Nord-Kivu Le Général: Awachango pour une intensification de la chasse aux criminels en 2016

par -
0 799
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Commissaire provincial de la Police nationale congolaise au Nord-Kivu a signifié vendredi à la presse une intensification de la chasse aux criminels sur l’étendue de la province et spécialement dans la ville de Goma, un chantier pour l’an 2016.

Cette annonce a été faite au stade Afya à Goma lors de la première parade hebdomadaire policière de l’année, une année essentiellement électorale dans laquelle la police s’apprête à sécuriser ces échéances, a indiqué le général Vital Umiya Awachango.

Par cette même occasion, l’autorité provinciale de la Police au Nord-Kivu a présenté à la presse une série des citoyens en conflit avec la loi avec six armes AK 47 et 280 minutions, recueillies de leur part.

Au total 12 personnes dont une femme tombées dans le coup de filet des éléments de la police nationale congolaise la période allant du 24 décembre 2015 au 14 janvier 2016 ont été présentés.

Parmi eux, 10 auteurs présumés braqueurs de banques en ville et leurs complices, ainsi que deux autres dont un militaire reproché de vente d’armes et minutions aux inciviques.

A en croire le général Vital Awachango, 2016 part sur de bonnes bases et en demeurera grâce à la collaboration entre la police et les populations civiles qui a fortement concouru au démantèlement de plusieurs bandes de criminels en ville comme en province.

De routine depuis près d’un an, le quartier général de la police au Nord-Kivu présente chaque semaine à la population via la presse, les fruits de ses opérations de patrouille en ville, notamment les arrestations des auteurs présumés reprochés de divers actes criminels (vol, viol, assassinat, banditisme, agression, etc.…) en vue de les décourager ; un geste que salue la coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu.

(Brigith Makuta/Goma)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse