’est hier que le nouvel Administrateur de la BAD a été reçu par le Premier ministre Matata Ponyo. Aujourd’hui, il est prévu une descente dans le Kongo central, où il va visiter la cimenterie Nyumba ya Matadi et rencontrer le Gouverneur de cette province, Jacques Mbadu.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse