Nouveau président en exercice de la CIRGL: Denis Sassou N’guesso veut accélérer le règlement des conflits

par -
0 378
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le 7éme Sommet Ordinaire des chefs d’Etats et de gouvernement de la Région des Grands Lacs, tenu le 19 octobre à Brazzaville, a consacré le Chef de l’Etat congolais, M. Denis Sassou N’guesso, en qualité de président en exercice de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), pour un mandat de deux ans.

Dans son allocution d’ouverture du 7éme sommet après la passation des pouvoirs avec Manuel Gonçalves Lorenço, le président Sassou N’guesso a rendu un vibrant hommage au président en exercice sortant de la CIRGL, M. Jose Edouardo Dos Santos. « Mon mandat commence à l’issue de notre réunion et se place en lien avec la nécessite d’accélérer le règlement des conflits qui affectent la Région. C’est dans la confiance renouvelée et réciproque ainsi que le soutien inestimable de tous que j’assumerai cette nouvelle responsabilité », a dévoilé le président en exercice de la CIRGL.

« Sans complaisance, il nous faut évaluer, les actions déjà menées, pour définir de manière exacte les articulations les plus efficaces de nos futures actions (…) Ne perdons jamais de vue le fait que les difficultés d’un côte de chaque frontière traverseront inévitablement la séparation artificielles, pour se répercuter dans les pays limitrophes », a insisté le président de la CIRGL.

« Nous devons accepter nos disparités et les transformer en leviers de progrès par entre autre, la complémentarité des politiques nationales de développement et l’effectivité de la libre circulation des biens et des personnes », a conclu le président Sassou.

Pour sa part, le président sortant de la CIRGL, l’Angolais Gonçalves Lorenço, a reconnu que pour atteindre un bilan positif dans la gestion des conflits et des différends dans la zone d’action, la conférence a bénéficié de l’appui direct de l’ONU, avec 18 missions de paix à travers le monde, dont huit en Afrique et Cinq dans la Région de Grands Lacs.

« Nous devons continuer notre lutte pour l’amélioration des conditions sociales des populations. Cette lutte doit nous emmener à assumer les compromis en tant qu’organisation régionale, qui passent pour trouver des solutions durables, garantir la population et l’assistance des populations, des catastrophes humanitaires, sociaux et environnementaux dans la région, tout en mettant en œuvre un programme sur cette matière, a souhaité le président angolais.

Intervenant à ce sommet des Grands Lacs, l’Envoyé spécial des Nation Unies, dans son message, a réaffirmé la volonté de soutenir les efforts des systèmes de sécurité et de coopération étroite dans les régions frontalières, ainsi que la communauté de l’Afrique de l’Est et du Centre dans la poursuite du dialogue dans la crise au Burundi, RDC, RCA et au Soudan.

A ce 7éme sommet de la CIRGL à Brazzaville, parmi les 12 pays membres, six chefs d’Etat  ont participé aux travaux à savoir, Denis Sassou N’guesso du Congo, Gonçalves Lorenço de l’Angola, Joseph Kabila Kabange de la RDC, Paul Kagame du Rwanda, Archange Touadera de la RCA et Edgar Lungu de la Zambie.

(Roch Bouka/Rtga World, Brazza)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse