Nord-Kivu, Les FARDC rassurent : « La situation est sous contrôle à Beni et à Kasinga/Mayangose »

par -
0 199
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La situation est redevenue calme ce mercredi dans la banlieue Est de la ville de Beni, notamment  à la cellule Kasinga à la lisière avec le parc national des Virunga, au Nord-Kivu  où les forces loyalistes  ont  repoussé  les ennemis jusqu’au nouveau de la localité de Rizerie, indique l’Acp.

Selon le porte-parole des Operations Sukola I dans le Grand Nord, le capitaine Mack Hazukay, l’ennemi, qui a contourné les positions des Fardc à Kasinga, aurait utilisé des compatriotes qui se seraient introduits dans les zones interdites sans permission des forces régulières pour se frayer le chemin. « Vous êtes sans savoir que nous sommes en pleine opérations dans Mayangose depuis bientôt une semaine et nous sommes surpris sans que nous soyons informés et ce sont ces compatriotes kidnappés que l’ennemi a utilisé comme guides pour atteindre Kasinga », a déploré le capitaine Mack Hazukay pour qui cette façon de faire de l’ennemi constitue « un crime de guerre ».

Un élément de la bande, qui a semé les troubles à Kasinga, a déjà été maitrisé et une arme  récupérée. Aussitôt informé  de la situation, le Commandant des Operations Sukola I Nord, « le Général Marcel Mbangu, a ordonné la poursuite de l’ennemi », a dit  le capitaine Hazukay  tout  en   déplorant  l’agitation de la population  qui, selon lui, risque « de jouer en faveur de l’ennemi. Le porte-parole des Fardc dans les opérations Sukola I  réitère aussi  l’interdiction à la population de fréquenter le secteur de Mayangose qui est en cours de nettoyage.

Treize morts à la suite d’une incursion des présumés  ADF à Kasinga/Mayangose

Treize (13) personnes ont trouvé la mort à la suite d’une incursion des présumés ADF dans la nuit de mardi à mercredi à Kasinga ont rapporté à l’ACP les sources médicales. Mardi  dans la soirée, une forte   agitation était observée  dans les collines situées derrière la paroisse de Beni-Paida notamment à Sobiede, Talyata et Munzambayi où l’ennemi tentait de  s’infiltrer dans la ville  de Beni à partir de la commune de Ruwenzori.

Informées, les FARDC ont vigoureusement réagi contraignant ainsi les assaillants à rebrousser chemin.  Dans leur débandade, ces  présumés rebelles ougandais de l’ADF se sont attaqués  à toute présence humaine sur leur passage faisant. Dans la matinée, les secouristes de la Croix Rouge appuyés par le service urbain de la protection civile se sont rendus sur les lieux et ont ramené les corps des victimes à la morgue de l’hôpital général de référence de Beni en attendant l’inhumation dans la dignité.

Matinée surchauffée

Suite  à ces tueries,  la matinée de ce mercredi est restée surchauffée au centre ville de Beni où des motards ainsi qu’une frange de la population en colère ont barricadé les principales voies surtout dans partie Est. Les étalages, les grosses pierres et des troncs d’arbres placés sur la chaussée ont été enlevé  par les forces  de l’ordre pour rétablir la circulation. Les éléments de la Police appuyés par les militaires et les casques bleus de la Monusco se sont déployés pour contenir la foule qui a fini par se calmer.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse