Nord – Kivu : Une nouvelle attaque sanglante des ADF fait neuf morts à Oicha

par -
0 1143
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Mardi cauchemardesque pour les habitants de la localité de Bakila – Tenambo, près de Oicha dans le territoire de Beni au Nord – Kivu. La cité a été une nouvelle fois le théâtre de tueries. Les habitants s’ y sont réveillés sous une attaque d’ hommes armés, présentés comme des combattants ADF. Attaque la plus meurtrière depuis juin 2016 qui aura fait neuf morts et quelques blessés, selon le bilan provisoire avancé par la société civile locale.

«  Le bilan provisoire fait état de neuf personnes tuées dont cinq hommes et quatre femmes. » confie Janvier Kasariryo, président du conseil territorial de la jeunesse qui attribue le nouveau massacre aux rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF), présents au Congo depuis 1995 et opposés au président ougandais Yoweri Museveni. Mais contrairement à leur mode opératoire, l’ attaque de ce matin semble n’avoir pas été menée à l’aide des armes blanches. Les assaillants se seraient servis d’armes à feu pour éliminer leurs victimes, fait remarquer M. Kasariyo qui a fait une descente sur le lieu du crime quelques minutes après le massacre.

«  Nous avons retrouvé quelques effets militaires notamment un chargeur, un AK45, les arachides et un thermos » ajoute notre source. D’ après plusieurs témoins, il s’agirait des rebelles ADF qui cherchaient à se ravitailler en médicaments au niveau de l’ hôpital général et qui ont fait face à une résistance des éléments de l’ armée loyaliste. « Empêchés, ils ont aussi blessés un militaire FARDC et tiré sur les civils avant s’ évanouir dans la nature », rapporte un membre de la société civile locale qui confirme que l’armée a vite déclenché une poursuite contre les ennemis.

Mouvement de panique généralisée

 

Cette attaque matinale a refroidi le climat dans cette cité située à quelques deux kilomètres d’ Oicha. Pris de la peur, les habitants ont précipitamment  vidé le lieu. «  Ils se sont déversés vers le centre-ville, vers Mbau et Beni voire aussi vers l’ouest » rapporte le correspondant de la Rtga dans la région, Jonas Mbayahe qui a également perdu son oncle maternel au cours de l’ attaque.

Pour l’ instant, la tension est palpable dans la cité, la situation y demeure tendue et imprévisible.

 

Jean Pierre KAYEMBE

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse