Nouvelles musicales en bref,

par -
0 920
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Un livre sur Héritier Watanabe disponible

Par rapport à sa démission de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère de Werrason, après dix-sept ans de bons et loyaux services, le chanteur Kabeya B. connu sous le sobriquet de Héritier « Wata Plus Boss live Moto na tembe Magma supérieur » fait l’objet d’une publication. Un écrivain en herbe a rendu cet ouvrage disponible intitulé « Héritier s’explose » de 72 pages dédié à Héritier Watanabe, qui vient d’embrasser sa carrière solo sans un album-test sur le marché. « Il le mérite et il faut lui redonner sa valeur. Car après avoir adressé officiellement une lettre de démission auprès de Werrason. Ce dernier a réagi en disant que sa décision était hâtive et trop tôt… Cela m’a interpellé pour écrire». Globalement, en dehors du sommaire, des chapitres basés sur sa lettre de démission et la réponse de Werrason constituent l’ossature du livre. Dans la conclusion, l’auteur essaye de rappeler l’ambiance de sa 1ère conférence de presse tenue à Roméo Golf, l’endroit même où il a donné son 1er concert public sans oublier sa 1ère séance de répétition à la place Millhouse à Kasa-Vubu chez Sony Ecce Homo.

Maïka Mouna, Souzy Kaseya, Lofombo et Alain Makaba chez Redy Amisi

Redy Amisi « Baïlo Canto », président de la Casa do Canto a donné le vendredi 25 septembre dernier son deuxième spectacle à l’espace Kabinda Center, dans un plein à craquer. Il a été accompagné par un autre ancien de Viva-la-Musica Lidjo Kwempa, a-t-on appris de bonne source. Curieusement, un quarto des arrangeurs professionnels y ont fait également partie. Il s’agit du Prince Alain Makaba, Maïka Mouna, Souzy Kaseya et Gode Lofombo. N’étaient-ils pas attirés par la table mixeur de 32 pistes de la nouvelle paire d’instruments ? S’est interrogé Ambassi Bobo, un des membres collaborateurs.

Des anciens du Quartier Latin International regroupés à Paris

Quelques anciens du groupe Quartier Latin International de Koffi Olomide à savoir Champion Esthétique, Mboshi Lipasa, Modogo, Shamberton, Suzuki Luzumu 4X4, Sam Tshintu et Zöe Bella se proposent de se retrouver en productions retrouvailles à partir du vendredi 9 octobre prochain à Paris.

Hommage à Ntesa Dalienst

Le dimanche dernier, le TP OK Jazz et son public ont célébré la mémoire de Ntesa Dalienst, artiste de talent qui a totalisé 19 ans dans l’au-delà le mercredi 23 septembre dernier. L’héritier Emongo Luambo, l’impresario Manzenza se sont souvenus de cet artiste de talent, ancien des groupes « Vox Africa » de Bombenga, les « Grands Maquisards » et bien sûr T.P O.K Jazz de Franco Luambo Makiadi. Cette manifestation coïncidait également à la disparition d’un autre chanteur du T.P OK JAZZ, à savoir le feu Kanyinda «  Djo Mpoyi », dont on a célébré la mémoire il y a deux semaines au même endroit.

Pour sa part, Cristelle Kova, la fille de Ntesa Dalienst a fait une reprise de la chanson « Bina na ngai na respect ». Manda Chante a donné deux productions « Hommage à Ntesa Dalienst » N’djili. Tandis que Desouza, un ancien de l’orchestre Empire Fondation a réalisé à Paris un remix de sa chanson « Ozali mobali ndima mpasi ».

(Une sélection de Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse