Nord-Kivu: Une coalition rebelle attaque la ville de Beni

par -
0 410
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ville de Beni (en province du Nord-Kivu) s’est encore réveillée hier jeudi sous les coups des tirs à l’arme lourde et légère. Ces tirs ont été entendus entre 5h30 et 7h00 le matin de ce jeudi 06 juillet.  A en croire les sources du CEPADHO, des rebelles présumés May-May de la coalition du MNR venus du côté de Kalau (localité située à une dizaine des km de la ville de Beni) auraient réussi à contourner une position avancée des FARDC pour venir attaquer celle située à Maswata, une cellule du Quartier Rwangoma en Commune de Beu.

Des informations recueillies renseignent que les assaillants cherchaient à gagner le centre ville en passant par le Quartier Kalongo. Objectif, accéder à l’auditorat militaire et les autres lieux carcéraux pour y libérer les leurs. La contre offensive des FARDC ne s’est pas fait attendre. Alors que les rebelles tentaient d’incendier le camp militaire, ils ont été empêchés par le feu des tirs des FARDC. Un Officier supérieur joint par le CEPADHO a indiqué (sous couvert de l’anonymat) que l’on compte des morts et plusieurs blessés dans le rang de l’ennemi.

Les assaillants ont eu la souplesse d’évacuer leurs morts et blessés dans leur fuite, souligne notre source. Ils se seraient servis des motos dispobilisées pour la cause.  Toute fois, les rebelles n’ont pas réussi à évacuer le corps d’un d’entre eux qui était dans l’équipe de couverture. Le nommé Katembo Kitswanaluma Melchisédech, identifié ainsi suite à sa carte, est un May-May de 27 ans, habitant du village Kombo/Mwenye (Mandelya), en chefferie de Baswagha, dans le Territoire de Lubero.

Les FARDC délogent les ADF de Kainama

Pour l’instant, les FARDC contrôlent la situation. L’ennemi s’est enfui d’où il était venu.  Tout en félicitant l’armée du revers infligé à l’ennemi hier matin, le Cepadho rappelle que la menace reste encore perceptible. Cela du fait que les opérations en cours n’ont pas encore réussi à neutraliser les têtes pensantes et l’essentiel des troupes des rebelles. S’agissant des attaques en Groupement de Kainama auxquels l’on a fait allusion précédemment, l’on apprend que les renforts des FARDC venus sur place viennent de réussi à chasser les ADF des localités occupées hier mercredi.

Cependant avant de libérer les villages de Kainama, Kitsimba, Muziranduru, KAKUKA et   villages de Kainama, Kitsimba, Muziranduru, Kaku et Kusuyi qui étaient déjà conquises, les terroristes ADF les ont pillés de fond en comble. Le Centre de Santé de Kaynama a été littéralement pillé, toutes les boutiques dévalisées, ainsi que plusieurs habitations. Les assaillants qui se comptaient en plusieurs centaines (y compris des femmes et des enfants) ont emporté à la fois médicaments, matelas, articles de commerce, vivres, volaille et petit bétail, ainsi que des biens de valeurs trouvés dans les différents villages.

Quant au bilan humain, nous sommes encore en plein recoupement de nos informations. On craint qu’il y ait des morts de part et d’autre. Ce qui paraît être vérifié à ce stade, les assaillants auraient amené dans leur suite au moins 4 civils et abandonné deux de leurs corps tombés à Kainama.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse