Nouveau Code de la famille : Lucie Kipele sensibilise les députés

par -
0 560
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ministre de la Femme, Famille et Enfant, Mme Lucie Kipele Aky Azua a eu, le vendredi 11 décembre dernier dans la salle des banquets du Palais du peuple, une séance de travail avec les députés nationaux, membres des commissions socioculturelle et politico-administrative et judiciaire de l’Assemblée nationale.

C’était l’occasion pour elle de sensibiliser ses anciens collègues de la Chambre basse du Parlement sur l’harmonisation du texte de projet de la révision du Code de la famille (déjà traité au niveau du Senat et il est en deuxième lecture à l’Assemblée nationale) aux différents instruments juridiques internationaux ratifiés par la RDC et aux autres lois de la République. Ce, en vue d’élaguer toute forme de discrimination à l’égard de la femme, et tenir compte de la dimension genre dans ce nouveau Code de la famille. Cette séance était présidée par le député Mashako Mamba, vice-président de la commission socioculturelle de l’Assemblée nationale.

Dans son mot de circonstance, la ministre Lucie Kipele a rappelé que c’est depuis 2003 que la Rd Congo est dans le processus de révision du Code la Famille. Elle a appelé à la conscience des députés pour que ce nouveau Code de la famille soit modèle et protecteur. Elle est revenue sur l’importance capitale que revêt le Code de la famille.

Cependant, a-t-elle décelé quelques faiblesses se trouvant dans certaines dispositions de l’ancien Code de la famille. Ce qui le met en contradiction avec d’autres lois de la République sur la même matière et des instruments juridiques internationaux. Voilà pourquoi, elle a plaidé pour l’harmonisation de ce nouveau Code de la famille avec d’autres lois du pays et ces instruments juridiques internationaux.

Mme Lucie Kipele a donc donné les raisons de modification du nouveau Code de la famille. Elle a ainsi épinglé des efforts consentis par son Ministère pour arriver à l’évolution de cette modification.

Elle a donc mené le plaidoyer auprès de ces députés des commissions socioculturelle et PAJ de l’Assemblée nationale où le texte de projet de révision du Code de la famille est en deuxième lecture, puisque, déjà traité au niveau du Senat. A savoir que c’est depuis novembre 2014 que ce texte est en examen au parlement de la République.

Etant donné que le projet est encore en sous-commissions, voilà pourquoi Mme la ministre Lucie Kipele a voulu rappeler les parlementaires leur grande responsabilité à pouvoir travailler pour que cette législature puisse adopter le projet du nouveau Code de la famille et doter le pays d’un code de la famille sans discrimination du genre.

En plus du plaidoyer de Mme la ministre, les experts du Ministère de la Femme, Famille et Enfant ont fait des présentations pour rappeler les principes de droits que le pays a déjà ratifiés à travers les différents textes, qui nécessitent une harmonisation avec le projet sous examen du Code de la famille. Mais aussi, donner l’information sur les notions du genre, qui n’est pas seulement question de la femme, mais une notion qui explique des relations sociales qui sont établies entre l’homme et la femme. Et les lois congolaises doivent également caractériser cette dimension de l’égalité de sexe et de l’équité de genre.

Et aussi enlever tout ce qu’il y a comme discriminations qui sont encore dans le texte, et introduire aussi la notion sur la médiation entre l’homme et la femme, et travailler pour la stabilité et l’équilibre dans les ménages entre l’homme et la femme. Les députés étaient satisfaits d’entendre ces éléments, et ils ont le même jour, finalisé et validé le rapport de la sous-commission qui avait la responsabilité d’analyser le texte venu du Sénat.

Lequel rapport va être transmis à la grande plénière des deux commissions, socioculturelle et PAJ. Puis, il va être traité à la prochaine session ou à une session spéciale. Pour les députés nationaux, c’est une matière primordiale, qui doit-être traitée à une très prochaine session.

Ils ont par ailleurs apprécié le fait que Mme la ministre s’est faite accompagner de ses experts pour rappeler toute cette matière.

(Lepetit Baende)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse