Nord-Kivu: Ouverture de la 5ème édition de la semaine fiscale

par -
0 281
Le VPM Emmanuel Ramazani Shadary et le Gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku/Ph. d’archives
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au cours de la 5ème édition de la semaine fiscale qui s’est ouverte hier à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, le Gouverneur de province appelle les agents publics de l’Etat à adopter la culture de la révolution fiscale et s’investir davantage dans la mise en œuvre de la Gouvernance électronique pour enfin contribuer au développement de laprovince du Nord Kivu. Pendant six  jours, les assujettis serontsoumis au payement de l’impôt foncier, l’impôt sur le revenu locatif et l’impôt sur les véhicules.

C’est sous le signe de la maximisation des recettes et la mobilisation des efforts pour faire preuve de civisme fiscal qu’a été placée cette 5ème édition de la semaine fiscale au Nord-Kivu, a précisé Jonas Kango Kabua, Directeur général des recettes du Nord-Kivu. « Ça ne suffit pas de déclarer, il faut déclarer et payer les impôts pour permettre au Gouvernement provincial d’avoir les moyens de mener sa politique et de reconstruire notre province. Nous plaçons cette semaine fiscale sous le signe du civisme fiscal et nous sommes certains que les contribuables qui sont les assujettis vont payer leurs impôts et taxes sans beaucoup de peines. Et le gouvernement provincial aura des ressources suffisantes pour mener sa politique », explique-t-il.

Soulignons que le payement d’impôts, droits et redevances par voie électronique à travers le système de gouvernance électronique, va faciliter les choses, pense Bruno Kitoko de Betis Africa. « Ça pourra être facile, parce que le système permet d’abord l’identification de tous les assujettis sans beaucoup de problèmes. On sait les identifier, ils savent faire leurs déclarations dans le système et c’est celui-ci qui prend en charge tout ce qui a comme calcul d’impôts, déclencher la procédure de recouvrement. Là au moins, on sait qu’on atteindra le maximum des recettes », martèle-t-il.

Même idée émise par les partenaires de l’administration fiscale Nord-Kivu. Dans la vision de maximisation des recettes, d’autres cadres de la province se disent engagés à déclarer leurs biens et payer leurs impôts fonciers et sur les revenus locatifs. Valentin Hangi, conseiller financier du Gouverneur de province estime que s’acquitter de ses obligations fiscales, c’est faire preuve de citoyenneté et de patriotisme. « Aujourd’hui on se rend compte que même les agents et fonctionnaires de l’Etat peuvent aussi payer les impôts. C’est ainsi que je demande à mes collègues et tous les autres fonctionnaires de l’Etat de s’acquitter de ce devoir, parce que ça permet à l’Etat de rentrer l’argent dans sa caisse », pense-t-il.

Procédant au lancement de cette semaine fiscale au Nord-Kivu, au nom du gouverneur de province empêché, Me Félaire Lutahitshiro, vice-gouverneur de ladite province estime pour sa part que la révolution fiscale devra être une affaire des fils et filles de la province, afin de permettre à l’Etat de répondre aux besoins de la population. Besoins qui déboucheront sur l’émergence et le développement de la province. « Ceci permet à la fois de capitaliser le temps, mais également d’éviter le coulage des recettes par la manipulation des agents. Pour nous, c’est une résolution, l’occasion d’inviter tous les agents publics de s’acquitter de leurs devoirs fiscaux soit par cette voie igov, soit par voie bancaire », insiste-t-il.  Retenons que cette semaine fiscale s’étendra sur  six jours, soit du 19 au 24 février 2018, où les assujettis seront soumis au paiement de l’impôt foncier,  l’impôt sur les revenus locatifs et sur les véhicules.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse